Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 29 décembre 2010

Les Urgences...



Mardi 28 décembre. Eloïse a dormi toute la journée et accuse une réaction très molle.... Je m'inquiète sans trop m'inquiéter mais quand à 18h, le verdict tombe:35,8° de température, j'exige les urgences à chéri...

Nous voilà donc sur la route à ne trop rien se dire. J'imagine déjà qu'on m'annonce la mort imminente de ma fille et un médecin peu gracieux qui me demande de venir lui dire "au revoir". Mon ventre se tord...Je regarde ma petite fille qui est perdu sous son bonnet trop grand et qui me fait des "ga" et des "oh" pour chasser la grande faucheuse qui tourne autour d'elle...


Arrivé aux urgences, deux familles sont devant nous. Enfin deux... C'était le cas jusqu'à ce qu'une mère me grille la place à mon arrivée. Conasse.

10 minutes plus tard, nous sommes reçues par une infirmière.
- Qu'est-ce qu'il a ce petit garçon???
- Euh non c'est une fille...
- Ah... D'habitude je ne me trompe jamais...

Donc, pour reprendre mes billets précédents, vous conviendrez que ma fille est:
-moche
- attardée
- génétiquement dans un mauvais tripe
- naine
- ET maintenant masculine...

Bref. ça fait beaucoup pour un bébé de un an!!!

- Les symptômes?
- Bah elle a été assez malade depuis trois semaines...

- Elle est déjà venu ici?
-Oui mais il y a longtemps
- Elle est pas née ici? me demande t-elle avec une pointe de reproche....
-Non, elle est née à...
- Montereau. Oui j'ai vu...
- Donc elle était malade depuis trois semaines quand...
- Oh mais je trouve pas son nom...
-... quand aujourd'hui on la trouver complétement apathique...
- Bon c'est pas grave on va lui faite une fiche...

Je déshabille ma fille de façon un peu énervée mais je ne dis rien. Eloïse a l'air de retrouver un peu de pêche.
- Nous sommes venue parce qu'elle avait 35,8 de température

L'infirmière prend la température: 37,1.

- les températures à oreille ça ne marche jamais...
- Euh, c'était dans l'anus.
- Alors votre thermomètre doit être en panne.
- On a cru mais on en a racheter un deuxième et ça nous a donner le même résultat.
- Alors il devait y avoir des excréments qui bouchaient l'entrée.
- Eloïse venait de  faire. On était en train de changer sa couche.

Devant la preuve de notre compétence, l'infirmière hausse les épaules. Chéri sent l'énervement qui lui monte au nez... "Bon bah on se casse alors????"

- Oh non... elle est quand même un peu prise... Vous allez voir le médecin... Ne rhabillez pas votre fille. Il fait chaud dans la salle d'attente.

Nous voilà donc avec Eloïse dans la salle d'attente, avec une Eloïse malade, en body, à coté de la porte d'entrée qui donne directement sur l'extérieur. Eloïse commence à reprendre du poil de la bête . On voit passer le docteur qui plaisante et se moque un peu des ados qui sont là. Pas vraiment le docteur Clooney... Mais pourquoi les pédiatres ne ressemblent jamais au docteur Mamour mais plutôt à Pierre Bellemare???

Nous occupons Eloïse tant que nous pouvons dans la salle d'attente pendant l'heure qui nous sépare du docteur Bellemare. Je remarque la dame qui m'a grillé dans la salle d'attente se démène aussi avec son fils pendant que son père joue avec son portable. Je suis halluciné. Je suis si fière de chéri qui s'occupe de sa fille la console, l'occupe, lui donne le biberon, la prend dans ses bras...

C'est au tour de madame "Lagrilleuse". Elle rentre seule dans le cabinet du médecin pendant que son mari continue de pianoter sur son portable. Au bout de 5 minutes, Madame ressort "ton fils te réclame". "Oui, j'arrive!"

Mais il arrive pas du tout. Avec chéri on se regarde hallucinés. Au bout de 2 bonnes minutes Monsieur "tonfilstereclame" se décide à rentrer rencontrer le médecin. Je me tourne vers chéri qui se gargarise.
- Tu connais pas ta chance
Je fais remarquer à chéri que j'ai toujours dit qu'il était un très bon père avec sa fille
-oué...

Bon. On va pas faire se faire une scène au milieu des urgences hein... De toute façon, on appelle Eloïse dans le cabinet du docteur Bellemare. Mais là évidement, c'est une sublime brune qui nous accueille. "Chéri ravale ta langue. C'est ta fille qui va être oscultée...". Il n'y a pas de justice.

Eloïse est en effet auscultée. Elle hurle, pleure. ne veut pas. Chéri plaisante avec le docteur Joliecoeur pendant que je me débat avec ma fille. On y arrive...

"Bon. C'est la fin d'une mauvaise grippe. Les baisses de températures c'est comme une montée de température. Dès qu'elle est à 36, vous me la ramener, on auscultera à nouveau. Mais là, normalement ça devrait se calmer."

Chéri rajoute quelques petites blagues de père parfait mais déjà on nous raccompagne vers la porte...

Au moins si elle nous refait un pique, je saurais sur qui compter....