Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 3 septembre 2012

Lettre à ma petite fille

Ma petite fille,

Je t'écris aujourd'hui parce que demain sera un nouveau jour.... Déjà je sens les larmes me monter au yeux de te voir partir sur un chemin où ta main va lâcher la mienne pour en rencontrer d'autres qui vont t'apprendre d'autres choses, et notamment un truc qui s'appelle l'indépendance et qui sert de couteau dans mon cœur.

Demain, tu vas devenir grande. Je ne pourrais plus dire que tu es encore un petit peu mon bébé. Nous jouons ce matin en sautant sur le lit, à cache-cache, nous regardons les maternelles, tu rigoles, tu cours dans tous les sens et moi j'ai un petit peu le cœur gros....

Hier quand nous avons lu le livre sur l'école je t'ai demandé si tu allais pleurer. Tu m'as assuré que  non mais tu m'as demandé si moi j'allais pleurer. Oui, je pense que je vais pleurer ma fille.... Pleurer de te voir grandir.... de bonheur et de tristesse.... Parce que je suis heureuse de te voir grandir et en même temps je vois le jour de ta naissance s'éloigner de moi à la vitesse de la lumière....

Je collectionne aujourd'hui encore un petit peu tes rires de petites filles qui vont se muer en rires de grande fille peu à peu... Demain sans doute tu rentreras en me parlant de Tobias, de Jeanne, de Clovis ou d'Emmanuelle... Demain tu me parleras d'enfant que je ne t'ai pas présenté, que tu auras choisis et peu importe que je les aime ou pas....

Tu vas devenir une petite fille qu'aujourd'hui je ne connais pas... Je sais que que dans un an tu seras totalement différente, et que je t'aimerais toujours autant mais ce petit bout de toi qui fait que tu es une toute petite va s'envoler... 

Moi, je vais devenir une mère d'élève... Je serais la maman d'Eloïse, je vais devenir Mme C. , parce que personne ne se souviendra que je ne suis pas marié à ton père, je serais une parmi tant d'autres.... Je ne serais plus la maman qu'il faut cajoler parce qu'elle a eu un tout petit, il n'y a pas si longtemps...

Voilà ma fille... je vais profiter de ce dernier jour de toupetitesse.... ce dernier jour où tu es encore une enfant qui n'est pas scolarisée, où il n'y a que nous comme référence suprême. Ce dernier jour où tu ne sais pas ce que la vie t'attends et, où je peux encore te faire croire que tu es ma princesse et que je suis une reine. La reine de ton pays où rien d'autre ne règne que l'amour et la sécurité....