Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 20 octobre 2011

J'adore ma gyneco

Oué. Je sais, ça peux paraitre bizarre comme déclaration mais ma gyneco elle est incroyablement adorable.

Au début c'est pas tout de suite passé mais elle a su m'amadouer. 

Je l'ai rencontrée à mon 6eme mois de grossesse. Ma grossesse se passait assez mal. Difficultés avec chéri, hypertension, diabète, bébé qui grandit mal... Pfiou...

A cause de tout ça j'étais obligée d'accoucher dans un hôpital de niveau 3.
Je m'étais d'abord rendue dans l'hôpital le plus proche mais le médecin qui auscultait m'a annoncé sans détour que j'aurais des problème pour avoir un enfant. Quand je lui ai montré la crevette sur l'écran en lui expliquant que je venais pour une première écho, il l'a mal pris et m'a promis une fausse couche tardive ou un préma.

J'attendais un peu qu'il me laisse choisir  mais non l'entretien s'est arrété là.
Du coup je me suis précipité à l'hôpital suivant: une demi-heure de route en plus mais un médecin qui me certifiait que ce n'était pas très grave et que tout allait bien se passer.
Quand je l'ai rencontrée donc, à la première entrevue, malgré l'hôpital, elle m'a prise à l'heure. Mais pour autant, elle a pris le temps de m'écouter... Et a accepter (alors que ce n'était pas du tout prévu) de me faire une petite écho juste pour me dire que c'était... une fille!

Et puis les difficultés se sont accentuées. Parfois elle me donnait rendez-vous le samedi ou le dimanche pour prendre le temps de discuter avec moi et me rassurer. 
Elle connaissait mon dossier par cœur, malgré les 40 dossiers qui trônait sur son bureau: mon non, mon age, la date prévue d'accouchement, ma situation familiale, le prénom de ma fille...
Elle n'a jamais oublié de me demander comment ça allait, a toujours pris le temps de répondre à mes questions, de me rassurer...

Le lendemain de mon accouchement cauchemardesque (je rappelle que ma fille est née morte et qu'on l'a réanimée pendant de longues minutes, et que déjà l'interne me préparait au pire), elle est montée dans ma chambre et m'a dit: 
"vous savez, les enfants qui passent par là et survivent, sont des enfants qui ne sont jamais malades, sont forts et vigoureux, ont foi en la vie, et sont faciles à vivre. En 25 ans de métiers, tous les bébés que j'ai croisée dans cette situation, je n'ai jamais croisé une exception. Et même, mon fils, a été dans cette situation, il a aujourd'hui 18 ans passe son bac et je l'ai emmené une seuls fois chez le médecin..."

Et elle avait raison. je ne connais pas plus sage et souriante que ma fille. Je ne vais chez le médecin que pour les vaccins (ou presque), et elle est souriante et rigolote.

Lorsque je suis revenue pour la visite de contrôle, 3 mois après l'accouchement, elle connaissait toujours mon dossiers par cœur, le prénom de ma fille et a continué à me demander comment j'allais, en s'y intéressant vraiment.

Je lui ai alors glissé que je la remerciais de son professionnalisme et de son attention à mon égard pendant toute ma grossesse bien pourrite. J'ai vu les larmes monter dans ces yeux et elle m'a dit qu'elle était extrêmement  touchée.... 

Quand je reviens la voir, souvent elle me reparle de ces remerciement pour me dire combien ça l'avait touchée... 

Maintenant je suis tellement en confiance avec elle que je ne suis jamais plus stressée d'aller voir ma gyneco. Les frottis ne me font pas peur, la pose du stérilet est une sinécure, les discussions autour de ma sexualité sont faciles...

Maintenant je rêve de trouver la même chose version dentiste, généraliste, dermato (quoique j'aime bien aussi ma dermato...), oculiste... 

Mais pourquoi tous les médecins ne sont pas comme ça????