Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 10 octobre 2011

La petite rubrique du matin: un livre sur l'inceste

Il y a des sujets que je ne pensais pas aborder. D'abord parce que je ne les ai pas connu (ni dans la vie perso, ni dans mon entourage proche). Ensuite parce que trop en parler et mal en parler, fait de ce sujet quelque chose de racoleur , et donc il n'est en rien efficace dans la lutte contre la pédophilie.

Et puis hier, je suis à la gare pour raccompagner les enfants (ça je vous raconte plus tard), et pour tromper l'ennuie, je décide à m'acheter un bouquin. J'opte pour un heureux événement d'Eliette Abecassis, mais malheureusement, il n'est pas en rayon.

Je virevolte entre les rayons et je tombe sur le visage accrocheur de cette petit fille et ce titre terrifiant: ne dit rien à maman.

J'hésite. Je connais le sujet et je n'ai pas envie d'un livre racoleur. Sur la quatrième de couverture je lis le vrai sujet: le silence et l'acceptation silencieuse d'une mère devant l'inceste.



 Je me décide à l'acheter..

Et sut le chemin du retour, je le dévore.

Toni rejoint sa mère sur son lit de mort. Elle se souvient alors de toutes les fois où celle-ci l'a incitée puis obligée à aller faire un tour avec son père en voiture, les dimanches après-midi. Un tour en voiture, qui se terminait au bout du chemin de terre, et où pendant quelques minutes sont père la violait.

Ce livre n'emprunte pas de détour. L'auteur ne rentre pas dans les détails, mais raconte clairement ce qu'il se passait. C'est dur, difficile à lire mais du coup aucun voyeurisme n'est possible. Elle exprime sa crainte, sa haine mais aussi l'amour paradoxal qu'elle porte à sa mère malgré tout et comment la vie, en dehors de ces moments étaient incroyablement normal.

Ce que je trouve formidable dans ce livre, c'est qu'au delà de l'inceste et du silence, l'auteure montre surtout comment l'inceste, détruit les enfants mais également les familles, les relations entre ceux qui savent, ceux qui ne savent pas, entre ceux qui ne peuvent pas parler et ceux qui croient pouvoir parler.

C'est aussi un livre sur l'amour et tout son paradoxe. L'auteure montre avec délicatesse comment elle a éprouver de l'amour malgré l'horreur pour cette femme sur son lit de mort. Parce que c'est sa mère. Parce qu'elle se souvient aussi de tous ces moments de complicité partagés. Mais est-ce que cet amour suffira pour pardonner?

Ne dis rien à maman, Toni Maguire, édition Le livre de poche, 6,50 euros