Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

dimanche 27 mars 2011

Le s blues brother


- Tiens, si on se matait les blues brothers ce soir... ça te dit?


Ce soir là, la soirée s'annonçait bien: Un film que je voulais voir depuis longtemps, film culte pour chéri... Il ne restait plus qu'a caler Eloïse dans son lit, la soirée idéale se profilait.



Prévoyante,je couche Eloïse 20 minutes avant le début du film . . Mais ma fille a envie de jouer... et pas vraiment envie de dormir. Mais bout de 20 minute, Eloïse se laisse aller au bras de Morphée . Le film est lancé tout court.



15 minutes plus tard, Eloïse  râle tous ce qu'elle peut. Peut ëtre une couche sale... Bonne pioche. Un bon gros caca. 5 minutes plus tard je suis enfin sur le canapé du salon pour voir ce film.



- Alors là tu vois, c'est deux frères qui sortent de prison... m'explique chéri...



Eloïse râle encore. Encore faim. Je file faire chauffer un biberon. Je lui propose. Elle l'avale d'une traite. Ok. Bon. Je retourne sur le canapé.







- C'est génial ce film mais faut le voir en anglais, c'est tellement plus drôle!!!! me prévient chéri...



Probablement. En attendant, heureusemant qu'il est en français parce que j'ai au moins la bande son. Eloïse fait des vocalises dans son lit pendant qu'Aretha attaque son légendaire "THINK". Pas décidée à dormir ma fille rigole et tente d'amadouer son père par des sourire et des tapes sur le ventre. Mais rien n'y fait. Celui-ci est plus intéressé par son film. Quelle chance..



Premier signe de fatigue de ma fille à 21h45. Eloïse est enfin disposée à dormir. Je la change, la pose en couche dans son lit, remonte le tourniquet, sa boite à musique, Eloïse s'endort.



Je redescends, m'installe sur le canapé et tente de suivre le film auquel je ne comprend plus rien... Je suis fatiguée. Je m'allonge sur chéri qui ne bronche pas... Je ferme les yeux... Rien qu'une minute... Quand je les ré-ouvre, le générique défile.



- T'as aimé la fin du film? me demande chéri sur un ton un poil ironique.

- Le début était pas mal...



.