Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 22 décembre 2011

La course au jouet

Chaque année, c'est la même chose. A la mi-novembre je commence à regarder les vitrines de noël en me disant "bon cette année je fais mes choix maintenant, je commande sur internet au 1er décembre et je suis tranquille". Et chaque année au 21 je suis dans les magasins parce que je n'ai pas un seul cadeau sous le sapin.

Après la course à Ikéa de la semaine dernière, je me félicitais, à une semaine de noël, j'avais 1 cadeau...

Super. 

Coup de bol, ma chef m'a donné mon jeudi après-midi.... Comme je pense à peu près la moitié de la population française vu le nombre de gens dans les rues.

Bref. Je cours, je choppe le train, je sors de la gare, je cours à l'arrêt, de bus. J'attends le bus une demi-heure. Blindé bien évidemment. La mémé à qui j'ai laissé la place sur le banc me bouscule pour rentré la première dans le bus... Elle a peur de trouver une place occupée où elle ne pourra pas s'asseoir ou quoi???

Ok je me cale dans mon coin à lire Voici, Télérama, et j'attends. A chaque arrêt, une petite vieille monte, à chaque arrêt un petit jeune bien fatigué par ses vacances reste confortablement assis sur son siège. Promis, ils ont duent voir Intouchables et trouvent que ce film "il kiff sa race" mais bon.

Je descend place de l'étape et rentre chez Nocibé. Premier challenge, trouver le parfum de chéri: Egoïste. Mais  il existe en platinium ou en pas platinium et je ne sais jamais lequel il n'aime pas.

"Ah mais on a que platinium madame"
J'appelle chéri
"je veux l'autre" me dit il avec toute l'amabilité du bouledogue de compétiton 
Bah, bien sur ce serait trop simple. Je passe à la caisse pour acheter mes bons cadeaux pour les nounous d'Éloïse. J'explique mon problème. 
"Euh... Bah si on a..." me dit l'autre vendeuse.
La vendeuse y retourne et me montre un flacon pas platinium, en effet. 
"55 euros le petit, 98 le grand"

Dans ma tête défile dans le désordre, la tête de ma banquière, le - sur mon compte en banque, le rouge sur la ligne de débit, le numéro inconnu auquel je ne décroche pas depuis 3 jours, l'emprunt fait en début de mois, déjà envolé dans la paye de la nounou, et l'état de mon coeur dans 6 mois si je continue les sensations fortes dans les mois à venir....

"Bah je vais prendre le petit alors..."

Je retourne à la caisse. Je paie mon flacon avec ma carte bleu en priant Sainte Bettancourt qu'elle passe. Vivianne m'a entendu (remarque le dernier qui l'a prié s'est retrouvé en tôle je devrais peut-être pas faire ça...).

"Bon et maintenant je voudrait 5 cartes cadeau, que je vais payer avec des bons groupon"
"Oui, combien vous mettez dessus?
-10 euros sur 4, et 20 sur une
- Attendez vous mettez pas la même sommes sur toute
Euh???? c'est obligé????
- Bah non...
-Bon.
J'ai presque envie de rajouter 50 euros sur chaque carte tellement elle me regarde comme si j'étais écossaise ascendant gripsous
- De toute façon c'est ma collègue qui va s'occuper de vous
La collègue arrive. Je lui rééxplique.
- Mais pourquoi vous n'avez pas tout régler en même temps?
- Parce que l'autre j'ai réglé en carte bleu et là en chèque cadeau. Votre collègue trouvait ça compliqué alors on a fait séparément.
La vendeuse me regarde d'un air entendu
-Oui, enfin, non, c'est pas très compliqué.

La nouvelle vendeuse est brune, ça doit faire toute la différence...

Elle marque les cartes, me les fait payer, m'empacte mon parfum, sourit, me prend mon rendez vous  pour l'épilation des sourcils de la semaine prochaine. 20 minutes plus tard, je pense que la queue du Nocibé est aussi longue qu'une émission des chiffres et des lettres présentée par Julien Lepers, mais j'ai tous ce qu'il me faut. Je sors avant de me faire lyncher à coup de pince à épiler par toutes les bonnes femmes qui sont pas foutues de faire leur courses de noël avant le 21 décembre. 

J'appelle chéri mielleuse:
- Tu viens me chercher?
- Bah j'ai un boulot tu peux patienter 20 minutes
Bouge pas j'ai repérer le monop' à deux pas.
- Mais bien sur mon amour, je comprend tout à fait que tu ais du travail.

Monoprix. Temple de ma consomation. Je trouve en vrac, un cadeau pour ma mère, des barrettes Hello Kitty pour mafille, le vernis gris qu'il manquait à ma collection et la mousse à raser de chéri. Je trouve aussi la patronne du restaurent indien que j'adore. Elle est adorable mais un poil bavarde. Et bon. C'est mon moment de plaisirs.
- Et comment va monsieur Chéri?
- Bien (lâche ma jambe)
- Et comment va la petite?
- Bien (lâche ma jambe)
- Et vous partez pour noël?
- Bien (lâche ma jambe que je te dis)

Une fois qu'elle m'a énuméré tous les chocolats qu'elle avait acheté, qu'elle m'a dit 12 fois qu'ils avaient personnes en ce moment et 26 fois que pour le nouvel an ils étaient complet et 19 fois qu'elle espérait nous voir en janvier, j'arrive à m'échapper. Je file à la caisse. Évidemment, devinez quoi, c'est la caisse qui coince. Mais la caisse à coté se libère. Je laisse passer le jeune homme et je me faufile. 

Derrière moi "lachemajambe" est de retour. J'ai l'impression que je rentre dans le film La crise et que je ne m'en débarrasserais jamais. Mais ça va, elle me laisse passer et j'ai tout juste le temps d'arriver à la caisse devant une caissière qui a due être croiser entre un vampire et Godilla tellement j'ai en ie de lui parler devant sa tête d'enterrement. Elle porterait une pancarte "vous me faites tous chier", que ça ne pourrait pas être plus clair.

Je pose mon panier sur la banque. Mais elle attend que je sorte mes 5 articles. Bon je les sors. Pendant qu'elle passe mes articles sous la douche je demande gentiment et poliment (genre esprit de noël: "bonjour madame, j'ai lu tribulation d'une caissière")
- Vous pourrez me donner un sac avec s'il vous plait?
- oué bah une fois que j'aurais terminé de passer vos articles.

Il y a des fois il faut savoir écouter la bible, surtout en période de noël: il faut savoir tendre l'autre joue.
- Vous savez, moi je vous dis ça pour pas qu'au dernier moment, vous  ne soyez  pas obligée de me facturer un sac à 3 centimes alors que vous avez déjà appuyer sur "total"

Elle ne répond rien et continue de fixer mes articles comme si je n'existais pas mais que eux par contre allaient entamer une conversation avec elle, genre "putain.... Nous laisse pas partir avec elle petite caissière".

Quand elle a eu fini, je l'ai remercié, je lui ai souhaiter de bonnes fêtes et un "bon courage, parce que je sais que c'est difficile" et là:


Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Elle a sourit! Genre un truc qu'elle avait pas due faire depuis environ 12 ans et demi: elle m'a sourit.

Bref, fière de moi, je sors, j'appelle chéri et je lui dit de ma voix mielleuse
"ayé mon amour j'ai fini
- Oué. Bah pas moi.

L'esprit de noël, je vous dis.

- Ah. Euh? T'en as pour longtemps? 
- 15 ou 20 minutes
- Ah. 
C'est pas comme s'il faisait froid. C'est pas comme si les gens étaient énervés par l'esprit de noël. C'est pas comme si j'étais bloquée dehors à 15 bornes de chez moi sans rien avoir à faire hein!

- Bah je vais attendre.

Donc j'ai fais la rue des battants, la boutique de jouets préféré d'Eloïse, la boutique d'accessoire avec la vendeuse qui m'énerve, je suis passé devant les 12 km de queue du fromager, j'ai fait tous les bijoutiers en me disant "tiens et si pour noël..." en croisant les bagues de fiançailles qui me sautaient aux yeux comme Éloïse sur tout produits représentant Hello Kitty, je suis même rentrer chez okaïdi... 

Une demi-heure plus tard, je me décide à prendre le bus. A peine assise, chéri m'appelle "j'arrive".


Super! De joie je saute dans le caniveau, sur ma cheville qui fait craque et ma bouche qui hurle "putaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiin!"

Bon faut savoir que la ville a 15 bornes de chez moi et plus fréquenter par des Marie-Thérèse que des Kévin, alors Marie-Chantal, elle m'a regardé comme si javais blasphémé sur sa famille et cela sur 12 générations.

En boitant, je rejoins le lieux de rendez-vous de chéri qui arrive relativement assez vite (tout est relaltf face à ma douleur).

Bon. Cette fois-ci, je le jure, c'est noté ici même. L'année prochaine, je m'y prend à la mi-novembre, je commande au 1er décembre sur internet. 

Ou je vais faire noël, loin et seule. 

En fait c'est ça la bonne solution.