Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 1 février 2012

J'ai essayé de reprendre ma vie de femme...

On est mercredi.

Le mercredi c'est yoga.

Faut que je vous raconte un peu.

Cette année, je me suis dit "faut que je fasse un truc pour moi". J'aurais pu prendre un abonnement au cinéma, un carnet pour 10 séances de massages, de SPA, prendre des cours de peinture. Non. J'ai choisi le yoga.

Je me suis dit "comme ça je vais reprendre tout doucement le sport, remettre mon corps en route, et en plus une heure à me faire du bien, me relaxer..."

Oué. J'aurais due aller voir d'un plus près avant de dépenser 75 euros par trimestre pour ce cours. 

D'abord, toi, oui, toi qui te moque et qui n'a jamais assister à un cours de yoga et qui te dis "La Mowgouaille et le sport ça doit faire deux " (ce en quoi tu n'as pas tout à fait tord...), viens avec moi faire "la salutation au soleil". Tu passes du saut de grenouille à la position des pompes avant d'attraper des chevilles et te relever tout doucement en développant ta tête en dernier. 

Et comme je suis très étourdie et un poil maso, je me mets toujours dos à la glace, ce qui fait que  j'ai tout ce temps pour mater  mon gros cul dans la glace et de pleurer ma mère. Bon, je les laisse tous croire que c'est parce que je souffre... Et puis c'est pas si faux: je souffre de mettre autant d'énergie dans ce sport et de continuer à ressembler à un hippopotame au milieu de flamant rose qui me regarderait d'u air de dire "tu t'es pas tromper de tribu toi?".

Des fois le prof il te dit, "rentrer le menton sur le torse". 

Bon bah ça y est.

"Et descendez jusqu'à vos genoux".

Alors oui, mais ça c'est pour la version sans bouée intégrée parce que moi, juste au milieu là, j'ai ce qu'on appelle un ventre. Un ventre qu'on croit souvent habité, mais à part un pauvre stérilet et quelques intestins, peut-être un peu de graisse certes, bah ce ventre il fait barrage à mon menton pour descendre sur les genoux. 

Donc pendant que tout le monde à la tête entre les jambes (je me dit que bon des fois ça doit pouvoir servir...), moi je suis là avec mon menton sur le torse, le dos arrondit et j'attends la suite... Que je ne peux pas faire puisque j'ai toujours mon ventre qui fait barrage...

Donc question sport: Je souffre
Donc question relaxation: je me paye la honte
Donc question heure à moi: je pleure ma mère

Résultat, je continue à y aller parce que je suis sure que je peux encore progresser (et soyons honnête j'ai perdu un cran de ceinture), mais finalement, mon vrai bonheur, c'est d'aller embrasser Eloïse tout endormie dans son lit quand je rentre.

Putain merde. Je suis en train de devenir une mère maternante....

qui a dit que le yoga c'était pas du sport????