Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

dimanche 5 août 2012

Demain je vais chez nounou?

C'est la question que m'a posée ce matin ma fille...

"Demain je vais chez nounou?"

- Non tu sais bien tu ne vas plus chez nounou, c'est fini... Demain tu pars avec papik et mamik à Paris. C'est les vacances...
- Et après je vais chez nounou?
- Non, après tu vas chez papé et mamé, après tu pars en vacances avec papa et Nico et puis avec papa et maman. Ensuite tu iras à l'école. Tu sais je t'ai expliqué, tu n'iras plus chez nounou. C'est fini.

La crevette, allongée sur le matelas, les fesses en l'air ne dit plus rien.

Je vois bien que ça l'attriste cette histoire. Et puis je peux la comprendre. Elle a passé presque toute sa vie à aller chez la nounou tous les jours. 2 ans à retrouver ses copines, ses repères... Et là, du jour au lendemain, on lui dit "c'est fini, tout le monde descend! Maintenant tu vas  devoir arreter les couches, ne plus faire pipi pendant la sieste, rester manger à la cantine et aller à l'école apprendre des trucs."

Imaginez un peu... Moi, 5 ans d'educ' spé et tout d'un coup on me dit:
"c'est fini, tout le monde descend! Maintenant tu vas  devoir arreter les clopes, ne plus faire  de pause entre 12h et 13h30,  rester manger à la mensë et aller à la shkölle apprendre des këshilla."

Bah on se mettrait en grève illimitée jusqu'à plus soif (et dans mon cas plus soif, autant vous dire que je suis motivée...).

Bref. Toujours est-il que la grève pour ma fille correspond à la vurmaq pour nous n'est-ce pas??? Donc ma fille fait le bébé, bah oui! Il n'y a que les bébé qui vont chez la nounou...

Alors voilà, je suis partagée. J'ai beau parler avec elle, rien n'y fait ma fille a autant envie de s'ouvrir qu'une moule devant un plat de frites quand elle est contrariée (en même temps elle n'a que deux ans et demi, le principe d'expression des sentiments est sans doute aussi fumeux pour elle que la physique nucléaire pour moi).

Donc nous voilà désarmés nous, parents, devant le désarrois de notre fille qui pensait qu'elle irait chez la nounou jusqu'à ses 42 ans, et qui s'aperçoit que non, et qu'en plus elle ne la verra plus...

Je suis désarmée... et je dois dire que je ne pensais pas qu'un jour, je pourrais être aussi triste pour ma fille. Parce que ça peut paraitre dérisoire comme ça, mais je vois bien que c'est une grosse perte pour elle... Et puis, je sais que l'école ce sera bien et qu'elle oubliera vite la nounou mais comment lui expliquer? L'école représente pour l'instant une grosse structure où elle est allé une fois. Elle a bien joué avec Juliette mais franchement revoir la grande Emma qui l'a plaquée au sol après 2 minutes de récré, non merci!

Ah, si on pouvais les protéger de tout... Et en même temps c'est aussi ça l'apprentissage de la vie... Je crois que je n'ai pas fini de prendre sur moi!

ça fait un peu peur comme ça non????