Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

vendredi 2 décembre 2011

Une bouteille à la mère

Quand j'étais petite, un jour je regardais ma mère cuisiner et je me suis dit "elle ne s'arrête jamais. Elle va travailler, elle rentre, s'occupe de nous, ensuite elle va corriger ses copies et c'est repartie"

Je me souviens de cet instant où j'avais admirer ma mère pour tout ce qu'elle nous donnait sans jamais compter.

Et puis j'ai grandi et je suis devenue mère à mon tour. Et je me suis rendu compte à quel point cette vérité était encore au delà de ce que je pouvais imaginer. 
Quand tu es mère, tu n'as pas le temps pour le deuil, la tristesse, la maladie, le malaise...

D'un coté ça te pousse dans la vie, de l'autre, tu ne peux plus te poser et observer. 

Quand j'étais en terminal, mon prof disait que le philosophe c'était celui,  qui, dans la cité ,observait, se posait, réfléchissait. 

Voilà donc pourquoi il y a si peu de femme/mère philosophe. Elle n'a pas le temps de se poser. La mère est dans l'action, obligée par sa progéniture à protéger, à aimer, à éduquer, à accompagner.

Je rentre de cet enterrement, bouleversée, choquée, peu disponible dans ma tête. Mais Éloïse est malade, a besoin de moi, de mes câlins, de mes soins.. Super glue 3 a bien essayer de prendre ma place, de s'inquiéter, de câliner mais ma crevette ne s'y trompe pas: je suis sa mère.

Pas le choix, capable ou pas je dois avancer, fêter son anniversaire, recevoir ses copines, lui apprendre à souffler son gâteau, aller acheter son cadeau. Je dois continuer d'être sa mère, bien ou pas bien, malheureuse ou pas, sonnée ou non.

Être mère c'est le seul état où tu ne peut mettre sur pause. Tu dois être dispo et continuer à vivre quoi qu'il arrive...
Un jour j'ai entendu Amanda Sthers dire "quand tu deviens mère, tu n'as plus le droit de penser à mourir". C'est tellement vrai, tellement rassurant, et tellement flippant.