Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 18 août 2012

Je voulais juste lire

Mercredi, alors que je revenais de Paris avec la crevette, j'ai acheté ça:


Ce matin quand je me suis levée,  il faisait déjà très lourd dans la maison. 

9h30, tout le monde dormait, alors je me suis dit que j'avais deux solutions. Où j'allais à la poste, à la boulangerie, au marchand de journaux avant que la maison ne s’éveille et que je sois obligé d'emmener Éloïse avec moi. Soit je restait pelotonnée au fond de mon lit en faisant croie à tout le monde que je dormais et j'attaquais mon livre.

Vu que je n'avais pas envie d'affronter la queue de la post par +42, j'ai opté pour la première solution. Grand bien m'en a pris, la presse et la boulangerie était fermés et j'ai due redescendre à la poste pour ramener mon colis. Sauf qu'entre temps, la crevette et le homard étaient debout et que du coup j'ai due gérer le déjeuner et la baignoire.

Entre temps, j'ai quand même ramené mon colis à la poste. Puis j'ai pris un bain. Moment idéal pour lire mon livre soigneusement posé sur la cuvette des chiottes. Sauf que chéri le homard travaillait et que la crevette avait décidé de venir me laver en me prêtant son baigneur et en me frottant les cheveux avec le shampoing.

Donc j'ai remis ça à plus tard.

Du coup Eloïse est allé au bain, mais au moment où j'ai enchainé avec mon livre, elle a décrété qu'elle avait peur (de quoi? bah là est la bonne question...) et qu'elle voulait sortir. Un lavage expresse et un caprice plus tard, la voilà dans sa chambre a attendre que la tempête passe. Moi, allongée sur mon lit, je peut enfin lire trois ligne:
- Qu'est-ce qu'elle a?
En fait deux.
- Rien. Elle fait un caprice parce qu'elle ne voulait pas aller au bain.
- Ah? Tu l'a fait exprès?
En fait une?
- Quoi?
- Ta jupe.
Oui dans ma précipitation ma jupe est remontée et laisse voir un spectacle qui laisse croire à chéri que je me la joue Clara Morgane alors qu'en fait j’essaie surtout de me la jouer Bernard Pivot là...
- Nan.
- Ah... me dit il en tentant une approche
- C'est 12h30, chéri tu peut faire les pates s'il te plait?
- oué.... 

Pointe de déception dans sa voix.
Je l'entends qui sort Eloïse de sa chambre, elle s'excuse et revient me voir. Merde. Pour une fois je me serais bien passer de ses excuses.

- Je peux sauter sur le lit?
Oui, si tu me laisse lire autant que je veux...
- Tiens... Tu joues avec moi à la balle?
Elle me tends une balle Barbapapa. Je la lance en l'air. Elle touche le plafond. Je reprend mon livre.
- Encore.
Je réhitère mon exploit, la balle tombe au sol. Eloïse court la rattrapper, je me précipite sur Carrie Bradshaw pour recommencer ma lecture. Un mot juste un...
- Encore.
C'est un mot. Mais il n'est pas écrit dans mon livre.
Je dis non. Elle saute sur mes seins. Rebondis sur le bout du lit et par je ne sais quel miracle la rattrape par les pieds. Elle est morte de rire. chéri moins. Il lui cri dessus, pendant qu'elle remonte sur le lit pour recommencer. Cette fois ci je la laisse mourir contre deux lignes de lues.

- Mowgouaille, la plaque ne marche plus.
Je me lève. La plaque de cuisson reste muette sous les doigts de chéri. C'est bien la seule. Je tente. Sans succès.
- Les plombs marche?
- Oui
- Sur?
- Oui
- Va voir quand même
Chéri peste. Les plombs sont dans les toilettes condamnés depuis 3 semaines. Il ouvre. Manque de mourir asphyxié. Mais dans sa douleur trouve le plomb et oh miracle ça marche. Je retourne m'allonger sur mon lit, le journal de Carrie en main.

- Mamaaaaaaaaaaaaaaaaan....
- Tiens tu lui donnes à manger?

Ok. Ils partent quand déjà? Demain?