Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

dimanche 22 juillet 2012

Les bons plans de la brodeuse du phare


Pourquoi est-ce que j'ai choisi une blogueuse, brodeuse, maman d'un fan de Titanic et mauvaise mère à ses heures??? Parce que tout ça.

La brodeuse du phare, elle a beau habiter dans un phare, broder, aimer la mer et surtout les galets, je me retrouve bien chez elle. D'abord parce que sur son blog, ça sent la mer et t'entends les vagues en poussant la porte. Mais pas que. 

Parfois tu entends aussi les sifflets contestataires, les prises de position, les histoires d'enfants, de famille, de femmes libre et de maman.

En fait quand tu rentres dans ce blog, au premier abord, tu te dis "ça sent la Bretagne"... Et puis ça sent surtout le caramel salé et la chaleur des gens de nord (comme dirait Enrico...).... Le blog de la brodeuse du phare, c'est un blog que je lis TRÈS régulièrement, où je laisse peu de message parce que je suis souvent TRÈS d'accord.... Mais voilà une nana, pour qui je casserais bien ma tirelire pour visiter son phare (ça fait un peu phrase de porno je me rend compte mais faut pas du tout le prendre comme ça...)











 
 
 
 
 
 
 
 
Oh toi là haut, du haut de ton phare, quand tu poses ton aiguille tu lis quoi à ton petit garçon?

Petite je lisais beaucoup les bibliothèques rose et verte, le Club des cinq était mes amis.
 
De Enid Blyton, se trouve encore d'occasion sur amazon, 6 euros environs
 
J'avais aussi une série de tout petits romans "Zanzibar" que j'aimais beaucoup, je les lisais d'un bout à l'autre, le soir, en une heure à peine, et je les connaissais par coeur 
 
De Hélène Montarde, édition Zanzibar, 5 euros environ
 
 
 La phrase du soir de mes parents, c'était "allez bonne nuit, et tu lis pas trop longtemps hein", alors évidemment, je luttais pour lire le plus possible... J'ai lu beaucoup de Martine aussi. 
 
 
 Je ne résiste pas à te montrer les dérives d'internet avec nos souvenirs d'enfance....
 

 
 
Je regrette souvent que les livres actuels n'aient pas cette qualité de dessins qu'on pouvait trouver dans nos bouquins d'enfants (enfin sauf pour les lapins qui dansent en redingote, le truc le plus flippant qu'on puisse imaginer...), mais je suis assez souvent déçue de ce que je trouve pour mon fils.
En ce moment il est à fond dans l'histoire du Titanic (rétrospective oblige, on soupe partout du Titanic dans les rues de Cherbourg), donc on a tâché de trouver un livre, sinon de son âge, au moins avec des images assez soft et de petites explications qui peuvent le contenter. Il est aussi à fond dans les Astérix dont son père lui lit quelques pages tous les soirs. S'il ne comprend pas toutes les subtilités et les jeux de mots, ça le fait quand même bien rigoler.
 
 
 
Et quand on a une broderie dans un phare, on a le temps d'aller au musée? Tu préfère quel genre toi?
 
J'aime beaucoup les aquariums et les parcs zoologiques. Chez moi il y a le plus profond aquarium d'Europe, une colonne de 11 mètres de haut représentant un récif tropical. Je pourrais y passer des heures, mais si j'y vais avec Junior, je passerai en trombe (lui, au bout de 3 secondes : "ça y est on a vu les poissons") pour aller à l'exposition sur les sous-marins (moi au bout de 3 secondes : "ça y est on a vu les sous-marins"). Bref, on oublie la contemplation. Je rêve de ces aquariums monumentaux comme ceux d'Atlanta ou d'Okinawa... On peut me poser là le matin, et me reprendre le soir, j'aurai pas bougé, je serai juste heureuse. 
 
 
 
Et pour accompagner les poissons tu mets quoi dans tes oreilles?
 
La mer qui roule sur les galets. J'ai grandi près du Havre, et je ne connais rien de plus apaisant que ce bruit d'abord rugissant quand la vague arrive puis ce cliquetis quand la vague se retire et que les galets roulent entre eux. Là encore je pourrais y passer des heures (mais des heures assise sur les galets, ça fait trop mal aux fesses). 
 
 
Sinon j'ai des goûts musicaux assez éclectiques, ça peut aller de musique traditionnelle Ecossaise (qui n'est pas forcément constituée de cornemuse)
 
 
 
 jusqu'à des trucs beaucoup plus rock voire punk  
 
 
(bon ok c'est pas le plus punk, mais j'aime beaucoup), enfin bref, j'écoute pas mal de choses. Souvent des gens que personne ne connais, mais je m'en fous (genre lui : 
 
 
 
 
 (promis c'est le dernier lien).
 
A oui... c'est particulier.... Et sinon, coté film tu as les mêmes goût décalés? Tu choisirais quoi par exemple comme film culte?
 
Pfff c'est dur ! y'en aurais quelques uns que je pourrais classer dans les films cultes... Bon je crois que les trois premiers Star Wars (enfin je veux dire les trois derniers, enfin je veux dire les épisodes 4-5-6) méritent amplement leur place.
 
 
 
 Avec un papa geek passionné d'extra-terrestres et un peu obsédé du complot je ne pouvais pas passer à côté. Sinon les Monthy Python sont aussi de grands films cultes !
 
 
 
 J'aime aussi beaucoup tous ceux de Kusturica, que j'ai beaucoup étudié au lycée (j'ai fait un bac anglais-cinéma), mais ça c'est mon côté un peu snob. 
 
 
 
Ah bah je suis snob avec toi parce que tous les films et réalisateurs cités (à part Star Wars) je suis fan... Et tu es snob aussi sur la lecture adulte?
 
Alors là, c'est un peu compliqué, je vais te parker en fait d'une trilogie en 5 volumes (si si) de Douglas Adams : le Guide du Voyageur Galactique. Un space opéra totalement loufoque où un anglais très moyen et assez loin de se douter de ce qui l'attend se retrouve bien malgré lui embarqué dans une aventure intergalactique, sauvé de la destruction de la Terre (pour laisser la place à une future voie express intergalactique) par son ami astrostoppeur et rédacteur pour le guide galactique (équivalent galactique du guide du routard Terrien). Et tout ça, ce ne sont que les premières pages du premier tome... 
 
De Douglas Adam, environ 7 euros le tome chez Folio
 
 
Ouaaaah.... Mais faut être un fou de science fiction dis moi!!! ça a l'air d'être ton truc!!! Et coté peinture, du coup tu arrives à trouver ta tasse de thé? Tu irais voir une expo sur qui?
 
Vermeer, Ingres... Ce qui me fascine chez ces peintres, ce sont les détails, leur précision, la perfection de toutes les matières qu'ils peignent, les expressions des personnages, tout démontre une grande maîtrise du dessin pour rendre le sujet presque aussi précisément qu'une photographie. Je n'aime pas trop les impressionnistes, je ne comprend rien à rien à l'art moderne, dont les oeuvres me semblent faisables par n'importe quel neuneu. J'ai besoin de voir quelque chose que seuls quelques maîtres sont capables d'exécuter. 
 
 
 
Même si au contraire j'aime l'art moderne, je comprends tout à fait ton argument.... Mais un jour il faudra qu'on discute, que je t'explique comment l'art moderne se rapproche de la philosophie alors que la peinture classique étudie la reproduction, l'image... A propos d'image, si on se rencontre pour parler peinture, on pourrait aussi se mater une série non???
 
Je ne suis pas très fidèle aux séries, je rate souvent des saisons entières, et à vrai dire, dès que je loupe un épisode, ça m'énerve tellement que je décroche. Mais au final, je finis toujours pas les voir d'une manière ou d'une autre, souvent en reprenant par le début, et on se fait des marathons de séries sur plusieurs semaines avec mon chéri. On a la chance d'aimer les mêmes, donc ça va (il faut dire que je ne regarde pas de séries trop "fifilles" et lui pas de trucs trop testostéronés). Dans mon top faïve, on trouve Dr House, 
 
 
 
Big bang Theory,
 
 
 Kaamelot,
 
 
 
 Dexter,
 
 
 
 Deseperate Housewives,
 
 
 
 
 des séries que je peux rererererereregarder en boucle pendant des années sans me lasser. Il y a aussi Bones, 
 
 
 
Medium,
 
 
 
 How I met your mother,  (ne loupe pas notre critique avec Djoul la semaine pochaine)
 
 
 
Friends,
 
 
 
 Drop Dead Diva,
 
 
 
 Ally mc Beal,
 
 
 
 Pushing Daisies, 
 
 Fawlty Towers
 
 
 
 
... hmm oui je suis assez sérievore, c'est clair...
 
 
Pas grave moi aussi... On aura de quoi parler d'autres chose que de peinture.... Si on se rencontre tu me prépares quoi comme petit plats (je te préviens je détestes les choux de Bruxelles et les haricots verts)
 
J'ai même un menu préféré (ça se voit beaucoup que je ne répond jamais précisément à la question ?)(rho je devrais faire de la politique en fait) A l'apéro, un kir à la violette ou un muscat,
 des olives vertes fourrées à l'anchois et des cornifioles trempées dans le kiri (en fait c'est des bugles 3D, mais nous on appelle ça des cornifioles) 
 
En entrée : salade tomate-mozza, mais alors avec de la buffala comme là-bas, des tomates-du-jardin-qui-ont-goût-de-tomate, quelques tomates cerises coeur de pigeon, un filet d'huile d'olive et quelques brins de basilic. Pas moins.
 
En plat, ça pourrait être pas mal de choses, mais je partirais sur un magret de canard, ou une cuisse de canard confite (j'ai des goûts de luxe, faut pas croire) mais ça peut aussi être un bon gratin de pâtes des familles, avec une tonne de fromages mélangés (ceux du fond de la boite, qu'on a oublié et coupé en morceaux, ceux qui puent très fort)
 
En fromage (si tant est qu'on a pas mangé de gratin), ça serait du Beaufort (goûts de luxe je vous dis)
Et en dessert, un tiramisu maison. Ou n'importe quoi à la pistache. Ou un tiramisu à la pistache.
 
Je t'ai resrvé une recette de tiramisu à la pistache et à la framboise... ça t'iras.
 
 
 Préparation: 15 à 20 min
Cuisson: 0 mais à préparer 6h en avance

Ingrédients (pour 8 personnes):
- 2 gros macarons (1 macaron framboise, 1 macaron pistache)
- 250 g mascarpone (1 pot)
- 50 à 100 g de sucre (50 g si macarons industriels très sucrés, 100 g si macarons maison peu sucrés, à adapter selon votre goût)
- 3 œufs
- 2 cuillères à café de pâte à pistache (la mienne est très concentrée)
- 200 g de fraises (ou framboises) ou plus
- Lait + quelques goutes d'amande amère ou eau + sirop

Facultatif:
- 4 (ou plus) mini-macarons framboise et pistache (décoration) : 8 coques
- Quelques pistaches (non salées)
- Coulis de framboise ou fraise

Préparation :
Il est possible de préparer ce tiramisu en format individuel (dans des verres, coupelles ou verrines) ou dans un plat commun. Si vous le pouvez, privilégiez un récipient transparent afin de pouvoir profiter des couleurs de ce dessert.
- Séparez les blancs des jaunes.
- Mélangez les jaunes et le sucre (jusqu'à obtenir un mélange qui blanchit légèrement) puis ajoutez le mascarpone au fouet. La quantité de sucre peut varier si vous êtes plus ou moins bec sucré, si vous utilisez du coulis de fruit rouge (diminuer le sucre) ou des macarons « tout fait » (diminuer aussi). Pas d’inquiétude même avec 100 g c’est très bon !
- Séparez la préparation en deux parties égales (si comme moi vous n’avez pas le compas dans l’œil, n’hésitez pas à vous servir d’une balance).
- Ajoutez à l'une des moitiés la pâte pistache : étendre la pâte à pistache avec un peu de crème fraîche ou avec quelques cuillères du mélange avant d'ajouter tout le mélange pour que ce soit plus facile à mélanger. N’hésitez pas à adapter la quantité de pâte à pistache selon que vous voulez renforcer le goût ou la couleur car cela dépend beaucoup du type de pâte à pistache dont vous disposez.
- Eventuellement ajoutez quelques cuillères à café de coulis dans la seconde moitié.
- Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la spatule dans chacun des deux mélanges précédents. Attention à bien répartir aussi la moitié des blancs d’œufs dans chaque préparation. N’hésitez pas à vous servir de votre balance.
- Emiettez le macaron à la framboise et tapissez le fond de 8 verres ou un plat unique de votre choix.
- Ajoutez une cuillère à café de liquide (lait + amande amère ou eau + sirop) sur les miettes de macaron (1 ou 2 cuillères à café par verres/personnes).
- Déposez les fraises (ou framboises entières) coupées en 2 ou 4 sur les bords du récipient (ou des verres) si celui-ci est transparent. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez tout simplement déposer les morceaux de fraises (ou framboises) dans la crème.
- Répartissez la préparation blanche (ou rose si utilisation de coulis): comptez 3 ou 4 cuillères à soupe par verre. Si vous utilisez un plat unique, pensez bien à faire une couche la plus uniforme possible.
- Emiettez le macaron à la pistache et répartissez-le dans votre plat (ou vos verres). Eventuellement ajoutez quelques pistaches entières.
- Ajoutez la préparation verte (procédez de la même façon qu’avec le mélange précédent).
- Décorez avec des coques de macarons (la moitié d'un macaron) et quelques pistaches.
- Réfrigérez 6 à 24 h. Il est possible de congeler ce dessert (laisser décongeler au réfrigérateur). 
 
 
On se retrouve la semaine prochaine avec le premier papa de la saison: Papa blogueur