Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 4 avril 2011

Le concours

Ce soir-là, en tournant les pages du dernier ELLE je tombe sur le prochain concours des lectrices de ELLE. Elire le roman de l'année ça c'est un concours à ma portée, surtout que ce serait moi, le jury!

J'adore lire, d'ailleurs mes multiples trajet en train sont accompagnés des mots des autres... Souvent des écrivains femmes, J'AIME ÇÀ. J'aime tellement ça que mon rêve absolue serait de donner autant de plaisirs à des lecteurs assidus de mes romans. Moi-même invité chez Ruquier, Picouly ou dans thé ou café, raconter les sagas tout droit sortie de mon imagination, qui se vendrait mieux que Harry Potter et Guillaume Musso réunis...

Mon Elle encore immaculé, je fonce à la page d'inscription.

Nom: facile
Prénom: Mowgouaille

Civilité : Mademoiselle (oui. A 33 ans quand on est pas mariée on est quand même une demoiselle)

Les livres que vous aimer: Bah tous du moment que le sujet m'interesse.

Dernier livre lu que vous avez aimé (pas de format poche): ...

Alors là, ça va devenir compliqué... Parce que le livre de poche dit bien ce qu'il est: il tient dans une poche. Voire dans un sac à main. Et quand j'arrive au boulot, en tenant mon sac à main, le projet individualisé de Monique, le repas de midi, mitoné par chéri et les journaux pour animé mon débat sur l'actualité , bah j'ai pas de cinquième mains pour tenir le dernier 272 pages de Tatiana de Rosnay qui rendrait parfait mon déguisement de déménageur...

Et puis le format poche a ça d'ingénieux c'est qu'en plus d'avoir les même mots que dans l'édition "Jean Combre", c'est que ça coute 6 euros. Soit 11 de moins que dans la version  "Iliés pludeplasse". Et comme mon budget litterature  a été bouffé par mon budget couche, depuis 16 mois je dois dire que j'ai pris un abonnement à la collection POCHE.

J'ai donc rongé mon budget clope pour m'offrir ça: un livre par mois en poche. Quoi que ça fait encore beaucoup puisque le dit livre voit plus souvent le fond de mon sac que le creux de mes mains
En témoigne Judith Lévy et sa mauvaise fille qui est bloqué à la page 72 depuis le 14 mars.
(en même temps vu le temps que ma fille me laisse pour juste ouvrir ce fichu bouquin: pourtant ma fille ça parle des relations mères-filles, tu devrais te sentir concernée...)
Donc devant l'insistance de ma page, (j'aurais préféré être face à Gilbert Ozon je vous jure...), je prends 5 minutes pour réfléchir aux livre que j'ai lu entre le 1er et le 12eme mois d'Eloïse (oui parce que le jour où vous avez des enfants, votre point de référence devient l'age du premier, voir du second mais moi j'ai pas de second).

Donc oui, j'ai bien acheté métropolitan de Lorant Deutch (j'ai dit acheté pas forcément lu en intégralité), j'ai emprunté une Vie de Simone Veil à la bibliothèque mais ça doit pas compter parce que ce n'est pas sortie en 2010, et... Bah, c'est tout.

Bon bah c'est pas grave on va tricher un peu... après tout poche pas poche, encore une fois c'est écrit tout pareil à l'interieur... mmmh...
Donc ça nous fait:
- Mes chères études de Laura D. mais c'est sortie il y a trèèèèèèèèèèèès longtemps
- La mémoires des murs de Tatiana de Rosnay.

Vu que je ne me souvient pas de la fin de ces deux là, je ne suis même pas sure que je les ai lu jusqu'au bout en fait...

Donc la mort dans l'âme, je n'ai pas pue terminer mon questionnaire.Je suis passer devant la librairie en face du boulot (en plus le libraire est gentil, discret et TREEEEEEEEEEEEEEES BEAU) et j'ai commandé "mauvaises mères" de Johanne Sabroux, Nadia Daam et Emma Defaux. Histoire de me sentir plus en adéquation avec l'auteur.

Depuis je guète FAMILI, histoire de voir s'ils cherchent un jury pour élire les meilleurs couches du commerce. Là je suis sure que le questionnaire je peux le remplir...