Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 3 janvier 2012

La gloire de leurs pères

"Il n'y a personne qui aime plus fort qu'une maman..."

Voilà, le genre de phrase que je lis depuis quelques temps sur certains profils facebook, certains blogs, ou dans certaines bouches de certaines mamans (bon là je les lis pas, je les entends soit)

Je suis toujours un peu choquée par ce genre de phrase car elles zappent complètement l'amour du père. Oui, je sais, je suis un peu conventionnel, un enfant peut avoir une mère seule, deux mères, bref. Le père n'est pas forcément présent.

Mais ce n'est pas parce qu'il ne vit pas sous le même toit qu'il aime moins. Un enfant, nait, dans la majorité des cas, d'une histoire d'amour. Et je trouve qu'il faut aimer sacrément un enfant, alors qu'on ne l'a pas sentit bouger en soit, pas sentit grandir au creux de notre ventre, et qu'il vous tombe dans les bras un beau matin, un peu comme la surprise de l'œuf kinder et rester, et s'en occuper.

Alors dire "qu'il n'y a pas d'amour plus grand que l'amour d'une mère", c'est juste oublier la moitié de l'histoire. C'est comme dire "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfant et la princesse les aimait beaucoup" à la fin du conte.

Si je suis une mère, c'est parce que je suis un parent. Un de ses deux parents. Et si je suis un des deux, c'est qu'il y a un autre qui l'aime tout autant que moi... 

Et puis j'ai rencontré des mères qui n'aimait pas leurs enfants. Des pathologies lourdes, où malades, certaines mères sont incapables d'aimer leurs enfants. 

Et puis il y a tous ces pères seuls. Tous ces pères dont les mamans sont partis, ou sont mortes et qui aiment et assurent. Par amour pour leurs enfants, parce que l'amour d'un parent est inexplicable.

Et puis il y a des parents, mère ou père qui sont absents, qui ont peur, qui préfèrent fuir ou décevoir pou x ou y raison, mais ce n'est pas à mon sens une question de père ou de mère. C'est une question de personne, d'histoire, de peurs.

Alors je crois qu'il n'y a que des amours uniques pour ses enfants, qu'on soit père ou mère. L'amour qu'on leur porte est, je crois différents, pour chaque enfants, pour chaque parents, inexplicable et inébranlable. Et il est difficile d'y mettre des phrases toutes faites autour, comme des guirlandes autour d'un sapin de noël pour faire plus joli.
En fait, je vais vous avouer une chose: je n'arrive pas à faire de conclusion. Je cherche, je cherche mais je n'en trouve pas. Peut-être parce qu'aimer son enfant, il n'y a pas de mots pour le dire. Que l'on soit père ou mère...