Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

dimanche 10 avril 2011

Kiabi les petits

Eloïse a prit 1cm et demi.... Du coup la voilà à 76, 5 cm, pile poil trop grand pour le 12 mois mais bien trop petit pour le 18 mois.

Ce matin, c'est pourtant papa qui l'habille, et quand je me lève, je m'aperçois que le pantalon lui arrive à mi-mollet... Donc direction kiabi en ce samedi après-midi...

"On prend pas la poussette" assure le papa. Moi perso, je ne trouve pas que ce soit une mauvaise idée vu qu'après on va faire les courses et que la poussette va se retrouver sous les pieds d'Eloïse qui va passer son temps à essayer d'attraper les lanières et finir par se lacérer les épaules et hurler à la mort parce que:
1) elle aura mal
2) elle n'attrapera pas les lanières de la poussette

Bref nous voilà en route. Il est quand même 18h. Chéri se gare à l'extrême opposé du kiabi.
"Bah pourquoi tu te gares là? je demande naïvement....
- Parce que bricomarché c'est là.

Je me refais la discussion d'avant de partir vitesse rapide dans ma tête. Mmmmmh.... Non. Il n'y a pas eu de mention plus ou moins légale de Bricomarché. Bon pas grave, je lui fais remarquer, qu'il aurait quand même pu se garer DEVANT kiabi et faire, lui, le reste à pied.
-Bah non parce que je dois achète des sacs de ciment...

Rebelote. Je refais la conversation dans ma tête... Mais aucune phrase n'a commencé par "faut que j'achète du ciment pour..."

Bon. J'attrappe Eloïse pour traverser le parking et éviter les voiture. Je la repose par terre, une fois arrivée à l'intérieur.

Mais pas de poussette= enfant en liberté

Enfant en liberté= pas possible de regarder 3 secondes un vêtement

Je récupère un énorme panier qui roule et je cale Eloïse dedans qui a l'air de bien s'éclater. Nous voilà, elle hurlant de rire dans son panier et moi arpentant les rayons à la recherche de vêtement pour ma fille. Je trouve 2 t-shirt, un pantalon d'été et une robe. Tout va bien. Je passe prendre des chaussette de la marque "jepermajumeldanlelavelinge" et je passe devant trois chapeaux qui se battent en duel.

Le choix: un bob blanc pour les filles (genre bob 51 mais sans 51 dessus) ou une très jolie casquette façon titi parisien, blanche avec des rayures...

Bon, de toute façon, ma fille même en robe rose à fleur, on l'a prend pour un garçon alors... J'opte pour le chapeau blanc.

Je traverse le magasin pour récupérer un tee-shirt pour moi. En route, je croise un dadame qui fixe Eloïse toujours dans son panier , avec son chapeau sur la tête, qui regarde tour à tour ma fille puis moi en disant "rhoooooooo...." d'un air affligé (la dame pas ma fille...).

Du tac au tac je réponds:
"Oui ils font des promotions au rayons enfant, j'ai pris ce modèle: sage, souriante et mignone comme tout"

La dame rit jaune, mais dès qu'elle retrouve sa copine chuchotte un truc du genre "t'as vu???"

Je m'en fou, ma fille hurle de rire...

Direction la caisse. Je pose tout sur la banque, la caissière me demande: "je ne suis pas sure d'avoir le code barre pour celui là...". Oui c'est sur que dans la précipitation, ma fille s'est retrouvée aussi assise sur la banque: Marge Simpson sort de ce corps....


Eloïse recalé dans le panier, je sors mon portefeuille... Mon portefeuille????? Putain mais il est où??? Je m'excuse auprès de la caissière (qui au passage me prend pour une folle) remballe mon panier, ma fille qui commence à en avoir marre, et appelle chéri.

1 fois. 2 fois... 12 fois. Ça ne répond pas. Je ramène mon panier à la caisse.
- Vous pouvez me le garder deux minutes je voudrais voir si je trouve mon portefeuille dans la voiture...

-Euh....

Qu'est-ce qu'il y a??? Je me retourne pour regarder mon panier, ah je comprends

- Non mais j'emmène ma fille avec moi...

- Ah oui, j'ai eu un doute...

J'évite de lui dire que j'avais un peu oublié que me fille était là...

Arrivé à brico, mon mec est à la caisse en train de faire de grands sourires à la caissière. En se retournant, son sourire se fige: il m'a vu.

"Il est où ton portable?
- A la maison.

Ah. Ceci explique cela.

10 min de dispute plus tard, nous voilà devant la voiture qui abrite mon portefeuille tombé sous le siège.

Chéri nous ramène devant kiabi.

Je fini par payer les fringues et à 19h, nous partons pour faire les courses pour la semaine.



Le bon coté de l'après-midi de course? Eloïse était tellement crevée qu'elle s'est couchée et s'est endormie sans demander son reste.

Conclusion: Pour un enfant qui fait sa nuit, passer l'après-midi à Kiabi.