Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 28 janvier 2012

Comme t'y est belle

Voilà. Dans un premier temps je vous publie un texte, vous allez le lire jusqu'au bout et je continuerais mon article après.

"En ces temps aseptisés, il convient d'aimer tout le monde et de respecter les différences. Mais là trop, c'est trop... de couleurs. Je déteste la pub de XXX.

Si vous ne l'avez pas vue, vous ne connaissez pas votre bonheur. C'est un clip qui met en scène une femme très noire, pardon, de couleur, ou mieux présentant une couleur de peu un peu bronzé. Et elle danse.

A la limite, elle ne bougerait pas, ce serait encore tolérable. Mais non, elle remue. Et sa peau plus que black aussi. Bien que maquillée, habillée à l'occidentale, ses seins et ses fesses de noires dansent et le résultat me révulse.

Alors je comprends bien que durant des années, les noires ont été rejetées, brimées, moquées, raillées, limite persécutées. Il était temps qu'elles prennent leur revanche, puisqu'elles sont de plus en plus nombreuses. La faute à une immigration excessive, mais ça chut, il ne faut pas le dire trop fort.

Toutefois, de là à imposer sur les écrans une femme qui se donne pratiquement en ridicule, il y a une marge.

Certes, il est difficile pour une femme qui a l'habitude de porter des boubous de se représenter comment serait, sur elle, une robe présentée par une femme française. Mais les "vraies" femmes, comme elles aiment se faire appeler, ne sont plus vraiment à plaindre. 

En quelques années, les "noires" ont réussi à faire passer dans le langage courant qu'une femme normale, blanche donc, est une "femme qui n'a pas le rythme dans le sang". Comme si être blanche était une maladie.

Autre affirmation véhiculée par les défenseurs des autoproclamées "vraies" femmes : elles plairaient davantage aux hommes que ces palotes qui les narguent.


Chacun le répète pour faire plaisir, mais il est battu en brèche chaque jour. Voyez-vous Brad Pitt ou David Beckham au bras de "noires" ? Non. Dès qu'un homme a le choix, il préfère être vu en compagnie d'une femme blanche.

Alors, je le sais, c'est très méchant. Mais voilà je n'aime pas cette pub."
Donc voilà. Je suis sure que cette Edito, publié dans un grand quotidien. Vous vous dites: "j'espère que le MRAP, SOS racisme va réagir. J'espère qu'il y aura des condamnations, c'est inadmissible!". 

Oui Je suis bien d'accord avec vous...

Sauf que le vrai texte d'origine, c'est ça.:
"En ces temps aseptisés, il convient d'aimer tout le monde et de respecter les différences. Mais là trop, c'est trop... de kilos. Je déteste la pub de Castaluna.

Si vous ne l'avez pas vue, vous ne connaissez pas votre bonheur. C'est un clip qui met en scène une femme trop grosse, pardon, bien en chair, ou mieux présentant une surcharge pondérale. Et elle danse.

Castaluna Vidéo pubtv sélectionnée dans Pub

A la limite, elle ne bougerait pas, ce serait encore tolérable. Mais non, elle remue. Et ses formes plus que plantureuses aussi. Bien que corsetées, contenues par tous les moyens textiles modernes, ses chairs flottent et le résultat me révulse.

Alors je comprends bien que durant des années, les femmes qui font plus que du 44 ont été rejetées, brimées, moquées, raillées, limite persécutées. Il était temps qu'elles prennent leur revanche, puisqu'elles sont de plus en plus nombreuses. La faute à une alimentation excessive, mais ça chut, il ne faut pas le dire trop fort.

Toutefois, de là à imposer sur les écrans une femme qui se donne pratiquement en ridicule, il y a une marge.

Certes, il est difficile pour une femme qui pèse plus de 100 kilos de se représenter comment serait, sur elle, une robe présentée par une femme de 40 kilos. Mais les "vraies" femmes, comme elles aiment se faire appeler, ne sont plus vraiment à plaindre. 

En quelques années, les "rondes" ont réussi à faire passer dans le langage courant qu'une femme normale, mince donc, est une "anorexique". Comme si faire attention à sa ligne était une maladie.

Autre affirmation véhiculée par les défenseurs des autoproclamées "vraies" femmes : elles plairaient davantage aux hommes que ces brindilles qui les narguent.



Castaluna 2 affiche


Le mannequin de la pub Castaluna (le même que dans le clip) - Crédit Castaluna

Chacun le répète pour faire plaisir, mais il est battu en brèche chaque jour. Voyez-vous Brad Pitt ou David Beckham au bras de "rondes" ? Non. Dès qu'un homme a le choix, il préfère être vu en compagnie d'une femme mince.

Alors, je le sais, c'est très méchant. Mais voilà je n'aime pas cette pub."
Et là, ça ne fera pas de procès, surement un gros buzz pendant quelques jours sur le net, un débat organisé par la société en question, une bonne pub pour la société en question, et puis on oubliera.

On continuera à entendre les blagues vaseuses sur Magali Vaé ou Valérie Damidot, à entendre des moqueries sur les grosses dans la rue, et on aura toujours personne pour dire "stop". 

Je suis grosse. Ce n'est pas un choix.Je suis d'une famille où on prend du poids facilement. j'ai un bon coup de fourchette malgré le fait que j'essaie de faire attention. J'ai arrêté les régimes le jour où j'ai compris que je reprenais tout aussi vite et je suis heureuse de trouver des pubs, des films, des actrices, rondes... parce qu'elles font AUSSI partie de la société, n'en déplaise à tous ceux  et toutes celles qui voudraient d'une société mince, belle, ayant du goût vertimentaire, riche... ou blanche.

Et je vous invite à allez lire les très bons articles sur le mème sujet de Anne Laure T et Julie vie de mère de m'avoir inspirer pour cet article!