Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 7 mars 2011

Ecole paternelle

Ce matin: heure: 8h30
lieu: boulot
humeur: anxieuse

Comprenez: Vendredi, avant de partir, je n'ai pas regardé les horaires de ma semaine. J'avais vaguement percuté, que je commençais à 8h45 mais pas que je finissais à 17h30... Et il me faut 1h00 pour rentrer chez moi, je ne serais donc jamais chez la nounou pour 18h00. Et merde.

J'appelle chéri ça ne répond pas. Je fais le tour de mes contacts. Je trouve des grands parents qui sont ok pour le déplacement.

Je rappelle chéri qui répond dans un demi-sommeil.
-"Tu as eu mon message?
-Non.
Je ne m'énerve pas et j'explique brièvement la situation devant mes résidents... patients.

-Ah. Merde. Bon de toute façon je reste à la maison
-bah tu vas pouvoir aller chercher Eloïse alors.
Silence digne d'un lapin pris dans les phares d'une voiture.
-euh.. oui. Ok.

Ça c'est fait. La journée passe. 18h arrive et je suis toujours coincée au boulot. 18h05, je rappelle chéri.
- c'est bon t'as récupéré Eloïse?
- Euh... bah je partais là.
Donc 5 min de retard + le temps de se préparer + le temps de descendre à l'école= un bon quart d'heure de retard. Oui Sam Beckett n'a toujours pas quitter le corps de mon mec , donc son rapport au temps est toujours dysfonctionnant.

Bref je raccroche. 30 secondes passent avant que mon téléphone ne revibre.

-Oui. C'est encore moi. Dis je fais quoi avec Eloïse?
-Euh... Comment ça???
- Bah??? Je la couche? Je la change? Je lui fais prendre un bain?
- Bah, tu joue avec elle jusqu'à 19h puis tu lui fais prendre un bain mais je devrais être là avant.
- Donc je ne fais rien...
- Bah... euh... si quand même tu la fais jouer... là... et tu restes à coté d'elle...
- Ah. Bon ok.

Une vague angoisse me gagne mais bon. Ma stagiaire se propose de me raccompagné et je saisis la balle au bon.

Quand nous arrivons, chéri est enfermé dans la chambre avec Louloute. Pourquoi? "bah tu m'as dit de rester avec elle et de la surveiller...". Je n'ai pas oser demander pourquoi il ne l'a pas fait dans SA chambre ou dans le salon, sans doute cela n'était pas possible. Mais bon... Il y avait sans doute une bonne raison...

Bref. Une fois arrivée, Éloïse se jette dans mes bras tandis que chéri prend une tête du genre "je reviens des enfers..." Ensuite? Ensuite chéri n'a plus du tout voulu s'occuper de sa fille "ça va je m'en suis occuper jusqu'à maintenant!". J'ai évité de lui rappeler que c'est ce que je fais tous les soirs mais mon l'énervement s'est fait ressentir...

"mais pourquoi tu t'énerves là???"

mmmmh....comment dire????