Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 21 février 2017

Les bons plans de Disney quand on a un enfant

Notre rituel à nous, avec Eloïse, quand on n'a pas passé beaucoup de temps ensemble depuis pas mal de temps, c'est d'aller à Disneyland ensemble, toutes les deux.

Moi, perso, habitant l'ile de France j'ai pris des pass francilien. 12 euros par mois. Cette année comme j'ai renouvelé ma carte de bonne heure et que j'ai parrainé une copine, 6 mois en plus, offert. Donc 18 mois sans payer à l'entrée. Tout benef.

Maintenant, on a pas tous un seul enfant, on n'a pas tous les moyens, on n'habite pas tous l'île de France.

Donc plusieurs solution....
Vous connaissez quelqu'un (comme moi) qui a un pass. 3 fois dans l'année, nous avons des possibilités de faire rentrer 5 personnes par cartes pour (selon les périodes), des entrées entre 29 et 45 euros. Comme je ne fais profiter personne de ces avantages,  je laisse les offres sur twitter, il suffit de s'abonner à mon compte....

Deuxième solution: Prendre les places à l'avance: 47 euros par adultes et 40 euros par enfants (http://parc.disneylandparis.fr/billets/2-parcs-pour-le-prix-d-1.html)

Mais plein de solutions en cherchant un peu sur internet... Et pour peu que dans votre entourage vous ayez un pote qui a un comité d'entreprise sympa.... C'est le Graaaaaal....

Bon rentrons dans le vif du sujet....

Vous avez un enfant de moins de 10 ans (voir de moins de 5 ans) et vous voulez à Disney, mais vous avez peur du monde, des queues, de la fatigue etc...

Moi superMowgouaille pro de disneyland je vais vous donner MES trucs et astuces pour passer une journée de ouf!!!

Donc pour vous faciliter la vie je vous propose une journée type.

Déjà, il faut partir avec le minimum vital. Il y a des fouilles à l'entrée et moins de choses dans la saccoche moins de temps perdu. Donc au delà des essentiels, on prévoit en plus: un livre pour patienter dans les fils d'attente, un paquet de gateau et une bouteille d'eau. Le plus c'est superflu.

Deuxième astuce avant de partir: si votre enfant est d'accord, déguisez le. Primo, les petites princesses seront particulièrement soignées (les princesses dans la parades font plus attentions à leurs miniatures), mais en plus (et ça c'est un vrai bon plan), les "déguisements" ont une utilité. En effet, si votre enfant a un déguisement dont le nom correspond à une attraction... Vous passez par la sortie!!! Pas de queue!!! Donc on ne lésine pas sur les Blanche-neige, les Buzz l'éclair (les woodies marchent aussi je crois), les Peter Pan... Continuons!

Ensuite, on prend sa poussette perso. D'abord, vous allez passer devant tout le monde à l'entrée parce que vous ne passez pas au tourniquet. Deuxièmement, vous pouvez en louer une à l'entrée mais 
1) vous allez la payer
2) Une chance sur deux que quelqu'un vous la pique. Il y a un nom et un numéro dessus... mais les gens ne se gênent pas. 

Par contre votre poussette perso, ils ont trop peur de vous recroiser dans le parc donc personne ne la touche.

Mais pour les moins de 4 ans, LA POUSSETTE EST ESSENTIELLE. gouter, fatigue, et sieste... On est bien content de l'avoir.

Bref. On passe au parc.

Perso, j'arrive à 10h (soit à l'ouverture). La plupart du temps les gens arrivent vers 10h30, et cette demi-heure vous permet d'obtenir des fast pass à des heures descentes.

Ah. Oui. Les fast pass. Qu'est-ce que c'est?

Donc vous les repérez par ça:

ça ressemble à ça:


Tu places ton ticket dans la fente rouge et là, on te donne ça.




Oui, oui... On te dit de revenir dans un créneau horaire (à bien respecter...) et là, miracle... tu passes devant tout le monde. Démonstration: Ratatouille dimanche: temps estimé 130 min de queue. Temps avec fastpass: 12 min.

Mais le fast pass s'attrappe toutes les deux heures, donc on fait des choix. Pour le premier fast past, je conseille de faire ainsi:
- Privilégiez Peter Pan et Ratatouille qui ont des queues de fous et dont les fast pass sont inaccessibles à partir de 11h/12H.
- Si vous êtes accompagnés d'un enfant de moins de 5 ans, on fait Peter Pan. C'est incontournable. Ratatouille nécessite des lunettes en 3D qu'ils n'aiment pas toujours et la chute dans la cuisine au début de l'attraction fait un un peu peur...
- Les Fast Pass sont accessibles sur les attractions suivantes (attention, un fast pass par personne):

  •  Parc principal  (les attractions en gras sont les attractions adaptées pour les petits) 
  1. Big Thunder Mountain - Le train de la mine- (Frontierland)
  2. Indiana Jones™ et le Temple du Péril (Adventureland)
  3.  Peter Pan's Flight (Fantasyland) 
  4. Star Tours (Discoveryland) (fermé pour le moment) 
  5. Space Mountain: Mission 2 (Discoveryland)(fermé pour le moment) 
  6. Buzz Lightyear Laser Blast (Discoveryland)
  • Parc Disney-Studio 
  1. - Rock'n'Roller Coaster avec Aerosmith (Backlot)
  2. - The Twilight Zone Tower of Terror™ - Un Saut Dans la Quatrième Dimension (Production Courtyard)
  3. - Les Tapis Volants - Flying Carpets Over Agrabah (Toon Studio)
  4. - Ratatouille : l'Aventure Totalement Toquée de Rémy
     
Donc j'arrive je file à l'attraction désirée et je prends des fast pass.
Ensuite (et surtout si j'ai pris des fast pass pour Peter Pan), on file au monde des poupées. Le matin, il n'y a jamais personne (entre 10 et 20 min de queue). Deuxième bon plan... Les personnes s'occupant de l'attraction cherchent souvent des groupes de 2 ou trois pour combler les places manquantes. Soyez attentifs en arrivant en bout de fil, ils peuvent demander (deux personnes, trois personnes, une personnes) en fonction de leurs besoins. Et hop, vous passez à nouveau devant tout le monde.

Une fois que vous avez fait le monde des poupées vous pouvez faire un petit tour à Peter Pan si la queue n'est pas trop longue. Mais à 11h30 il faut aller manger!!!

Pourquoi si tôt?

Parce qu'il n'y a personne. Vous ferez moins de queue, Vous aurez plus de place et quand vous allez sortir... Fiouuuuu .... Plus personne dans le parc!!! Ou presque...

Quand j'ai les enfants je vais manger à Dicoveryland: l’énorme restaurant derrière Startour. Ce sont des burgers/frites/salades (il y a même un burger végétarien). Il y a souvent de la place et surtout... Il y a des dessins animés ou un spectacle star wars pour les enfants... donc tout benef... 
Pareil: Si vous venez avec quelqu'un qui a une carte: 10% sur votre repas avec présentation de la carte. Au prix du burger...

Après manger, c'est direction Utopia ou les voitures de Mickeys. Bon, les petits ne peuvent pas appuyer sur les pédales mais quel plaisir de leur donner le volant!!! 

Pour l'instant c'est fermé, mais le jour où ça réouvre, on ne loupe pas le bateau des contes et le train des animaux.... Comme c'est dans un coin reculé du parc, peu de gens y vont... Et pourtant c'est super pour les petits à partir de 2 ans!!!

Avant de partir, on fait un tour dans le parc d'Alice et on file au studio.

A partir de trois ans, on peut emmener les enfants discuter avec stich mais au studio trois attractions pour les enfants: Les tapis volants (et franchement, voler pendant une minutes après 45 min de queue... Bof) et le chien de toys story derrière ratatouille. Là aussi peu de queue, super attraction et les petits adorent... On peut aussi pour les intrépides à partir de 2 ans faire les voitures de Cars, mais attention aux enfants qui ont vite peur!!!!

Par contre, même si ça n'en n'a pas l'air, on évite ABSOLUMENT: 
  • les parachutes (une vraie sensation de chute libre )
  • Blanche Neige (dans le grand parc), paniquant pour les moins de 3 ans (ma fille s'est littéralement fait dessus à 2 ans)
  • La tour infernal, pas avant 10 ans
  • le train du studio, pas avant 3 ans (chute d'eau, explosion et dragon qui crache du feu...)

Dans le grand parc, on revient pour la parade. Très tôt, les places sont cheres!!! Donc pour une parade à 17h 30 on est là AVANT 16h50. C'est le moment du gouter. on se place, juste avant le monde des poupée en face de chez Gelati.


Le monde des poupées c'est le 14. Il faut se placer au niveau de la tache rouge juste en dessous.

Pourquoi là?

A partir de 16h30, les princesses viennent se placer. Donc votre petite princesse qui attend sagement dans sa poussette perso en mangeant son goûter... Bah elle sera repérée par Arielle qui lui enverra des bisous et des coucous... La classe non??

En plus pendant la parade, elle sera devant... Donc les fées, la fée clochette ou le chapelier viendront lui serrer la main... Parce que vous êtes idéalement placés...ATTENTION!! Après la parade tout le monde suit les derniers chars... Grave erreur. Ne vous laissez pas entrainer par la foule. Profitez en ans pour filer aux tasses ou au manège: encore peu de monde et la chance d’accéder à l'attraction sans la foule qui s'attarde sur l'attraction la plus proche... 

Idem. C'est l'heure où on évite les magasins. Après la parade, les gens coincés sur mainstreet en profite pour faire leurs emplettes...

A partir de 18h c'est l'heure de faire toutes les petites attractions: les tasses, le monde d'Alice, le monde des poupées, le manège, Le bateau de saint Louis, etc... C'est la fin de la journée, les gens se précipitent beaucoup sur les grosses attractions... Et les petites... C'est ce qui amusent le plus les moins de 5 ans!!!

En hiver le parc ferme à 21h avec feux d'artifice.

On peut aussi profiter des spectacles de la reine des neiges qui est annoncé plusieurs fois dans la journée, des différentes rencontres avec les personnages (mais prévoyez 20 minutes avant l'heure annoncée). Mais j'avoue ne pas avoir d’expérience, ma fille a peur des personnages et "en a marre de la reine des neiges".

J'espère avoir d'autres trucs et astuces de votre part.... Et surtout n'hésitez pas à me dire si ça a marché....


samedi 18 février 2017

De l'art de ne pas répondre.

En tant que blogueuse depuis 6 ans, j'ai une utilisation de Facebook fréquente et utile.

Comme toutes, je suis tombée dans tous les écueils: répondre, polémiquer, discuter, chercher à convaincre, défendre et m'entêter. 

Je me suis disputée, j'ai récolter une "réputation" et récolter des lecteurs pour toutes ces mauvaises raisons.

Un jour j'ai été blessée par un propos. Une vraie blessure dure. Alors j'ai viré tout le monde un soir, j'ai créé une page pour mon blog et basta. Puis j'ai été voir un psy pour comprendre pourquoi je réagissais comme ça... (Bon pas que pour ça mais c'est arrivé dans la conversation). Et il m'a répondu: "qui cherchez vous à convaincre et pourquoi? Qu'est-ce que vous voulez prouver?"

J'ai trouver mes propres réponses.

Alors, quand j'entends parler des disputes, que je vois les gens qui s'étripent sur facebook, je me pose la question. "Mais à quoi ça sert??? Que cherchent-elles???".

Personne ne vous demande votre avis, pourquoi le donner?

En plus sur facebook, si quelqu'un vous gonfle vous pouvez le virer plus vite que Angelina n'a virer Brad, et vous n'avez même pas la garde des enfants et la case juge des familles à cocher. Donc pourquoi se faire chier.

Parmi toutes les blogueuses/mamans, il n'y en a qu'une où je ne peux pas (bon deux). Elle se plaint sans cesse, elle est un peu parano, intervient tout le temps pour dire qu'elle n'est pas d'accord et qu'on critique... Elle me gonfle. 

J'ai le droit de le penser et de le dire ici? Oui. Maintenant, elle me gonfle. Je vais aller sur un statut pour la pourrir et me foutre de sa gueule??? Non je ne pense pas. Je vais guetter toutes ses interventions pour lui sauter sur le paletot et la renvoyer dans ses filets? Toujours pas. 

Non. J'ai pris mon courage à deux mains. Je l'ai virée de mes contacts et je l'ai bloquée pour ne plus voir ses interventions.

Quand quelqu'un me rapporte ses propos en MP, je languedepute 5 min et je passe à autre chose. Vous savez pourquoi? Parce que m'énerver ça me prends du temps et de l'énergie.

L'autre jour, j'ai appris qu'une blogueuse que je connais suffisamment bien a un cancer du col de l'utérus. J'ai réalisé que j'étais très en retard dans mes rdv gynéco, et je me suis pris une angoisse version XXL pendant 2 heures. 

Alors quand je lis ça, je me dis: "putain, imagine le temps qu'elles perdent, l'énergie qu'elles usent, et peut être que demain tout ça, ce sera du temps perdu à ne pas dire aux siens qu'on les aime, ou à ne pas réaliser ses rêves".

Hey, les filles. On n'est pas obligée de s'aimer. Mais on n'est pas obligée non plus de chercher sur qui taper. Ça ne résout aucun de vos problèmes et ça fait chier tout le monde. Si vous êtes énervées, allez courir, faites de la boxe, créez,  languedeputer, cuisinez.  Au pire faites un article. Mais sérieux, larguez les amarres et facebook. Au bout d'un moment, ça ressemble à de l'acharnement, voir à du harcèlement. Puis l'autre reviendra vous faire chier parce qu'il a un compte à régler. Et ça finira comme à Colombine: celle qui aura été la plus fragile, finira par tirer sur tout le monde sans sommation. Le plus intelligent est celui qui s'arrête en premier.

Bon.

Je sais ce que tu lis-là, tu l'as lu 100 fois sur d'autre blog. En 6 ans, je pense que oui, je l'ai lu 1OOO fois. Mais so what? C'est comme les restos du coeur.. Si ça continue d'exister c'est que les crêpages de chignons insupportables continuent d'exister. Donc je vais vous dire ce que je dis aux gamins dont je m'occupe: "chacun dans un coin de la cour et vous ne vous parlez plus".

Oui parce que vous êtes aussi ridicules que ces deux là....

vendredi 10 février 2017

Non c'est non. Même à deux ans.

Cette semaine, à la crèche, j'observe une adulte gérer un conflit entre deux enfants  de deux ans. Une petite fille est poursuivie depuis de longues minutes par un petit garçon qui veut lui faire un câlin. Elle a beau lui dire "je ne veux pas", il veut lui faire un câlin.

L'adulte s'interpose et calmement prend avec elle la petite fille pour la protéger. Le petit garçon se met à pleurer. L'encadrante se met à sa hauteur et lui dit: "Écoute Arnold, je sais que tu as très envie de lui faire un câlin mais elle n'est pas d'accord. Je sais c'est ta copine et ce n'est pas très sympa de sa part mais il faut le respecter."

Deuxième matin, deuxième round. Élisa arrive avec sa maman, elle n'est pas très réveillée. Serge son grand copain arrive et veut l'emmener jouer, et lui faire un bisous. Mais Élisa préfére les bras de sa maman. L'adulte qui est là lui demande d'attendre, elle lui explique que là, pour l'instant Élisa n'a pas envie de lui faire un bisous mais juste de dire au revoir à sa maman. La maman qui est là et qui ne sais pas trop comment la laisser sans lui faire de peine lui dit:
" Tu fais un bisous à Serge? C'est ton copain Serge..."

La petite Fille fait "non" de la tête.

"Alors là, c'est pas très gentil... il est gentil Serge, il veut juste te faire un bisous..."

Au travers ces deux scènes, j'ai soudainement compris comment, dès deux ans on explique à une fille que, sous prétexte qu'un garçon est gentil, ton pote, etc... (rayer la mention inutile)... il est quand même poli, (et ça se fait) de ne pas dire "non".

Dès deux ans, parents et société qui t'entourent, te mettent en tête que si tu dis "non" c'est que tu n'es pas gentille.

Pourtant cette crèche laisse les garçons enfiler les robes de princesses et les filles jouer au chevalier. Les parents le savent et l'approuvent. Pour autant on demande toujours aux filles d'être gentilles et de faire ce qu'on leur demande...

Je me disais que nous étions tous responsables, nous, femmes, parents, de penser que puisqu'on ne pense pas ainsi, il est évident que nos filles comprendront que "non c'est non" et que nos fils sauront que" quand une fille ne veut pas, c'est pas la peine d'insister".

Finalement quand je reviens sur les paroles de ma fille, sur les événements de l'école, je me trouve légère...

"Les garçons ne veulent pas me laisser jouer au foot parce que je suis une Fille"

Au lieu de lui dire "ils sont bêtes, joue à autre chose" je devrais lui dire de prendre le ballon, je devrais l'entraîner à faire des tirs aux buts et des passes décisives pour les obliger à reconnaître qu'une fille peut faire exactement les mêmes  choses qu'un garçon.

Oui nous sommes tous responsables devant le discours que l'on tient aux uns et aux autres. Parce que malheureusement, pour notre génération, je crains qu'il ne soit trop tard.

Mais tout n'est pas perdu. Certes il y a un gros travail à faire auprès de nos enfants, mais ce travail est possible! Alors la prochaine fois que je verrais un tout petit vouloir faire un bisous à une petite fille de force, je lui dirai "Elle n'a pas envie. Et si elle n'a pas envie, tu dois comprendre que c'est "non". Et quand c'est "non", c'est "non".

 


vendredi 27 janvier 2017

Lettre d'amour

Mon amour,

Voilà.

10 ans.

C'est un chiffre tout rond. Un peu comme nous quoi.

10 ans.

10 ans que tu me réveilles par tes ronflements.
10 ans que tu ne sais pas me faire un compliment.
10 ans que tu crois que je crois que tu es sur de toi.
10 ans que tu décides de tout, en me faisant croire que j'ai mon mot à dire.
10 ans que j'essaie de te faire faire le lit le matin.
10 ans que tu essais de me convertir aux ballade en forêt.
10 ans que j'essaie de te convertir à la lecture et au cinéma.
10 ans que je me cherche.
10 ans que tu me trouves.
10 ans que tu me dis que tu n'as pas besoin de moi.
10 ans que dès que je m'éloigne, tu pleures.
10 ans que j'aime Goldman et que tu lui trouves des qualités finalement.
10 ans que tu fais de la musique électronique et que je n'y comprends rien.
10 ans que tu tu penses qu'on n'est jamais d'accord.
10 ans qu'on est d'accord sur l'essentiel.
10 ans que j'attends des preuves d'amour.
10 ans que tu me fais rire.
10 ans que tu dis aux autres que tu es fier de moi (oui, tu vois.. je sais tout)
9 ans que tu me fais une place dans tes tiroirs.
8 ans que tu me fais une place dans ta maison.
7 ans que tu l'aimes.
6 ans qu'on partage un loyer
5 ans tu crois à mes projets.
4 ans qu'on rêve de grands voyage.
3 ans que tu me promets qu'à ses 18 ans on se mariera
2 ans que tu me promets un pacs.
1 an que je change encore de vie et que tu es là...

10 ans de disputes, de cris, d'engueulade, de crises, de petites ruptures, d'énervements, d'insultes, de douleurs, de rages....

10 ans qu'on dépasse tout ça. 10 ans qu'on s'aime malgré tout. 10 ans que d'autres paris sur la fin de "nous". 10 ans qu'on n'y croit pas et qu'on s'aime malgré tout. 10 ans qu'on ne peut pas se passer l'un de l'autre. 10 ans que personne n'y comprend rien, même pas nous.

J'ai rêvé de tous les amours sauf de celui-là.

Sans doute parce qu'il est bien au-dessus de mes espérances.

On repart pour 10 ans?

Je t'aime (encore plus quand quand tu fais le lit le matin).



 

mercredi 25 janvier 2017

Le cas Polanski

En ce moment pour cause de surmenage travaillaire, je suis peu sur les réseaux sociaux et je ne suis pratiquement pas les infos...  Pour autant, il m'arrive de chercher mes mails sur yahoo, et de tomber sur des news craquantes traitées par yahoo.

C'est ainsi que j'ai appris que Roman Polanski était choisi pour présider la cérémonie des Césars.

Très bien.

Oui mais.

Personne n'ignore le cas Polanski depuis qu'en 2009, il fut mis en examen pour l'accusation de viol sur une mineur de moins de quinze ans.

Si vous lisez mon blog depuis longtemps, vous savez que cette accusation me touche pour des raisons personnelles. Oui, c'est affreux. Non, il n'a jamais été condamné réellement et je trouve ça dégueulasse. Oui, en tant qu'homme il est détestable.

Oui mais voilà, j'aime Polanski le cinéaste. C'est un cinéaste novateur, qui a le sens du détail, de l'image, du scénario. Il soulève justement toute l'ambiguïté de l'Homme dans ses films. Et c'est ce qui et fascinant.

Je ne me sens pas coupable,malgré mon histoire, d'aimer les films de Polanski. Ce n'est pas l'homme que j'aime, c'est son travail, ses images, son imagination, ses paroles.

Et c'est cela que je ne comprends pas. Lorsqu'on invite Polanski à présider les Césars, c'est bien pour son talent, ses images, et sa culture qu'on l'invite. On ne l'invite pas pour le féliciter sur sa vie privée mais bien de lui rendre honneur parce qu'il est un génie du cinéma.

La seule raison qui aurait pu m'arréter est que, la victime, témoigne de son indignation, qu'elle-même dise "Je ne supporte pas de revoir ce visage". Alors oui, j'airais pu dire "elle le demande, veuillez respectez son désir, elle est la victime. Elle seule sait". Mais aujourd'hui la victime a pardonné. Oui, je sais c'est compliqué à admettre, mais le pardon fait partit du deuil, du soin pour avancer. Et, jusqu'à preuve du contraire il n'y a pas d'autre victime.

Si Roman Polanski n'avait pas été célèbre, il aurait eu droit au secret judiciaire. Il a commis un crime dégueulasse. Il a purgé sa peine, obtenu le pardon de sa victime, banni de l'Amérique à vie. On ne va pas être plus juge que le juge. Je ne vois pas ce que vient faire cette histoire sur le terrain.

On s'insurge qu'aux Etat-Unis, les hommes condamnés pour viols ou/et pédophilie soit dans un fichier accessible à tous.  Mais que sommes-nous en train de faire avec Roman Polanski? La même chose.

Hurler à sa culpabilité ce n'est pas soutenir la victime. C'est, alors qu'elle a décidé par ce pardon de se dégager de ce statut de victime, et de ne plus le subir comme une identité, lui rappeler que c'est ce qu'elle est à vie, puisqu'il est coupable à vie. Tant qu'il n'aura pas le droit de vivre sa vie d'artiste de façon distancié avec sa vie d'homme, alors elle sera toujours profondément liée à cette situation de victime.

Notre rôle de citoyen doit aussi de ne pas parler à la place des victimes. Polanski n'est pas tous les violeurs de la terre mais bien un violeur, qui a le paradoxe d'être un cinéaste de talent. Alors, et il le faut condamnons et battons nous pour que tout violeur soit condamné, soigné, et accompagné pour que cela n'arrive plus jamais. Mais laissons leur le droit à être soigné et à réintégrer la vie civile sans jugement quand leur peine a été payée et le pardon accepté.


lundi 9 janvier 2017

Eloïse écrit à Kinder

Cher Kinder,

J'aime bien tes chocolats et j'aime bien des surprises dans tes œufs. Pour noël, on a même acheté ta chaussette. Mais je ne veux plus acheter tes oeufs car j'ai appris que ce sont des enfants de 6 ans qui les fabriquent.

Ils n'ont pas le temps de manger, ont trop peu de temps pour dormir. Ce n'est pas normal. Je n'aimeraispas qu'il m'arrive la même chose.

Moi, j'aimerai bien un jour acheté des Kinder, mais ce sera seulement quand les enfants de 6 ans auront arrêté de travailler et iront à l'école. 

Merci Kinder de me répondre et de faire que les enfants puissent aller à l'école.


vendredi 6 janvier 2017

Lettre à Elsa

 Chère Elsa,

Voilà quelques temps, que je vous laisse quelques mots sur instagram, comme ça, parce que vous me touchez.

Le fait qu'on soit de la même génération, que l'on ait des filles sensiblement du même âge et que pour nous, la vie, est un peu plus difficile que pour les autres parce qu'on est plus sensibles, plus fragiles derrière nos airs de grosse dures "viens là la vie que tu me fais même pas peur"...


Des fois je me reconnais dans l'impossibilité d'affronter la vie plus lentement, dans cette force et cette fragilité... ça doit vous paraitre bizarre que je me reconnaisse dans vos petites vidéos de quelques secondes... Mais lisez jusqu'au bout. Je suis complétement folle. Mais pas du tout dangereuse. Après, je vous laisse, et ne vous embête plus.

Alors la lettre, je l'écris pour vous. Mais aussi pour moi. Parce que c'est plus facile de parler à un autre dans lequel on se reconnait qu'à soi-même non?

Bref. Je voulais vous dire, la vie m'a obligé à m'arrêter, parce que j'ai voulu vivre vite et que je ne me suis pas arrêté quand la vie n'était pas rigolote avec moi... Alors 5 ans plus tard, bah tout m'est tombé sur la tête. Je me suis plantée dans le boulot de mes rêves, je suis passé à coté de ma fille et surtout j'ai pris une bonne grosse dépression dans la gueule.

Alors oui, ça fait 6 mois que je suis au chômage. Pas d'arrêts de travail, moi j'ai pris l'option plus de travail du tout. Et là, bah j'ai été obligé de prendre le temps et de réfléchir sur moi, ce que j'avais envie, et surtout d'arrêter de foncer mais d'avancer... La première chose que j'ai découvert, c'est que j'avais beaucoup de gens autour de moi qui m'aimaient. Quand on est dans le speed, on prend pas le temps de le savoir.

J'ai appris à me lever juste pour amener ma fille à l'école. A prendre du temps pour ranger ma maison, à prendre du temps dans la salle de bain et même à prendre du temps pour déjeuner. Je me suis remise à lire, beaucoup. J'en ai fait des vidéos sur youtube. J'ai ouvert une boite à livres devant chez moi, j'ai rencontré des gens de mon village, ma voisine surtout. J'ai découvert qu'elle vivait toute seule, et du coup des fois on prends le temps de papoter et de boire un thé. J'ai écris un livre pour enfant que j'avais commencé pendant ma grossesse, j'ai rêvé un voyage à New-York...

J'ai réappris à faire des projets, et à faire machine arrière pour mieux faire ce que j'aime. Et j'ai redécouvert ce que c'est que prendre son temps.

Alors vous voyez, lundi je vais reprendre mes stages parce que j'ai un grand projet qui m'attend et j'ai très peur de reprendre cette vie "d'avant". C'est un peu dur de mettre sa vie sur pause et réappuyer sur "lecture" et de remettre le train en marche...  Mais je suis tellement contente d'avoir eu ce temps d"arrêt" qui m'a permis de me rappeler ce qui était essentiel pour moi, et tout ce que j'avais oublié depuis tant de temps à force de courir après... après quoi d'ailleurs???

Je retourne me frotter au monde extérieur. Je suis terrifiée et excitée. Mais maintenant j'avance. Je ne fuis plus.

Voilà, je voulais vous dire juste (oui, je parle trop. Mais je tiens mes promesses. Après j'arrête.), qu'il faut profiter de ces moments Elsa. Emmerdez-vous pour mieux recréez. Prenez le temps de l'ennuie et de la détresse. C'est la seule façon qu'on a de passer les épreuves. Puis vous savez quoi? Quand je me sens un peu fragile, je regarde derrière moi et je me dis... "Au moins ma fille, l'exemple qu'elle a, c'est une maman qui affronte les épreuves avec courage!!!".

Bon, allez un petit verre de vin rouge pour lever nos coudes au bonheur, au bien-être et à nos filles qui seront des femmes géniales!



PS: J'ai toujours pas jeté mon sapin et ma fille vient de faire une cabane dans ma bibliothèque... ça vaut bien une boite de nuit dans le couloir....