Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 6 décembre 2010

Ma belle mère

ok. Après j'arrète. Mais là j'en peux plus... Je sors de 3 jours de fête avec elle et... JE VAIS LA TUEEEEEEERRRRRRRRRRRRRR..... Bon ça commence avec l'anniversaire de sa petite fille.


Elle arrive. Bonjour a personne "oooooooooooooooooooohhhhhhhh mon bébé.... comment y va mon bébé...". déjà ma fille s'appelle pas "monbébé" mais "Eloïse". A l'Etat civile on donne des prénoms. Donc si les chats, on peut les appeler "Minou", ma fille on l'appelle Eloïse. Point. 

Mes parents sont là. Ils voient leurs petite fille une fois par mois, alors j'essaie de  les privilégier quand ils sont là, histoire que les liens se tissent... Oui j'essaie parce que mamie J es toujours là à moins de 20 cm du nez de ma fille. Bref. J'arrive à extirper Eloïse des griffes de sa grands-mère qui la suit comme un toutou. Mes parents lui disent bonjour. 

J'ai invité Maé, Etienne et Salomé, les copains d'Eloïse, histoire qu'elle profite de ses potes (après tout c'est son anniversaire. Mais Mamie J. Est encore là au milieu. "Tiens tu veux ça mon coeur hein... Oh ou... oh tu pleures???? Mais c'est parce que tu es fatiguée..."

Je suis à deux doigts de lui dire "non, c'est parce que tu la fait chier mais je me retiens... Donc avec beaucoup de diplomatie je lui répond "Non, il y a du monde et elle a eu un peu de fievre ce matin... je crois que ça fait beaucoup pour une petite fille...".
Je m'attend à ce qu'elle me réponde qu'elle sait mieux que moi ce dont a besoin MA fille. Mais ma belle-mère est pleine de surprise "ELLE A EU DE LA FIÈVRE?????". Bon là je vois toute les interrogations possibles et inimaginables défilé dans ses yeux..."Et vous avez prévenu le médecin? Les urgences? Le SAMU? Le professeur Scharzeneberg?? Vous êtes sure que ce n'est pas une maladie incurable au moins???". Oué. Le téléthon, ça sert aussi à inquiéter les grands-mère en mal d'inspiration. Bref.


"C'est rien... Probablement une dent qui pousse..."
-"vous êtes sure? Non parce qu'il ne faudrait pas que ce soit...
- Nico, Sophie mais que c'est sympa d'être venu...

Je colle Eloïse dans les bras de ma mère et je continue à dire bonjour. 5 minutes plus tard, je cherche ma fille. Eloïse a les mains de sa grand-mère paternelle sous les dessous de bras et cherche son équilibre. Je précise: Eloïse fait un ou deux pas  toute seule et quand je la fais marcher je ne lui donne qu'une seule main... Ma fille se dirige vers son pote Maé mais avant qu'elle ait pu l'atteindre, mamie J, la reprend dans ses bras.

"Vous pouvez la lâcher vous savez... elle va s'amuser avec les autres...
- Oh non, mais ça ne me gêne pas
Oui. Mais là n'est pas la question. Je laisse couler; Je ne vais pas me gâcher la soirée pour si peu.

D'ailleurs la soirée passe à une allure exceptionnelle. Et dans ma précipitation, je ne m'aperçoit même pas que je l'ignore.

Le samedi soir et une après midi et une bague plus tard, je me retrouve chez beau-papa et belle-maman à manger le roti.

Pas passer le pas de la porte, Eloïse est dans la salle de bain, changé par mamie J. Bon.

"tagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueuletagueule..."
je me répète. C'est pas bien grave... Une couche changée... je propose de a coucher. Mamie J monte avec moi. "Bah oui, elle a change de chambre..."

C'est vrai que dans 20m2, un lit parapluie, jaune fluo, je risque de passer à coté. Bon. Je ne dis rien et je sers les dents. Je couche  ma fille ui hurle. "ohhohoohohohoho, mon bébé... Maman elle ne sais pas lettre la berceuse tu sais...".

Je lui colle son jouet "made in china" contre l'oreille pour lui montrer que son sens auditif est plus déficiente que mon cerveau. "Ah oui, ah oui...". Elle accepte de s'éclipser pour me laisser coucher Eloïse. Enfin, après m'avoir proposer un instrument en bois, une veilleuse, 4 couvertures... Mais quand même elle s'en va. 5 minutes plus tard, je suis dans le salon à déballer mes cadeaux. La soirée se passe quand beau-papa (oui, ce n'est pas toujours la faute des mêmes) quand tout à coup, pour je ne sais quelle raison, décide soudain d'aller voir "si elle dort". Bien évidemment, Eloïse s'endormant, elle est réveillé par les pieds de son grand-père dans les escaliers et ne comprend pas pourquoi on ne la sort pas du lit..

 Et l'exprime... Je remonte console Eloïse la recouche et on est repartie. A minuit je négocie de rentrer avec chéri. Chéri approuve. "Vous pourrez me rendre la couverture Magali, parce que j'en ai plus après?" La couverture que vous avez voler dans un orphelinat moldave? Oh bah non, j'adorais le bleu pétrole avec les grosses fleures rouges dessus... Non franchement, vous ne voulez pas me la laisser??? Non.. Non... Je comprend... 4 couvertures pour une seule enfant c'est trop peu...

On rentre... Je ne pipe mot sur papa/maman à chéri sous peine de déclencher un 3eme guerre mondiale.
Nous nous cpuchns pour ré-attaquer sur mon anniversaire au restaurant le lendemain. Tout le monde arrive et on nous propose une longue tablée où je dois placé les gens. Le problème c'est que la plupart de mes copains qui étaient là vendredi soir ne veulent pas être assis à coté de ma belle-mère. Mails et sms ont volés pendant le week-end, me voilà bien embêtée. Donc je classe la table de façon générationnelle mais du coup ma belle-mère se retrouve en bout de table , à coté... d'Eloïse!!!! "Je vais lui donner à manger, personne ne veut le faire????". Ma mère s'impose. "Euh... bah si je veux bien..."

Là, elle ne peux plus trop rien dire... Donc elle laisse ma mère faire tout en ponctuant par des "oh bah dis donc elle donne des grosses bouchées ton autre mamie..." Ma mère encaisse sans broncher mots...
L'heure du dessert arrive. Devant tant d'insistence, ma mère abdique et lui rend "sa petite fille. Ensuite je sais pas. Je ne sais pas parce que je n'ai vu que le dos de ma belle mère face à sa petite fille.

J'ai bien essayé de faire coucou à Eloïse en me cachant derrière la tête de sa grand mère mais quand Eloïse m'a chercher, elle avait déjà la tête de mamie J devant ses yeix qui luifaisait "coucou". ma voisine commente la scène:
- Tu t'es fait piquer la vedette là...
- Oui, j'ai l'habitude...

Ma mère me fait déjà les gros yeux pour éviter le scandale/ Mais je boue. Mon gâteau arrive, je récupère ma fille à qui je fais goûter mon dessert. On rentre je propose à mes inviter un dernier verre de champagne. Arriver à la maison, je couche Eloïse qui est crevée. Mamie J, qui n'a plus d'enfant à s'occupper compare sa petite fille à so fils "tu te rappelle chéri? Il faisait ça aussi b. Oh vivement qu'elle me dise "je bisole " comme son père... Et tu te rappelles??? Quand... " Mis déjà j'ai emmigré sur le canap' avec mes copains, abandonnant lâchement mes parents devant la bavarde.  Ma copine Soso, rejoint la famille pour faire la discut'. Je l'aime ma soso qui me sauve la vie et ma soirée...

2 heures plus tard tout le monde rejoint ses pénates et je suis un peu soulagée. 2 jours de fête entrecoupées de courses de noël, ma fatigue a gagné. Mais mes beaux perents ne bougent pas et restent scotchés au canapé. Je propose une cession "Eloïse en 3320 photos". Alors que je branche l'appareil sur l'ordinateur, mamie J. Enchaine...

- Dite pour Noêl, je pensais lui offir une combinaison pilote.
Je précise: ça fait qutre fois que chéri et moi, nous avons dit non.
- Euh... non... On trouve ça pas pratique pour son âge.
-Mais si... parce quand elle va aller à la montagne à noël...
Je précise. On fête noël dans la maison de vacances de mes parents, à 1000 mètres d'altitude, dans l'ain pendant 3 jours. Pas de quoi investir dans la combinaison de compétition.
Comme elle voit que je dit "non", elle se tourne vers son fils... genre.... " Toi je m'en fout, lui il dira oui...". Chéri tient bon. "Mais non!!! ça sert à rien, elle peut pas bouger dedans..."
"Mais si, tu vois c'est bien parce que..."
là c'est bon! J'en peux plus! J'explose!!!! "Ecoutez! Vous en faites ce que vous voulez! Nous on en veux pas! Elle peux pas bouger dedans, pourra pas découvrir la neige!!!! Vous faites ce que vous voulez! Achetez là mais moi je ne lui mettrais pas!"

Ma mère est toute génée mais mamie J ferme sa gueule et c'est l'essentiel. Je fais signe à ma mère qu'on est fatigués. Ma mère lance un "bah on va y aller... Ah mais que je suis bête!!!! on n'a pas de voiture... C'est vous qui nous ramenez"...
Bien jouer maman mais le message n'est pas passé. 3 quart d'heure plus tard, mamie J, squatte toujours sur mon canapé... et m mère devant la porte. Je fais mine de la raccompagné ce qui clot les hostilités. Belle-maman et beau-papa suivent et rentrent...

Et comme je suis maso... Je recommence à noël...