Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 16 février 2011

Les cauchemars d'Eloïse

ça y est c'est fini la période magnifique du "je fais mes nuits et rien ne m'effraie". Éloïse a 14 mois, Éloïse marche. Éloïse a conscience d'elle-même. Éloïse fais des cauchemars.

La nounou m'avait prévenu "c'est l'âge". Oué. Sauf que c'est l'âge ça ne me donne ni une date limite de péremption, ni une solution pour régler le problème. Du coup, mon énergie équivaut à celle d'Homer Simpson calé au fond de son canapé, mes cernes sont aussi profondes que les gorges du Verdon et je commence à ressembler à Roseanne au niveau de la gestion familiale....

Enfin voilà. Pour tout vous dire, les hurlements de belzebuth ont commencés exactement à 2h37. J'ai bien attendu 5 minutes en attendant que chéri se bouge en espérant que ma fille se calme mais chéri est rester coucher Éloïse n'a pas daigné se rendormir toute seule.

Donc j'ai fini par me lever, et à moitié endormi j'ai essayé de bercer ma fille dans mes bras... environ 30 secondes. 30 secondes très efficaces puisque ma fille s'est laissée aller au bras de Morphée.  Le problème c'est qu'entre les de Morphée et ceux de maman, y a pas photo.

En mère convenable, je fini par récupérer mon bébé et lui offrir un câlin digne de ce nom, dans mon salon pendant 10 bonnes minutes. Ce cadeau-câlin au milieu de la nuit m'apaise un peu aussi. Je ramène ma louloute dans son lit et tout va bien. Pour elle.

Oui parce que moi je suis debout au milieu de la nuit avec plus du tout l'envie de dormir. J'irais bien titiller chéri mais réveiller chéri au milieu de la nuit (même pour vousavéquoi) équivaut en prise de risque à se baigner dans la mer 5 minutes avant un tsunami: ça peut être riche en sensations fortes mais avec de grosses prises de risques...

Donc me voilà seule dans mon salon à chercher le sommeil. J'ai bien penser qu'un épisode de Plus Belle La Vie viendrait à bout de mon sommeil mais, même les roulages de pelle de Nathan et les pleurs de Blanches ne sont pas venues à bout de mon sommeil. Ce n'est qu'environ une heure avant la sonnerie du réveil que le marchand de sable a terminé sa tournée (par moi).

Là, bah chéri est resté à la maison parce qu'il était fatigué (sic!) donc, hein, Éloïse rentrée je crois que moi couchée....