Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 20 décembre 2011

Maman travaille, mode d'emploi

Ou pas.

En ce moment ma fille réclame câlin, jeu et du temps pour elle. Pas de bol, pour son père comme pour moi, ce sont les périodes de rush au boulot. Du coup, elle passe énormément de temps chez la nounou ou chez ses grands-parents.

Si la nounou me rassure en me certifiant que les vacances arrivent, qu'on va avoir le temps de passer du temps avec elle, ma belle-mère ne cesse de me répéter, "mais on va lui faire des câlins nous!!!!", genre ne vous en faites pas vous êtes remplaçable...

Le plus dur c'est la tête de ma fille quand je la quitte le matin, ou la récupère le soir genre: "non mais ça va, tu m'as abandonnée toute la journée tu crois pas non plus que je vais te sauter dans les bras non???"

En plus, la crevette est une maline: le matin elle a toujours mal au genoux ("t'es sures qu'elle a pas un cancer généralisé?" me demande son père), recrache son biberon ("ça y est la gastro revient Mowgouaille") ou tousse de façon exagérée ("t'es sure que c'est pas la grippe A, une pneumonie, la tuberculose?).

Bref. Éloïse est triste, m'en veut et je n'ai pas le choix, je dois aller bosser. Ce que ma belle-mère n'oublie pas de souligner à ma petite fille et se marre quand elle voit ma crevette refuser de me dire au revoir: "elle a pas du sang italien pour rien hein!"... Oué je te rappelle que moi aussi j'ai du sang italien. Et du sang corse. Et veux tu que je te rappelle comment les italiens et les corses règlent leurs problèmes personnels?

Bref. Il n'y a pas si longtemps, j'expliquais ici même pourquoi je ne voulais pas être mère au foyer. Mes arguments sont toujours vrai. Mais être une mère qui travaille n'est pas toujours épanouissant non plus...

Je me souviens du premier jours de garde chez la nounou, tout ce temps que j'avais l'impression qu'on me volait à ma fille. Tout ce temps que je ne passais plus avec elle. Alors paradoxalement, j'étais contente de voir du monde, de sortir, de faire autre chose que des "areuh, areuh" et de retrouver mon travail que j'aimais tant. Mais je ne pouvais plus la voir autant que je voulais et les deux heures entre le bain, le repas et le coucher me semblait bien pauvre....


Et aujourd'hui, où j'ai l'impression que ma fille a besoin de moi, je n'ai pas le temps d'être là, de l'écouter, de passer du temps avec elle alors que c'est mon rôle. Je culpabilise beaucoup de tout ce temps consacré à d'autre et pas à elle qui a besoin de ces choses qui ne peuvent être offertes que par ses parents (n'en déplaise à belle maman...)

Finalement, j'ai l'impression que quand on est parent, il n'y a pas de bonne solution, on est toujours coupable de tout, de ce temps passé ailleurs, de ce poids trop lourd passé avec eux...

Faudrait pas faire de mômes finalement.

Non je déconne!!!! Rhooooooooooooo....