Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 11 octobre 2012

On m'adore ou on me deteste

C'est comme ça. Ceux que je croisent m'adore ou me deteste. Sans doute mon franc parler, ma façon de dire les choses violemment, sans concession, c'est à la fois insupportable et admirable. Il n'y a pas de jalousie là-dedans, juste, j'ai appris que la plupart des gens ne supporte pas plus l'hypocrisie que la vérité.

Moi je me compare souvent à Phoebe, dans Friends. Je dis souvent tout haut ce que tout le monde dit tout bas et ça agace, ou on me prend pour une folle. J'ai essayé de m'adoucir, de me montrer plus sage mais quand je vois une injustice, je me révolte, je m'engage, m'affole, m'engage. J'aimerais tellement être plus Gandhi que Malcom X mais sans doute mes gènes italiens parlent plus fort que je ne le voudrais.

Je peine, je vexe, je surprends. Je suis différente, c'est sans doute pour cela que je me sens si à bien dans le monde du handicap, ou de la folie.  Certains des copains de chéri ne m'aiment pas, et je le comprend. Je  peux être épuisante de sincérité. Je sais que je suis en partie fautive et ça me rend triste pour chéri de me voir à part, dans un groupe uni, qui trinque sans moi, parce que je suis insupportable.

Je sais aussi que souvent ici, on me remercie de mon franc-parler, de dire tout haut ce que certains arrivent à peine à penser. Je sais que j'ai cette facilité à écrire les mots qui traversent mon cœur et ma tête. Un don que j'ai réussi à attraper à la naissance et que je travaille et soigne comme un trésor. Et je commence à comprendre que je suis une épaule parfois pour des inconnues, sans vraiment le vouloir.

Je suis adorable et insupportable. Je suis entière. Mais tous ce qui est entier, overdose, saoule, fatigue, dégoute. Mais je n'arrive pas à être autrement. Ici, on entends pas mes cris, on vient me voir quand bon nous semble, ce qui me rend supportable. Voilà pourquoi je suis si bien, parfois cachée derrière mon ordinateur. Je trouve un lieu d'écoute, de partage et où j'ai un rôle.

Mais un rôle, n'est pas déjà parce que je ne plus tout à fait moi?