Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 13 mars 2012

Ma liberté de penser

Aujourd'hui, je suis déçue du monde.

ça m'arrive souvent mais là ce ça bat tout les records

Ça a commencé hier, en trainant sur la page d'Audrey Pulvar.

J'aime bien l'émission On n'est pas couché,   Mais j'avoue, que la présence de Jean-François Coppé m'a vite fatiguée... Donc j'ai un jeu débile dans ces cas là je coupe le son, envoie plus belle la vie, et Audrey Pulvar qui déclare sa flemme à Jean-François Coppé c'est assez drôle.

Bref. j'aurais mieux fait d'écouter parce qu'en fait cette séquence a fait polémique.


Bon comme je me sens un peu concernée, je  l'ai quand même regardée, après coup. Là où je trouve généralement Jean-François Copé pas très bon (la preuve même moi, j'ai souvent l'argument qui le contredit, et qui montre que ce qu'il dit n'a aucun sens), ce soir là il était franchement mauvais, et Audrey Pulvar, que je trouve parfois un peu "gentille", a utilisé, je trouve, son rôle de journaliste à la perfection en le mettant face à ses contradictions, justifiant sans cesse, bref, je l'ai trouvé à la hauteur.

Mai voilà, pas de bol, elle est tombé amoureuse d'un homme de la partie adverse. Donc elle est soupçonnée de "soutenir son homme", de prêcher pour sa paroisse", de faire de la propagande...

Encore une fois Audrey a fait la démonstration de son militantisme violent. Elle a du mal à cacher son parti pris systématique. Face à un Alain Juppé, jamais discourtois, respectueux de son contradicteur, elle a été agressive. C'est vrai qu'elle défend une place de ministre pour son mari !!
 Tout est à cet image. Toutes les critiques sont de cet acabits.
 Ce qui me choque c'est que,  on lui reproche non seulement, de défendre ses idées (chose pour laquelle elle est payée au demeurant) mais en plus, d'être suffisamment malhonnête pour parler à la place de son compagnon.
 Ça m'agace de voir qu'en France on imagine encore, qu'une femme, ne peut pas être détachée, et défendre ses idées sans être au service de son mari. Comme si sa fonction n'était que d'être le sert-plat du partie socialiste.
 Personne ne se pose la question de savoir ce qu'elle était "avant lui", de ses études, de ses pensées. Elle a existé AVANT son compagnon. Non, Audrey Pulvar n'est pas née de la cuisse d’Arnaud Montebourg, elle est une femme avec ses opinions, avec ses convictions et son travail au coté de Natacha Polony est respectable. Le fait qu'elles soient cote à cote, qu'elles puissent interviewer, ensemble un même homme politique est quand même une garantie d'une bonne démocratie et une arme supplémentaire pour nous aider à faire notre choix en tant qu'électeur.
 Je me fout bien de savoir avec qui elle vit moins de sa façon de faire. Je la trouve très professionnel et c'est tout ce qu'on lui demande.
 
Premier round.
 
Début du deuxième round.
 
Partie sur mon énervement,  je rentre en réunion. Je récapépéte pour ceux qui vienne se perdre sur le blog d'une mère éduc gaucho de gauche: Je travaille auprès d'adulte déficients intellectuels avec troubles associés du comportement.
Aujourd'hui, on nous a annoncé qu'on était en train de défendre entre 1 et deux postes de ma structures. 
Nous somme 6 éducs pour 21 adultes. 
Soit environ 1 pour 4. Ça c'est dans les maths. Parce qu'entre les congés, les transferts et les récups pour heure sup, bah on est plus souvent 4 ou 5 éducs pour 21. Soit 1 pour 4 ou 5. 
"C'est encore luxueux" j'entends pendant la réunion.

Luxe de quoi???? De prendre le temps pour chacun???? D'écouter? D'analyser? De prendre le temps de s'adapter à chacun? C’est du luxe ça? C'est du luxe de pouvoir faire son boulot avec rigueur et volonté?????

Le social ça coute cher. Et on n'a plus les moyens de dépenser.
Un triso ça manifeste pas
Un autiste ça parle pas
Un déficient ça vote pas
Alors on prend des sous chez ceux qu'on pourra pas décevoir puisqu'il ne sont pas en mesure d'avoir une pensée politique.
Mais pourquoi s'encombrer avec eux alors???
Demain, les gens comme moi qui ont choisi ce métier par volonté, choix et désir de changer la société partiront, parce que leur travail ne ressemble plus à ce pour quoi ils ont signés.
On embauchera des gens non diplômés (qui coutent pas cher) qui seront bien contents de trouver n'importe quel boulot. Peu importe ce qu'ils connaissent du public, des syndromes, ce qu'est un projet individualisé, un ESAT, la MDPH, une orientation MAS. Nous aurons remplacé le berger par un chien de garde, moins cher, et  tout aussi efficace en apparence.

Voilà. Ce soir je suis en colère. Ce soir je n'aime pas le pays dans lequel je vis. Ce soir, on voit les femmes au service des hommes, les handicapés comme une charge à la France, et des présidentiables qui nous parlent économie pendant qu'on s'inquiète pour les plus fragiles et les plus faibles...
J'ai une envie de révolte. 
Citoyens, levons nous. Relevons nous. Révoltons nous.