Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 31 octobre 2011

Mon pavé dans la mare: Et si tu fermais ta gueule?

Alors que je travaillais samedi, ma collègue m'a gentiment fait remarquer (devant une inconnue précisons  le) que je n'étais pas filiforme. Puis appuyer par ma directrice qui précise "moi non plus, mais on mange pas la même chose, Mowgouaille quand elle passe, il y a des paquets de gâteau qui se vident"
Vous remarquerez la délicatesse de mes collègues.

Nous travaillons avec des handicapés. Je retrace la même discussion en parlant de l'un d'eux. "Dis donc Alice la triso, elle est un peu con non? Un peu comme toi", "oui sauf que moi, je me cultive et j'apprends alors qu'elle elle est vraiment con et elle pourra jamais évoluer". Choquant? Pourquoi là c'est choquant et pas pour moi?

Bon soit, je ne suis pas du genre filiforme et on a plus tendance à me comparer à Josiane B. (bah oui. Quand tu es grosse tu es forcément la petite grosse rigolote), qu'à Carla B. Bref.

Je tiens à préciser quand même que je ne suis pas con, j'ai bien remarquer que j'étais obèse, ce qui ne m'empêche pas de bien le vivre, parce que j'en ai marre de me prendre la tête avec ça depuis 10 ans et que je préfère accepter mon corps comme ça que d'épier le moindre gramme sur ma balance (que j'ai jeté au passage)

Oui je fait du 44-46. Je m'habille chez zalando, et bien sur si je pouvais avoir un corps de rêve je préférerais. Mais c'est comme ça: je suis une gourmande, de la bouffe, de la vie, et je préfère succomber à une pizza télé que me taper 5 km de vélo parce que j'ai pris 300g, et pleurer ma mère parce que je n'ai rien reperdue en 3 jours.

Et ça me gonfle tout pareil quand j'entends qu'on se moque de Martine Aubry et de son poids ou de ses fringues, de Sarko pour sa taille ou de Hollande, du poids perdu, parce que franchement, il y a bien d'autre chose à dire d'eux que ça. 
Donc la prochaine fois que tu croises un gros, un nain, un handicapé, un triso, un petit, une anorexique, pense à la dureté de ton regard qui ressemble à un poignard, à ton commentaire qui blesse, à tes résolutions qui ne sont pas forcément celles de l'autre... Oui, toi tu as peut-être fait le choix de te battre pour perdre tes 30 kgs et génial pour toi tu as réussi. Je suis très contente pour toi.

Mais non ce n'est pas une faiblesse de ne pas se focaliser là dessus et bien au contraire, ça demande autant de courage, d'affronter les regards et les critiques quotidiennes que de se prendre en main pour perdre du poids.
Alors merci de fermer ta gueule la prochaine fois que tu me vois manger un gâteau de plus que toi. Je ne t'empêche pas d'en faire autant.

Voilà la mère Cane c'est mon pavé dans la mare