Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 23 janvier 2012

Mon pavé dans la mare: Le nombril du monde

Le lundi, c'est le pavé dans la mare de la Mère Cane
Je m'étais jurée de ne plus aborder le sujet, parce que je me rend bien compte que ça créé la polémique pour rien, et qu'en plus on me range dans la catégorie "contre l'allaitement" hors, je n'ai jamais été contre l'allaitement, bien au contraire.

Il y a quelque temps, j'ai publié ce billet. J'ai aussi écrit un mot à Biba, lettre qui a été publié,e et qui m'a value 6 mois d'abonnement gratuit...

Et puis, petit à petit ma boite mail s'est rempli de lettre, de mail, de mots, de jeunes femmes enceintes me réclamant cette article (car elles ne le trouvaient plus), en m'expliquant qu'elles étaient "condamnées" par des amies, des sœurs, des mères, des belles-mères, parce qu'elles ne se sentaient pas d'allaiter.

Certaines de ces femmes sont enceintes de 3 mois! A l'annonce de leur grossesse, avant même les félicitations, avant les "tu voudrais plutôt une fille ou un garçon", elles ont juste eu droit à "tu va l'allaiter!"

Non, je ne me suis pas trompée, ce n'est pas un point d'interrogation, mais bien un point d'exclamation que vous trouverez là.

On connait la fragilité, les doutes, qui nous envahissent quand on devient mère. Alors à quoi ça sert d'ordonner un acte qui relève de l'intimité, d'un choix personnel...

Mesdames, je vous conseille fortement d'envoyer paitre! Voici quelques réparties bien cinglantes qui devraient clore quelques bouches.

"Tu vas venir vérifier à la sortie?"

"On vient de découvrir l'étouffement mammaire, les  bébés avalent les mamelons et s'étouffent avec.  Je tiens trop à mes seins"

"J'ai regardé les prix des soutien gorges d'allaitement, c'est le même prix que des louboutins. Je suis désolée j'ai fait mon choix..."

 "Il parait que les enfants qui sont au seins sont moins malade, et le pédiatre qu'on a choisi est canon. Je préfère multiplier les chances de le voir..."

Voilà. Je suis énervée par le manque de pudeur de certaines femmes face à ce choix, le manque de respect. On peut avoir des convictions, les imposer aux autres c'est de l'intégrisme.  L'intégrisme ne se limite pas à la religion. L'intégrisme c'est imposer ses choix et ses croyance aux autres.

Le nombril d'une femme, cet enfant qu'elle porte, n'est pas le nombril du monde. C'est le nombril de cette femme, c'est le lien qu'elle choisi de lier avec cet enfant. C'est comment un couple va devenir une famille. Et rien ni personne n'a le droit de venir interférer dans leurs choix.