Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 13 septembre 2012

Et si on nous manipulait finalement?

Attention ce post va être sujet à polémique, à crimes et châtiments, mais en ce moment j'en ai marre de me retenir j'ai envie de me lâcher graaaaaaaave.

Bref. Je regardais hier soir, un peu innocemment les infos du soir, et là l'air de rien, un peu comme une couille dans le potage, on nous présente un sujet sur la pilule. Les femmes voudraient moins d'hormones, moins de pilules, d'autres contraceptions...

Aucun chiffre, juste une gynéco qui nous dit "oui, oui, on voit des femmes de plus en plus jeune venir nous demander ça", deux femmes dans la rue "oui moi je veux moins d'hormones dans mon corps ", pas de sujet opposant.

Après la discussion sur la contraception de la semaine dernière et sur l'avortement du mois dernier, moi, ce sujet me pose quand même problème... Qu'est-on en train de nous dire? Que la pilule ce n'est pas bon, et qu'il vaudrait mieux ne pas la prendre parce qu'on peu avoir un cancer à la fin?

Cependant la contraception sans hormone jusqu'à preuve du contraire, à par le stérilet de cuivre, ça existe mais c'est rare et aucun gynéco ne vous propose autre chose...  

Donc , cela signifie qu'on nous demande soit de revenir à la bonne vieille capote (sexy au diable), soit de se démerder et tant pis pour les accidents...

Entre cette propagande pour l'allaitement au sein, les couches lavables, le peu à peau, le cododo et maintenant l'arrêt de la pilule pour trop d'hormone, j'ai quand même la vague impression qu'on est en train de nous faire passer un message...

En ces temps de crise, où parallèlement les guerres fratricides entre mères indignes et mères parfaites s'élèvent, ne serions nous pas en train de nous culpabiliser pour nous laisser à la maison? Pour s'occuper gentiment des mioches pendant qu'on libère de la place sur le marché du travail et que nous jouons les mères et épouses parfaites à faire les Samantha Stevens???

Je ne jette aucune pierre sur les femmes au foyer, soyons claire! Je les admire d'ailleurs d'autant plus que je seras incapable de faire ce choix là. Juste je me pose la question quand je regarde ce type de reportage à la télévision... Qu'est-on en train de nous dire? Quand on nous martèle de sujet sur l'allaitement, sur le portage exclusif, qu'est-on en train d'insinuer? Qu'une bonne mère est celle qui reste auprès de ses enfants? Qui en fait beaucoup, qui se donne à eux? N'avez vous pas remarquer le nombre de reportage grandissant sur les familles qui ont 7, 8, 9 enfants ("mais quelle courage! Quelle famille formidable!")

Je ne vois pas pourquoi ces familles sont plus formidables que les famille à enfant unique... C'est un choix, chacun le sien! Mais pourquoi alors que je n'ai qu'un enfant dont je tente de bien m'occuper me dit-on "A quand le petit frère? Un seul enfant ce n'est pas vraiment une famille?" , alors que ces familles où les grands doivent donner un coup de main alors qu'ils n'ont rien demandé sont "des familles formidables"??? Ces familles où les mère sont au foyer, cousant des couches lavables et donnent le sein jusqu'à 2 ans sont-elles plus formidables que moi???

Je crois, sincèrement, qu'on est en train de revenir en arrière les filles. Qu'on est en train de nous faire croire que notre place est à la maison. En utilisant la bonne vieille méthode de culpabilisation "c'est mieux pour les enfants!". 

Moi je n'ai pas envie de donner à ma fille une image de femme dédiée à ses enfants. Oui, cette semaine elle est resté à la garderie parce que j'avais ce vieux rêve de grande trajectoire en plusieurs jours, parce que je ne voulait pas renoncer à ce désir de traverser l'ile-de-France à pied. 

Je préfère que ma fille ait l'image d'une femme libre, de ses désirs et qui peut être aimante et lui donner ce dont elle a besoin que l'image d'une femme qui s'oublie pour les autres...

J'espère que ma fille saura décrypter elle aussi les discours simplistes qui incite la femme moderne à "donner le meilleur" pour ces enfants, en sous entendant que le meilleur c'est la mère. Moi, je voudrait dire à ma fille que le meilleur c'est le monde qui l'entoure, et que s'épanouir avec d'autres (même si pour moi parfois c'est difficile), c'est necessaire.

Ma petite crevette, épanouis toi à travers tes choix, tes envies, mais ne laisse jamais un putain de reportage te laisse croire que tu seras une mauvaise mère parce que tu ne contrôles pas tes naissances et que tu n'a pas 8 enfants que tu élèveras à la maison... 

Et surtout révolte toi contre tout ceux qui veulent te faire croire l'inverse...

Ceci ne sont pas des hormones