Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 27 novembre 2012

Le livre de la semaine

Sur le même principe que les séries, je voudrais vous parler des livres que je lis... Chaque mercredi, je vous présente le livre que je viens de finir en essayant de vous convaincre (ou pas) de dévorer mes petits poches....

Aujourd'hui parlons de "La  petite robe de Paul" de Philippe Grimbert

Paul est marié à Irène depuis des décennie. Ils ont une fille Agnès, partie faire ses études  l'année dernière. Un matin Paul tombe en arrêt devant une petite robe blanche, de petite fille. Obsédée par le vêtement, il n'a d'autre solution que l'acheté et le cacher à sa femme. Mais la découverte de l'objet par Irène va créer un séisme dans le couple et réveiller de vieux démons.




Ce que j'ai aimé?
Extrêmement bien écrit, Philippe Grimbert respecte le style littéraire à la virgule prêt. Le style est affuté, et impeccable. C'est propre, net, précis.

Ce que je n'ai pas aimé... 

C'est looooooooooooooooooooooooong..... Et toute cette lenteur que j'ai pu aimé dans l'ennui par exemple, justifiée et magnifique donne un aspect poussiéreux au roman, usant, et tout ça... pour rien...

Un extrait?
Levant les yeux il aperçut la petite robe. Une seule robe, accrochée à un cintre au centre de la vitrine sur un fond de papier vert d'eau. Une robe d'enfant, parfaitement blanche, taillée comme une chasuble, avec trois roses à l'empiècement, semblables à celles qui émergeaient des pots. Trois boutons délicats qui donnaient naissance à des plis plats poursuivant leur chemin jusqu'à l'ourlet du bas. Le tissu avait la légèreté et la transparence d'un voile de lin, il en respirait la fraîcheur.


Une note?
  08/20
Appréciation générale?
Moi, qui avait terriblement aimé un secret, bien écrit, tenant, troublant, qui me tenait en halène de bout en bout... Je trouve ici les prémices de son troisième roman. On sent bien que déjà l'auteur veut nous parler de quelque chose, qu'il y a un secret personnel, qui est caché là... Mais comme l'auteur fonctionne sur les non dit du couple... Forcément... On a du mal à saisir...

Et puis je dois dire que la scène final, l'instant où tout explose m'a révolté... J'ai du mal à comprendre qu'on puisse se saisir d'une telle explication, d'une telle fin... Trop facile... 


Bref. A lire si vous voulez connaitre les premiers teinte de "un secret", que vous avez aimé ce livre, que vous aimez la littérature fine et l'écriture élégante... Choisissez un jardin, l'été (parce que ce n'est pas super gai...), quand les mômes sont en vacances... Avec le chant des oiseaux en fond sonores ou de la musique classique (il suffit de piocher là... ), choisissez un blancs sec, un vin d'alsace... Sinon... Passez votre chemin et revenez la semaine prochaine, j'ai bien meilleur à vous proposer.