Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 20 mai 2017

Un tour en forêt

La forêt chez moi c'est au bout de la rue... Alors le week-end c'est ballade en famille avec le chien et les potes. Alors ok, pour être décontracte, mais c'est pas pour autant qu'on s'habille pas un poil histoire au moins de ressembler à quelque chose... (Les arbres aussi ont droit au respect bordel!)

Bon pour la forêt, soyons clairs, on oublie escarpins et sandales. On opte pour les baskets ou les bottes. Un bon vieux jeans fait toujours l'affaire et une veste au cas où la pluie nous surprenne (ou qu'il faille aller chercher le chien dans la marre, ça marche aussi).

Ici j'ai opté pour un petit haut façon hippie de chez jiuly et une veste army brodée, très tendance de chez New Look. Mes bonnes vieilles Converses achetées 9 euros à la brocante ont besoin de prendre le soleil par ces premiers jours de beau temps, et enfin pour courir après chiens et enfant, mieux vaut ne pas avoir les cheveux dans les yeux alors je craaaaaaque à mort sur ce head-band que j'avais repéré chez Safia Vendome, que j'ai trouvé chez Assos



 












  











































Mais oui tu peux avoir le même loook!!!! (excuse pour les mannequin.... C'est pas moi qui choisi.... Je sais je porte mieux....)

Le joli bandeau de chez Assos....





Ma parka coup de coeur de chez New Look

La superbe blouse de chez Jiuly.... Je craque....

Jean taille haute de chez kiabi





Converse menthe (mais entre nous... En brocante et le bon coin... ça marche mieux...)













jeudi 18 mai 2017

"Maman j'ai une amoureuse"

Voilà ce que m'a dit ma fille la semaine dernière en sortant de l'école.

Je lui ai demandé son nom, si elle lui avait avoué... Au fur et à mesure de la conversation j'ai compris que ma fille avait surtout eu un gros coup de coeur pour une copine, qu'elle découvrait plus l'amitié que l'amour... Mais peu importe.

A 7 ans et demi, ma fille n'avait pas eu peur de me dire qu'elle aimait une autre fille. A 7 ans et demi, elle trouvait ça normal, de me dire qu'elle aimait un autre, fille ou garçon.

J'étais fière de ma fille, de l'éducation qu'on lui donne. J'étais fière de voir qu'elle n'avait pas peur d'être qui elle était et même d'être différente. 

Et puis une autre pensée m'a envahie. J'ai pensé à la Tchéchénie, à ces "épurations" qui se font dans le silence  assourdissant de l'actualité, de nos dirigeants. Seuls quelques reportages, et les réseaux sociaux se font les échos de ces horreurs qui ne se passent qu'à quelques milliers de kilomètres de chez nous.

J'ai pensé à ces parents assassinant leurs enfants, les abandonnant dans la forêt ou ces jeunes adultes battus à mort par les autorités, ou des "faiseurs de justices". J'ai regardé ma fille et je me suis dis que j'avais de la chance d'avoir un enfant qui comprenait ce que tout un pays ne comprenait pas et que c'était quand même un espoir pour le monde.

J'imaginais aussi la douleur d'une maman tchéchène, à qui l'on ordonne de tuer sa fille, son fils. J'imagine la souffrance de, au mieux, devoir cacher son fils, l'envoyer vivre dans un autre pays, couper tout lien avec lui, juste parce qu'il aime. MAIS PARCE QU'IL AIME BORDEL!!!!!!!!

Eloïse aimera qui elle veut. Je me fout que ce soit garçon ou fille. J'accueillerai son amour avec sérénité, et je le lui ai dit depuis qu'elle est toute petite. Le fait que dans notre entourage il y ait des couples de garçons, de filles, qu'il y ait des célibataires, des divorcés, des mariés, des concubinés, des pacsés,  des familles recomposées, et qu'on ne fasse jamais de différences dans nos amitiés, qu'on n'est jamais précisé "tu vois ce sont deux garçons qui s'aiment", aident sans  doute.

Je ne veux pas m'ériger en exemple loin de là, mais je pense qu'en traitant la question de façon simple et sans ambiguïté et sans que ce soit un problème, nous allons forcément vers une société qui sera dans l'acceptation. Je crois que c'est à nous parents de faire ce travail pour que ce ne soit plus un problème pour la génération de nos enfants mais surtout qu'ils soient tellement outrés par une épuration dans un pays quelconque, que, eux, se soulèveront et protègeront ces hommes et ces femmes qui sont en danger immédiat parce qu'ils sont amoureux.

Si aujourd'hui, nous somme limités dans notre action de défense envers les homosexuels tchétchènes, si on ne peut se limiter qu'à en parler, et à diffuser l'information, éduquons nos enfants pour qu'un tel massacre, jamais plus n'arrive.




dimanche 14 mai 2017

La France va bien

Oui.

Après six mois de campagne présidentielle où tout était possible je tiens à le dire: la France va bien.

Bien sur on traverse une crise incroyable, mondiale, et nous nous rapprochons, peut-être, et je dis bien peut-être, de jours plus sombres.

Bien sur il y a de plus en plus de chômage, de plus en plus de creux entre les pauvres et les riches.

Mais la France va bien. Oui, et je le dis sérieusement, on a de la chance de vivre dans ce pays.

Combien de pays, dans le monde, peuvent se targuer d'être soigné gratuitement?

Combien de pays proposent à ses concitoyens de pouvoir gratuitement avoir recours à des associations, à des subventions pour se nourrir? Ici, il est quasiment impossible de mourir de faim.

Dans combien de pays a t-on le droit de voter, de faire confiance au scrutin, avec une comptabilisation où tous les électeurs de plus de 18 ans peuvent ou non s'exprimer, mais où de toute façon leur vote sera observé.

Et pour tout ce qui ne va pas... Il y a les hommes, les français, leurs solidarités. Je me souviens de ce soir du 13 novembre, où sur les réseaux sociaux, nous relayions les adresses où se cacher, se réfugier pour être à l’abri. Personne n'a eu peur d'accueillir un terroriste.

Je vois aussi les initiatives pour accompagner aider, tous les jours, les autres, ceux qui sont dans le besoin, ceux qui ont moins ou peu. On râle, on déprime, parfois on est très con, mais on est là.

C'est dans notre culture, d'être là, d'être debout, de résister, de plier et de ne jamais rompre. Nous sommes fatigués d'attendre d'en haut. Mais on continue à résister, à être solidaires.

Alors je n'attends plus d'en haut. Cette France que j'aime, elle n'est pas à l’Élysée, La France que j'aime c'est celle qui est force de proposition, qui se lève et s'élève quand ça ne va pas, qui propose des solutions, qui a des idées et qui se donnent les moyens quand tout semble perdu....

Alors à cette France, je lui dis de proposer SES solutions, de s'unir pour trouver des réponses à ce qui ne va pas...

À la place d'une indignation qui relève de l'indignité, cette phrase qui consiste à faire croire que la France est un pays où tout est joué, où il est dur de vivre, nous vous proposons une autre possibilité.

Nous avons organisé sur facebook une page qui s'appelle "si on tente pas on n'y arrivera pas". Et si comme moi vous pensez que le pouvoir nous appartient, qu'ensemble on peut résister à la morosité ambiante et améliorer ce qui nous plombe, alors n'hésitez pas... Rejoignez nous!



samedi 13 mai 2017

Article de mode... Première!!!


Je suis du genre grosse.

Non pas ronde, grosse.

Ça ne m'a jamais gênée, jusqu'au jour où je n'ai plus pu enfiler mes chaussettes ou trouver une taille pour moi en magasin. J'ai eu une phase, je dois bien l'avouer.... Je m'en fou: plus de coiffeur, plus faire attention à moi tout ça... De toute faon je ne trouvais pas de fringues à ma taille donc....

Et puis un jour, j'ai rencontré sur le web Audrey de big or not... Et je l'ai trouvé tellement belle!!!! En plus elle avait plein de copines qui comme moi, était du genre à s'habiller en 46, donc j'ai cherché... 

Petit à petit, j'ai jeté mes vieilles fringues pour me nourrir chez asos, zalando et autre  new look. Je leur piquais leur look, plus rapidement que Pete Doherty ne trouve une bouteille de scotch.

Et puis, je me suis dis, "tiens j'ai un amoureux photographe alors pourquoi ne pas montrer comment je m'inspire du look de ses demoiselles pour me faire un look à moi, pas cher et peut être convaincre les copines qui aiment bien les fringues...."

Alors aujourd'hui... Je me suis inspirée du 70'svibes de Audrey. Je tiens à préciser que je n'ai acheté que la veste chez Kiabi, et le sac chez zalando. Mais, je vous laisse tout en bas....

























































Même si j'avoue m'être largement inspiré du site big or, not, j'ai beaucoup fait avec ce que j'ai trouvé dans mes placards.

On se retrouve la semaine prochaine... Dans un autre style... 




PS: Si tu veux un look un peu dans le même genre je te propose:
La veste en suédine de chez Kiabi
Le petit haut en dentelle de chez Dorothy Perkins que tu trouveras chez zalando 
Chaussures  Anna Field que je trouve chez zalando
 
Un jean skinny de chez Kiabi













Mon sac à main préféré que j'ai trouvé chez Even and Odd mais que j'achète chez zalando

vendredi 12 mai 2017

30 jours sans viandes

Tout  a commencé un soir de nouvel an. Mon copain Christophe, entre un verre de vodka et un verre de champagne, fait connaissance avec ma copine Sophie. Il vient de faire con coming-out: il est végétarien. Sophie, dont le beau-père est boucher, vient d’atterrir en terre inconnue (sans Frédéric Lopez à mon grand regret...):

- Mais qu'est-ce qui t'a décidé?
- Bah quand tu vois qu'au mois de décembre on a bouffé deux fois les ressources nécessaires de la terre... ça te fait réfléchir.

Au milieu de mon mojito, sa parole me laisse moins indifférente que je ne le voudrais. J'ai toujours envisagé le végétarisme, comme une protection des animaux. Et j'avoue, que même si j'adore les animaux, j'estime que je privilégie mon espèce animale aux autres, et qu'entre une vache et un enfant, je prends un enfant.

Oué vas-y balance.... Je suis une grosse vache donc c'est pas grave....

Mais sa phrase avait fait mouche... Donc je me suis quand même renseignée, comme ça pour voir....

"La production mondiale de viande était de 302,4 millions de tonnes en 2012 (FAOSTAT) et pourrait atteindre 465 millions de tonnes en 2050 tandis que la production de lait passerait de 702,1 millions de tonnes à 1 043 millions de tonnes sur la même période au regard de la croissance démographique et de l'évolution des habitudes alimentaires[4]. Or, pour nourrir le bétail, la demande en céréales augmente de manière considérable, les céréales étant de plus en plus l'aliment de base du bétail, au détriment de l'herbe des pâturages.
C'est pourquoi, selon les prévisions de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), il serait nécessaire de doubler la production agricole d'ici à 2050. En effet, pour produire un kilo de viande, il faut 7 kilos de céréales. Pour répondre à cette demande, il est possible d'augmenter la surface des terres cultivées, mais à quel prix ? Déforestation, monocultures intensives, utilisation de pesticides, d'OGM, destruction d'écosystèmes et perte de biodiversité...
Ainsi, l'élevage extensif et le soja exporté comme aliment du bétail sont la première cause de la déforestation selon Alain Karsenty, économiste au Centre de coopération internationale pour le développement et expert auprès de la Banque mondiale. Après une enquête de 3 ans publiée en juin 2009, Greenpeace affirme que l'élevage bovin est responsable à 80% de la destruction de la forêt amazonienne[5]..."


Ah oui, quand même... Mais le soir même, quand mon steak arrive sur la table, je n'arrive pas à résister....

Le temps, passe j'oublie peu à peu cette histoire. Puis un soir je regarde master chef. Premier plat poisson, deuxième plat, pigeon, troisième plat poulet. N'en jetez plus.




 La candidat, tranche son poulet, de façon propre, c'est presque beau. Il y a quelque chose d'esthétique dans cette image. Pourtant l'image de la chaire morte me dégoute. J'ai un espèce de haut le coeur... Je ne peux pas, devant la beauté du geste, je suis dégoutée de tant de viande, tant de gâchis. 

L'envie d'essayer. Je ne mange plus de veau, ni d'agneau depuis trois ans. Je ne me mets pas la pression. 30 jours, histoire de faire le point sur ce que je veux, je crois, j'ai envie.

La première semaine je me vois changer toutes mes habitudes. Et j'hallucine. En fait je m’aperçois que, moi, que je prenais pour une petite mangeuse de viande en faite j'en mange au minimum une fois par jour: Ma cuisine en est pleine.

En stage à Creteil, je cherche des repas rapides à midi. En arrivant à la supérette, j'ai le choix entre le gratin de courgette pour quatre ou la polente, sur une cinquantaine de produits!!!! Je ressors. Quelque jours plus tard ma collègue m'indique un snack de l'autre coté. Je choisi un gratin, aucun n'est sans viande. Mais les pizzas, et les sandwichs se partagent dans un bon cinquante/cinquante....

A la maison, ce n'est pas plus simple. Tous les soirs chéris me propose de finir les saucisses, la viande, la charcuterie, la pizza au jambon ou les lasagnes. Tous les soirs il faut lui répéter que "non, ce mois-ci je ne mange pas de viande". 

Parallèlement je m'aperçois très vite que je dors mieux et que je pête l'energie. Et pas que l'énergie. Je suis devenue une vraie bombonne de gaz!!! Quand à la case chocolat au bord des lèvres.... Je passe ma vie sur le trône, et le résultat ressemble plus à des épinards qu'à des boudins... Bref... Ce délicat passage abordé... Le reste ça va.

A chaque soirée, j'annonce ma décision à mes copains. Les réponses vont de "mais pourquoi???" à "mais tu n'as pas peur de foutre en l'air l'économie?", en passant par "mais c'est un effet de moooooodeuuuuuh!!! Après le gluten, le sans viande....". Oui. Sauf que je n'ai jamais mangé sans gluten. 

Souvent on me demande de m'expliquer. Moi, perso, je demande pas à mes potes pourquoi ils mangent de la viande, et j'ai pas envie de convertir qui que ce soit.... C'est un chemin intérieur. 

Par contre, j'avoue que les soirées pizza et junk food sont compliquées. Dans une pizzeria à part la végétarienne à l’artichaut (beurk) tu as rarement du choix. Quand au fast-food... Alors là autant chercher quelque chose de naturel chez Renée Zwellswegger (oui bon je sais pas l'écrire). Du coup, je commandais, et à la maison je remplaçait mon steack par un steack aux graines. Et putain Mcdo... C'est trop bon.... Bon pis pour ceux que ça intéresse il parait que Mcdo réfléchit sérieusement à un hamburger végétarien...



Je dois dire que ce qui m'a le plus étonné c'est que finalement pendant un mois, la viande ne m'a pas du tout manquée. Bien sur, pendant les fête de Pâques, la charcuterie m'a fait de l’œil et les steaks de chez "fraiches" me font encore saliver. Mais petit à petit, manger un repas sans viande, les remplacer par des steacks de boulgours, des galette d’épeautre devenait facile (et vachement économique). J'ai réfléchit à devenir complétement végétarienne mais j'aime trop la viande rouge. Mais je me suis rendue compte aussi que je ne pouvais pas continuer comme ça, en mangeant de la viande sans même m'en rendre compte et à haute dose.

J'ai alors j'ai pris la décision de ne manger de la viande que le week-end, une fois par semaine, chez des amis car je trouve difficile de demander un plat particulier quand on y va et au restaurant pour calmer mes envies de viandes rouge.

Hier soir, je suis allé à 750G la table. J'ai pris une bavette. Je n'avais pas mangé de viande rouge depuis plus d'un mois. Et j'avoue avoir kiffer grave. C'est moche mais c'est le mot. La viande était délicieuse et je retrouvais le goût de la viande et du plaisirs. Ma période sans viande m'a permis ça aussi: me redonner le goût de la viande et la manger avec parcimonie et plaisirs.

Je ne remangerai pas de viande avant une semaine ou deux, quand l'occasion se pointera. Mais je crois que si tous, petit à petit, on réfléchissait à notre consommation de façon consciente, on réduirait de façon importante notre empreinte carbonne. Mais changer la mentalité du monde.... ça prend du temps...

 

mardi 2 mai 2017

Cher Emmanuel

Cher Emmanuel,

Soyons clairs. Je sais bien que tu ne vas pas lire ma lettre ouverte hein... Je suis pas gueudin à ce point là...

Bon excuse moi, Emmanuel, si je me permets autant de familiarités, mais vois-tu, moi je suis pour l'égalité, donc je ne prends de pincettes avec personne. Pas même avec toi.

Puis on a exactement un an d’écart (quasiment jour pour jour...), donc je tutoie  les parents d'élèves de la classe de ma fille, donc on va pas se la jouer comme si tu n'avais pas, toi aussi regardé, Olive et Tom ou Les chevaliers du zodiaque....

Donc Emmanuel, je voulais juste mettre deux ou trois trucs au clair avec toi avant dimanche.

Soyons clairs. J'ai voté pour toi au premier tour.

Les cartes sont posées là, on peut discuter.

Pourquoi ai-je voté pour toi? 

C'est là que je vais peut-être te surprendre, parce que quand je t'écoute, dire partout qu'on a adhéré à ton projet, j'ai envie de te dire que tu te mets le doigt dans l’œil jusqu'à l'anus (ça non plus, ça se dit pas à un homme politique. ÉGALITÉ que je te dis). 

Non je n'ai pas adhéré à ton programme. Du tout, du tout  d'ailleurs. Moi, ta loi travail, travailler le dimanche, des lois qui favorisent amazon and co, réduire les fonctionnaires etc...

Non. Bah non. je ne suis pas d'accord.

Alors pourquoi j'ai voté pour toi? (Tu me diras.)

Bah c'est simple. En 2012, j'ai voté Hollande. A vrai dire j'ai toujours voté à gauche (bon à part en 2002 évidemment .... On sait pourquoi....).  Mais bon, conforme à mon éducation, mes croyances, mes valeurs républicaines, j'ai voté Hollande. 

Le soir pendant que mes potes faisaient la fête dans mon village de Seine-et-Marne, où on vote plutôt Sarko que Hollande, j'ai eu cette phrase:

"Je ne sais pas si c'est une bonne chose: Hollande ne pourra pas faire grand chose. Donc dans 5 ans, on va avoir droit à une droite dure".

Et donc pendant 5 ans je me suis engagée, dans mon travail, dans ma vie, sur mon blog, à prévenir, à tenter de trouver d'autres solutions, etc...

Mais petit colibri que je suis, je n'ai pas éteint  l'incendie. Donc très tôt dans la campagne, j'ai su que je voterai "contre" dès le premier tour. 

Si je m'étais écoutée, j'aurai voté blanc. Les petits candidats de gauche sont trop idéalistes, Hamon avait un programme des plus alléchant mais des plus irréalisables, Mélanchon et sa reconstruction de l'Europe à lui tout seul, n'était pas envisageable. Toi? Ton programme social , n'était pas inintéressante, ton programme sur le chômage était séduisant (oui, d'autant que je suis au chômage donc je sais que c'est ça qu'il faut faire). 

Évidement j'ai tiqué sur ton programme économique. Tiqué. Comment te dire. C'est pas le mot. Il m'a carrément fait chier. J'ai eu un moment de doute je t'avoue quelques semaines avant le premier tour. Puis l'arrivée de militants FN sur mon twitter, à chaque fois que je disais un mot.... Je me suis dit que je devais être forte et voter pour toi.

Bref.

Tout ça pour te dire, Emmanuel... Tout ça pour te dire, que je ne vote pas pour toi par conviction. Et crois moi, si tu es élu (parce que quand j'entends ce que j'entends je te jure que c'est pas joué mon grand...), va falloir t'attendre à des gens qui sont sur le pavé.  Qui sont près à faire valoir leurs droits de grèves et de manifestation. Ce n'est pas un mandat tranquille qui t'attends, Emmanuel... Ce sont des gens remontés, révoltés, qui votent "pour". Par amour de la France et par le désir de protéger leur liberté. Et pas du tout pour ton programme libéral...

Si ton élection te semble facile, pense que tu as en face de toi un peuple, prêt à se soulever, tu as la responsabilité de ne pas laisser passer le FN cette année et d'avoir un bilan suffisamment bon pour que dans 5 ans, cette horreur ne se renouvelle pas.

Et cette fois-ci, Emmanuel, ce ne sera pas le vote qui nous sauvera. 

Donc reste humble, Emmanuel.  Écoute-nous. Ne reste pas là juste à nous entendre. Écoute-nous. Pose les montres chics et les fringues à 2000 balles et viens nous rencontrer, écouter nos problèmes quotidiens et résous au moins le problème du chômage. Fixe toi juste cette problématique. ¨Pour le reste, crois moi on se démerde déjà depuis longtemps....

Allez Emmanuel. Ne nous déçois pas. Déjà qu'on n'a pas confiance. Alors gagne notre confiance point par point.

En marche. Et bon courage.


mardi 25 avril 2017

Nous avons le pouvoir!

Oyé oyé bonne gens!!!

Vas y viens j'ai envie de me fighter après ces élections.

Non mais sérieux les gens... faut arrêter votre cinéma, là. Comment ça ces résultats sont une surprise ??? Vous déconnez ou quoi???

Déjà tout le monde hurle et personne n'a voté pour Macron. On a l'impression qu'il est arrivé là par les forces du saint esprit de la finance et des magazines d'infos. Nan mais déconne...

Marine LePen??? Quand on vous écoute, c'est limite plus compréhensible d'avoir voté pour elle. Je rappelle que cette femme a traîné avec des anciens SS? Qu'elle a remis en question la responsabilité de la France dans la rafle du vel d'hiv il n'y a pas moins d'un mois??? Qu'elle accepte des responsables de parties qui sont négationnistes??? Vraiment aussi grave  qu'un mec qui veut favoriser le libéralisme??

Vous découvrez que la France est raciste? Peureuse? Lâche?? Non parce qu'en 40, quand les fondateurs du FN était au pouvoir, combien de nos grand pères étaient dans la résistance? Trois pour cent... Autant vous dire qu'ils étaient un poil plus nombreux à dénoncer et à récupérer les appartements des juifs...

Ce n'est pas d'hier que l'homme est un animal primitif, et qui, quand il a peur, écoute son cerveau reptilien qui lui dit de fuir ou de faire fuir...

Nous sommes tous racistes. Y compris moi. Mais être raciste et le rester c'est rester un animal. Combatte son racisme c'est aller puiser l'humanité au fond de soi, dépasser sa peur et réfléchir. Donc à vous de savoir si vous êtes un animal ou un être civilisé, instruit et en capacité d'analyse.

Je vais vous expliquer maintenant pourquoi je vais voter Macron.

Macron, en tant que libéral je peux refuser ses prises de positions. Il aide et favorise les grands patrons?? Qui sont-ils?? Amazone, Ikea, Leclerc, et Auchan? Je ne me fournis plus chez eux. Il peut les favoriser ... s'ils ont des avantages ils n'auront pas mon fric.

Il est soutenu par les banques! J'irai placer mon argent dans des banques coopératives.

Il veut toucher la loi travail? Je créé ma propre entreprise qui me permet d'aider accueillir les plus démunis.

Il supprime des fonctionnaires? Je milite, manifeste et fait valoir la colère.

Si LePen est élue? Je n'aurais plus de liberté, plus le droit de me plaindre sur Facebook, plus le droit de manifester, plus le droit de croire et de militer pour une autre société.

Parce que sérieusement les gars vous vous plaignez mais vous oubliez tellement que c'est nous qui avons le pouvoir, Que l'on est force de proposition, de choix, et de changements. On est une bande d’abrutis car on croit un minuscule groupe d'hommes qui nous disent qu'ils ont le pouvoir et que rien n'est possible autrement. Mais réveillez vous: les boîtes à livres et les spectacles de rue ont lancé la culture gratuite, les banques coopératives ont montrées que les banques n'avaient pas tout les pouvoirs, la culture bio à montré qu'on pouvait manger sainement et dans le respect de la terre... et des initiatives comme celles-ci vous pouvez en trouver sur le site des colibris ou des zèbres... Militez, investissez vous et prenez le pouvoir!


Oui le changement est en marche. Mais ce n'est pas Emmanuel Macron qui nous le propose mais nous!!!

Aux armes citoyens. Préservons notre liberté et amorçons le changement! Retroussons nos manches, éteignons nos télé... Le bonheur est au bout du chemin!