Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 14 novembre 2011

Mon pavé dans la mare: a la grognasse du train

Hier, 20h45, je prends le train. Le week-end a été rude. Nous prenons un train tard mais il a l'avantage de nous laisser le temps de nous taper 3heures de voiture pour voir ma grand-mère et de nous déposer à 5 minutes de chez moi au lieu de nous déposer à Paris, et de nous demander un changement et 45 minutes de trains supplémentaire. 

Je suis seule avec Éloïse. Je ne suis pas la seule maman, puisqu'un couple et un bébé de trois mois et une maman avec une petite fille de 4 ou 5 mois sont là aussi.

Éloïse fascinée par les bébés qui l'entourent refuse de dormir. Puis, les lumières flashante du train n'incite pas à dormir... Mais j'ai l'avantage d'avoir une petite fille ultra sage qui fascine la moitié du wagon. Oui la moitié.

Parce qu'à 22h30, Eloïse fatigue. Et ne comprend pas pourquoi, on ne déscend pas à Laroche-Migène...parce que "veut pus tain" me dit elle.

D'ailleurs, elle ne veut pas être debout, pas être assise et pas être couchée, ce qui limite les possibilités. Alors qu'elle râle un peu que le train arrive à Laroche migène, deux vieilles traversent l'allée avec leurs gros bagages et leur airs d'Imogène ascendant "j'ai pas vu le loup depuis 30 ans , bien évidemment, tout le monde doit se pousser, y compris Eloïse qui ne veut pas mais "ifo".

Donc déjà j'ai le droit à un petit "bah dis donc t'as vu la pt'ite, à c't'heure". 

Je la regarde. Je bataille avec Éloïse et j'ai pas envie de faire mon scandale. donc je fais genre: j'ai pas entendue Jeanine et Marcelle. Et je cherche une solution pour Éloïse. Ah bah ça y est elle a envie d'être debout entre les deux accoudoirs. Mais le temps que je trouve le courage au fond de mon sac à langer pour lui dire "non c'est interdit", le train freine et la tête d'Eloïse fait un "poc" contre accoudoir.

Je m'en veut à mort (mais il est où ce putain de courage, putain, je suis sure que je l'ai oublier dans la chambre d'hôpital avec mamie).

 Donc je ramasse ma fille et ma dignité et je lui dit que c'est pas grave que ça va passer... Sauf que Germaine a vu la scène. Et que Germaine est une conne. Et qu'elle a pour unique but dans la vie que de me faire chier.

- Mais elle s'est fait mal! Consolez là!
Oh putain! Tu crois quoi conasse???? Que pour lui passez le mal de tête je vais la jeter sous les roues du train parce qu'il n'y a rien de mieux que la mort pour faire passer la douleur???
- ça va elle ne s'est pas fait mal. Elle est fatiguée c'est tout. 
- Oui bah ils sont de bonne composition les mômes! Prendre le train à cet heure là!
OH PUTAIN! MAIS TU CROIS QUOI CONASSE????? QUE QUAND J'AI REGARDE LES HORAIRES DE TRAIN, J'AI CHOISI EXPRÈS CELUI QUI ME FAISAIT ARRIVER A 23H00, HISTOIRE JUSTE DE MALTRAITER MA FILLE UN PEU PLUS????
- Oui bah, j'ai pas eu le choix...
- J'espère au moins qu'il y a quelqu'un qui vient vous chercher à la gare hein! Parce que sinon...

OH PUT...

- Non mais c'est bon je gère. Je suis sa mère, responsable, je gère, merci!

Bon là ça fait gentil, vu comme ça mais associé à mon regard qui tue et au geste qui voulait dire "tu te tais sinon je t'en met une", elle a juste répondu "oui, ok. Bon". Et elle est descendue.

La gentille dame qui était assis en face de moi, s'étonne "bah dites donc, elle se mèle un peu de ce qui ne la regarde pas celle là..."

Quand je lui ai raconté que ça arrive tout le temps, elle ne m'a pas cru... 

Bon, au milieu de mon pavé, je tiens quand même à remercier cette jeune retraité de m'avoir aider pendant que je galérais avec ma fille mes sacs et mon orgueil, et le gentil et très beau militaire qui a proposé des supers applications sur son Iphone à Éloïse pour qu'elle cesse de pleurer (et ça a marché).

Bon et Jeanine je te remercie quand même parce que j'avais pas de sujet pour mon pavé cette semaine et tu m'en a donné un!!! 


Et ça c'est mon gros pavé dans la mare pour la mère Cane!