Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

vendredi 7 septembre 2012

Elle et son amie imaginaire

Quand j'étais petite je regardais une série qui s'appelait "quoi de neuf docteur?" ou growing pain... 



Vous ne rêvez pas c'est bien Leo Di Caprio mais tel n'est pas là la question. Si je vous parle de cette série c'est que je me souviens d'un épisode où la petite dernière de la famille avait un ami imaginaire. 

Parker, le fils de Lynette Scavo fut accompagné lui aussi d'une nounou à parapluie. 

Bref, mainte et mainte fois, les amis à imaginaire on servi à agrémenter les scénaris hollywoodiens et je pensais naïvement que ça ne servait qu'à ça....

Et bien non. Les amis imaginaires existent bien, et il y en a un qui s'est installé dans la tête de ma fille. Elle s'appelle Keïra, et elle est super drôle. Au point que ma fille se met à rire toute seule, et qu'elle m'explique que c'est Keïra qui fait des blagues. Juste flippant.

Alors oui je sais, cette amie imaginaire, sert surtout, à accompagner des enfants dans des moments un peu difficile. Eloïse rentre à l'école, on voit bien que ça la stress pas mal, pas de quoi s'inquiéter...

Mais voilà, à vivre au jour le jour disons que ce n'est pas supra simple... De plus depuis hier, Keïra est devenue "sa soeur". 

Evidemment, connaissant mon histoire, et chéri qui ne veut pas de deuxième, mon coeur s'est un peu perdu. Je lui ai expliqué ce que ça voulait dire "avoir une soeur" mais Eloïse traversait le salon en criant "mais si maman Keïra c'est ma soeur."

Bon déjà soyons clair, aucune chance que ma fille ait une soeur qui s'appelle Keïra. Mais, évidemment, même si je sais que ce  n'est pas du tout ce qu'elle projette, comment ne pas avoir pendant une minute l'idée qu'elle veut une petite sœur (et que moi au passage je serais bien prête à lui en faire une...)

Alors Keïra moi je vais te dire une chose ma fille, je veux bien que tu t'invites dans l'imaginaire de ma fille pour l'aider à s’intégrer dans sa classe. Je veux bien que tu lui racontes des histoires qui la font hurler de rire. Je veux bien même que tu lui racontes comment on fait pour sauter du haut du lit et qu'elle se casse la margoulette une fois sur deux parce qu'elle n'a pas le courage de m'attendre....

Soit.

Mais, même si je veux bien comprendre que dans  le monde imaginaire les enfants cherchent une famille, moi je en veux pas d'un enfant imaginaire hein.... Donc t'es gentille mais tu te trouve une famille imaginaire et je crois qu'on va en rester là...