Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 8 février 2012

Père et fille

Hier soir, nous voilà attablé avec chéri. J'avais préparé une salade de chèvre chaud, chéri avait sorti une bonne bouteille de rouge, Éloïse s'était endormi dans les 10 minutes qui avaient suivit son couché. La soirée s'annonçait plutôt bien....

Je ne sais pas trop comment, la discussion a dérivé sur la paternité. J'explique à chéri que j'essaie de lui laisser de la place pour qu'ils se construisent une vraie relation à tous les deux.
- Oui ça... trop même parfois.
- Quoi?
- Bah rien des fois tu te décharges un peu sur moi quoi...

Je récapitule. Je me lève à 6h30, je déjeune, repasse les fringues d'Eloïse, tout est prêt sur le divan, je lève Éloïse, la colle dans le lit de son père, prépare le biberon, le donne à la crevette qui le colle dans la tête de son père pour le réveiller. Ça ne marche pas mais au moins tend-il le bras par automatisme. Ma fille vise la tétine et tête.

J'en profite pour faire un brin de toilette, me laver les dents, m'habiller, courir après mon train.

Le soir je récupère la crevette, on joue, on caline, on dessine, je lui donne son bain, elle hurle, je fais à manger, elle hurle, je la fais manger, elle hurle. Je la couche en chantant "Cécile ma fille", ce qui a le don de la calmer. Et c'est à ce moment là que son père arrive, qu'elle hurle "mon papa" et qu'il se font des mamours pendant un quart d'heure.

Le week-end, je me lève pour le laisser dormir. L'après midi, je choisi souvent les sorties qu'on ne fait pas, j'assure les temps de garde pendant qu'il retape la salle de bain. Parfois je propose qu'il lui fasse prendre le bain ou qu'ils aillent se promener en tête à tête en forêt... Histoire qu'ils se retrouvent....



Alors j'ai rien dit, j'ai juste expliquer que moi mon père n'était pas à l'aise avec les petits et qu'on s'est finalement retrouvé tard, peut-être trop tard et que je n'espérais pas ça pour eux deux, que je voulais leur faire de la place... Que je faisais un effort parfois pour m'effacer pour eux, pour leur relation, leur complicité. Et que j'étais heureuse de croiser un rire, une blague, un moment rien qu'à eux.

Du coup il a pas su quoi répondre. Comme quoi, un peu de pédagogie même dans un couple, ça évite les emmerdes.