Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 25 octobre 2012

Mon road trip dans le 13eme (si, si)

Aujourd'hui, j'ai retrouvé ma copine Céline!

- Tu aimes marcher dans Paris, attends alors faut que je te fasse découvrir le 13eme!

Le 13eme, je connaissais de vue et de loin. Le quartier chinois et la place d'Italie, au départ, j'avais l'impression de connaitre. Mais ma Céline, elle sait m’appâter.

- Si tu aimes les coins perdues de Paris il faut que tu ailles à la bute aux Cailles

La bute aux Cailles j'en avait un vague souvenir. Un bon bar un vin en bas de la bute il y a quatre ans avec Lauriane et sa cousine... Mais je me souvenais plus du vin que de la Caille.

Bref moi, découvrir ça me fait pas peur. En plus elle me propose un laotien, pour déjeuner, avec des saveurs nouvelles! Ouech je prends. On se retrouve donc au bout de la ligne 14 et subrepticement, Céline m'amène chez Tang. Je croyais connaitre mais non...

En fait c'est simple quand tu rentres chez Tang, tu rentres en Chine. D'ailleurs le type à l'entrée te demande ton passeport... Non, en vrai il te demande d'ouvrir ton sac. mais bon je vous jure que l'espace d'un instant j'y ai cru et que même je me suis dit "putain je l'ai pas".... Le vrai dépaysement quoi...

Dans les rayons, Céline m'explique tout:

Le porc séché qui donne ça après l'avoir fait mariné...
ça donne ça... Une tuerie
Les boites de gingembre qui fait envie
Des mini légumes et des épices totalement inconnues
Les algues de l'orgasme
Céline propose de m’offrir des algues salés. Je suis sceptiques mais j'aime les chalenges... Et en fait c'est à tomber.... D'abord tu as le gout d'algues très fort dans la bouche, puis en arrière bouche un gout de sel très fin... C'est juste addictif. Et ça attire tous les gens qui sortent de chez Tang. 

Bon d'accord.

C'est surtout nos cris d'extase qui attire les gens genre "c'est juste à tomber mais vous pouvez pas comprendre vous". Genre "On a rencontré l'extase mais avec des algues"....

Un premier garçonnet viens regarder ce qu'on mange. je lui donne une algue, il me dit merci un peu étonné. Puis deux femmes nous rejoignent. La discussion s'engage. La première dame est intarissable, elle nous donne pleins de recettes, nous conseille sur les légumes, les épices... Si je n'étais pas si timide (si, si), je lui offrirais tout tang (si j'étais riche surtout. En fait.)

Les gentilles dames aux recettes
Du coup, avec Céline elle me parle d'une recette. Et gentille Céline me la redonne, je vous la laisse là! Bon on l'a piqué chez Nautiljon, alors on va aussi faire un tour sur son blog pour d'autres idées...

(pour 4 personnes)
- 500 g de saumon frais
- 2 c.c. de gingembre frais, râpé
- 1 gousse d'ail
- 1 c.c. de sucre brun
- 2 c.c. de sauce soja japonaise
- 125 mL de saké
- 4 ciboules (seulement la partie verte), finement ciselés
- 2 c.c. de graines de sésame blanches
RecetteFaites griller à sec les graines de sésame dans une petite poêle préchauffée en remuant constamment. Dès que les graines dorent et commencent à sauter, ôtez la poêle du feu.

Coupez le saumon en bâtonnets de 1 cm.


Mélangez le gingembre, l'ail, la sauce, le saké et la moitié de la ciboule dans un bol moyen; remuez bien jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Ajoutez le saumon et enrobez-le de marinade. Couvrez hermétiquement; réfrigérez 30 minutes.


Empilez le saumon sans l'égoutter sur le plat de service; garnissez-le de graines de sésames et du reste de ciboule.

On continue notre route la bouche pleins d'algues quand je suis intriguée pas ça:


Céline m'informe: Ce sont des fontaines wallace. Tellement belles que ce sont les seules scultures de Paris (en fonte) qui n'ont pas été abimées et refondues par les nazis pendant la guerre. L'eau coule entre les quatre femmes, et cette eau est potable et continue.

Nous continuons notre route et je suis submergée par les odeurs et les images. J'ai du mal à croire que nous sommes toujours à Paris, d'ailleurs il n'y a plus d'écriture en français, et les produits proposés par les magasins sont uniquement asiatiques et exotiques...



Je réalise que parfois, l'exotisme n'est pas si loin de la maison... J'ai vraiment l'impression d'être ailleurs, de vivre au milieu d'un pays à mi-chemin entre Paris et Pékin, Je suis à Pakin, ville imaginaire où tu peux venir en Chine sans passeport ni avion. Je parcours les magasins découvrant les produits inconnues, j'ai envie de gouter à tout, tout le temps. Même dans les magasins je découvre des petits trésors, comme cet hôtel où les clients font des dons après leurs achats....



Mais Céline n'a pas fini de me faire des surprise. "Viens, je t'emmène, dans un resto Laotien... à tomber". Je la suis. Je rentre dans un restaurant, qui ressemble plus à un boui-boui qu'autre chose mais les clients sont asiatiques... ça me rassure. Céline me conseille les plats, je suis. Un perrier à la prune salé???? Même pas peur....


En effet, les plats sont exceptionnels, envoutant, à tomber. Je découvre le porc séché, le flan de poisson, les nouille soufflé... et y a pas que les nouilles qui sont soufflés, moi aussi. c'est fin, bon, doux, remarquables. J'ai l'impression d'avoir deux ans et de découvrir que le monde de la nourriture à un goût. Je suis attentive à tout ce qui passe dans ma bouche, ça scintille ça bouillonne, c'est fantastique.




On termine notre repas, on reprend notre route. Céline me montre cet arrondissement qu'elle aime tant. On traverse des parcs.





On croise des bébés bus...





Et puis, maine Céline me fait passer par de toutes petites rues...  Et je quitte la Chine pour Chelsea... Puis les pays de l'est




Et on trouve  les portes du Paradis


Cet arrondissement est proprement incroyable. Plus on avance dans ces petites rues plus je découvre des mondes opposés, en quelques pas on passe du monde des senteurs de l'Asie à celui du calme olympien des rues bourgeoise de mon village.


On croise quelques vestiges de notre enfance...






Et puis je découvre ce graff que je trouve juste... Parfait:


Céline me dit qu'il s'agit de Miss tic. Une celèbre graffeuse qui sévit dans tout Paris mais aussi pour de la publicité. Artiste cotée, on la trouve à tous les coins de rue dans ce quartier si surprenant...



Et là, dans ces 15 mètres de rue, je tourne la tête partout, il y a des surprises sur tous les murs:


Des détournements d'affiches
Des graffs caches avec des devises à réfléchir: 'La musique adoucit les murs"

Une enseigne audacieuse

Je continue à m'en mettre pleins les yeux. Le quartier est étrangement calme... Je savoure nos pas et nos voix qui résonnent dans ces rues à la fois populaires, et chicos... on sent que les bobos cotoient les plus pauvres... Pas vraiment propres, pas vraiment sales... La rue transpire d'histoire et de chaleur. Je lève les yeux je découvre une ancienne fabrique de chaussures:






De l'autre coté, une piscine...




Cette piscine a d'abord été un simple point d'eau qui permettait à la fin du 19eme siècle, de faire parvenir de l'eau dans les appartements aux alentours: développant dans le quartier les premières notions d'hygiène. Du coup, les premiers robinets d'eau courante, sont mis en place afin de faire disparaitre certaines maladies qui font rage. Les dirigeant se demandent alors quoi faire de cette source dont l'eau est si bonne. Naturellement à 28°, elle est légèrement sulfureuse et le docteur Madeuf s’aperçoit, qu'en faisant faire des exercices bien précis à certain malades dans cette eau, il accélèrent leurs convalescence...



Du coup, la mairie décide de transformer  le puits en bain publique. Le docteur continue ses recherche et y développe ses théories qui servent encore aujourd'hui dans certains traitements.

De cette source, devant la piscine vous trouverez des fontaines avec une eau si parfaite et si douce, que vous avez du mal à croire que vous buvez l'eau de Paris...



Nous continuons notre route. Plus les ruelles sont petites et invisibles, plus je suis intriguée, plus j'y attire ma guide. J'y trouve mes petits trésors, Céline a l'air de me connaitre si bien...


Il est déjà 17h, Céline me propose une pause gourmande.


Une pause, et ça repart,on admire les nouveaux metro, les architectures du 20eme siècle qui cotoient les métro tout neuf...


Mais c'est déjà l'heure de rentrer... Nous rejoignons la gare de Lyon après une pause shopping, achat de cadeau et retour au calme... Je remercie mon guide mille fois, pour cette journée fabuleuse pleine de surprise et de découverte!!! Céline, ce blog m'offre décidément de très belle rencontre!!!!

Demain c'est pause... Grève oblige. Mais je remplace mon jour par dimanche où je ferais un tour à Montparnasse. On se retrouve vendredi pour une visite de Montmartre!!!