Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

dimanche 6 février 2011

Il fut un temps...

Il fut un temps où les cacas d'Éloïse sentaient bons et étaient tout petits (et pas à des bombes de pue qu'on jetait en cinquième au milieu de la classe)

Il fut un temps où Éloïse dormait n'importe où et pouvait être garder par n'importe qui (aujourd'hui même avec Tata Sophie, ma fille hurle à la mort. Je crois que si je l'abandonnais sur le bord de la route elle hurlerais moins...)

 Il fut un temps où on dormait tous les trois jusqu'à 9H30 sans problème ( Aujourd'hui, on dort tous les trois jusqu'à 7h00 sans problème...)

Il fut un temps où  Éloïse était plus passionné par son pouce que par mon labello (et pas l'inverse)

Il fut un temps où mon centre de table basse n'était pas un amas d'objet dangereux pour ma fille (... qu'elle s'amuse à attraper juste rien que pour m'énerver....)


Il fut un temps où on n'avait pas besoin de jouets. (Du coup, la maison ressemblait à quelque chose).

Il fut un temps où le mot repos avait un sens (tout comme le mot vacances, sommeil, regarder un film en entier...)

Il fut un temps où on disait "il reste de la glace?" (au lieu "il reste des couches?")

Il fut un temps où on ne savait pas ce qu'il y avait à la télé le samedi soir. (Parce qu'on sortait...)

Il fut un temps je ne me faisait pas jeter de mon lit le dimanche matin par une gamine de 14 mois (14 mois, c'est un peu tôt pour un Œdipe non?)

Il fut un temps où le médecin je le voyais une fois par an et encore... pour un vaccin ou une attestation... (Et il ne m'offrait pas une gastro pour carte de fidélité...)


Il fut un temps où mon magasin phare du samedi après-midi était Séphora. (Pas Ikéa.)

Il fut un temps où je trouvais que je n'avais du temps pour rien. (Maintenant je n'ai VRAIMENT du temps pour rien...)

Il fut un temps où mes dimanche matin avait quand même un peu moins de saveurs (ah les calins à trois dans le lit...)


ça c'est nous maintenant...