Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 8 janvier 2011

La visite chez le medecin

Déjà, ça y est!!!! Me voilà dans mon nouveau chez moi... Je vous raconterais mes péripéties parce que vous me connaissez... c'est jamais triste...

Bref.  Pour exemple. Aujourd'hui, jour fatidique: vaccins pour Éloïse. Alors quand je dis vaccin, c'est surtout ceux qu'on aurait due faire il y a 3 mois si je n'avais pas perdu l'ordonnance du médecin. Pour aider, chéri était censé aller chercher les vaccins hier  soir mais "il a oublié"... Moué... ça me fait penser à Akrim, trisomique qui a oublié de venir au centre jeudi... Moué... ça tient des hommes ces oublies ou ce qui tient aux hommes c'est la mauvaise foie???

Donc à l'appel des ronflements de huit heures, je cherche les ordonnances. Mais dans quel carton chercher??? Laborieusement je retrouve Le carnet de santé. Mais point d'ordonnance... Ok. Donc pour la troisieme fois, le médecin va me faire un duplicata (on dit triplicata dans ces cas là???) Bon. Comme je suis morte de honte je demande à chéri de le faire. Dans un demi-sommeil, chéri me demande: "pourquoi moi?". Oui ça c'est une bonne question... Pourquoi lui? Lui dire que c'est parce que je suis morte de honte d'avoir perdu trois fois l'ordonnance, n'est pas bonne stratégie. Moi aussi je vais sortir la carte de la mauvaise foi.

-Dis donc, je me lève parce que tu ronfles, je vais emmener  Eloïse
chez le médecin, je vais en plus chercher les medocs à la pharmacie donc tu peux te fendre d'un coup de fil non???

Chéri dit rien. Il fouille dans les quelques cartons qui m'appartiennent (parce que bien sur c'est dans MES affaires) mais ne trouve rien. Infortune, il va devoir appeler médecin.

Armé de mon courage je redescend à la pharmacie, réclamer les vaccins que le médecin a demandé au téléphone. Poste, pharmacie, Boulangerie... Je remonte à la maison. "Je m'en vais on va bricoler avec mon père". Ah? Bah c'est sympa d'avoir prévenu...

10h45, je descend chez le medecin. Arrivées, je m'aperçoit que la salle est bondé. Visiblement il a du retard... Et visiblement je me suis trompée d'heure. Je vérifie:11h15. Donc une demi-heure à me fadé dans  la salle d'attente. Mais comme devant moi ce sont des jumeaux de 4 mois, et bien devinez quoi, la demi-heure c'est soudain transformé en 1h. Et 1h dans la salle d'attente avec une  petite fille qui hurle à chaque nouveau visage bah c'est long.

Même le médecin la fait hurler, avant le vaccin, pendant le vaccin, après le vaccin... Et le docteur est pressé parce qu'il a prit du retard. Ou mais docteur  une petite fille qui hurle à rhabillé ça prend du temps. Le docteur tapote sur son bureau d'impatience. Je m'excuse un peu ironiquement, il me répond "mais je vous en pris" tout aussi ironiquement. Des fois je me dis que si j'habitais pas au bout de nul part...

Je finis par rentrer seule à la maison. Je couche Eloïse en lui jurant qu'elle est fatiguée. Elle a fini par me croire vu qu'elle s'est endormie.

"Elle dort à cette heure me demande mon beau-père.
- Oui. Les vaccins ça crèvent.



Il a eu l'air de me croire. C'est bien parfois d'avoir un beau père qui ne s'est jamais occupé de son fils...