Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 19 juin 2012

piège de blogs

J'aime bloguer. C'est même devenu une passion, continuité évidente de mon désir d'écrire. 

Un genre nouveau, un exercice moins simple qu'il n'y paraît... Je trouve que c'est un style qui se situe entre le journalisme et l'essaie littéraire: un écrit court, un sujet libre ou imposé... Difficile d'être toujours bon.

Mais j'ai compris au fil du temps qu'avoir un blog c'est aussi signer un contrat avec ses lecteurs. Je n'avais pas du tout cette notion des choses quand j'ai commencé a écrire. Ce que tu écris ne t'appartient plus dès lors qu'il est publié. Tu es l'emetteur et ils sont les recepteurs. Tu es responsable de ce que tu dis et de ce que tu ne dis pas. Mais l'autre entendra ce qu'il peut dans cela. Car cela renvoit a son histoire, ses envies, son huneur du moment et cela ne t'appartient pas.

Du coup tu es pris dans le piège de l'entre-deux. Tu te dois d'être honnête et dans le même temps tu dois sans cesse doser pour ne heurter personne. Difficiles compromis...

Et puis il faut reconnaitre qu'avoir un blog c'est aussi un gage de vanité et de desir de reconnaissance. On aime être lu, et les critiques nous touchent plus que l'on ne voudrait parce qu'il touche notre être au plus profond, de ce qu'on a de plus intime. 

Je parlais il n'y a pas si longtemps de l'intimité d'un blog avec Capucine qui m a gentiment donner son mail. Je lui expliquait que l’intimité et ses limites est propre a chacun. Mais après réflexion, ce n'est pas tout a fait juste. Parce y a t-il plus intime que la pensée? Y a t-il plus grand risque que de l'exposer? A partir du moment ou on écrit un blog on s'exhibe même si on parle peu de nous.

 Entre les lignes, il y a forcement de nous, dans notre façon d’écrire, de penser et d'analyser, il y a forcément quelque chose d'impudique, de violent.

Pourquoi je blog finalement? Pour etre unique. Pour qu'on m'aime. Bien sur que j'aime les échanges et les rencontres mais bloguer, soyons honnête c'est se mettre en scène sans montrer sa tronche. C'est avoir des gens qui s'interesse a vous, qui vous reconnaissent du talent, qui comble des failles.

Il y a quelque chose de très choquant dans le fait de blogger et en même temps de très sain puisque on le fait de façon choisis. Mais je crois qu'il faut être clair avec soi pour que ce soit tout a fait sain. Parce que finalement il ne faudrait pas tomber dans l'excès du "je blog donc je suis". Toujours etre bien conscient que le blog est un masque derrière on se cache pour réparer des souffrance.

Un blog doit donc rester un blog, un endroit où on s'exprime plus librement que nulle part ailleurs, qui nous offre la possibilité de dire le plus profond de notre pensée. Et en tant que lecteur admettre que c'est une pensée intime, à un moment x, une pensée qui peut évolue, qui peut dépendre d'un moment mais qui dépend surtout d'une idée et d'un angle de vue... 

Un blog c'est une fenêtre ouverte sur le monde. Mais c'est aussi une fenêtre ouverte sur chez soi.