Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 24 novembre 2012

Lettre à Catwoman

Chère Catwoman,

J'ai bien lu ton dernier post, et je me suis reconnue un instant dans ce que tu disais. Moi aussi, en ce moment, l'envie de blogger n'est plus là... Moi aussi, je me suis allée aux chimères du changement de monde.

Oui, j'ai cru moi aussi, que pendant que les grands journeaux traiteraient des guerres fratricides de nos amis politiciens, on pouvait offrir une autre vision du monde, des cris de là-bas dont personne ne parle... Tu as voulu parler de Mala, j'ai voulu parler du traitement du handicap en France. Et moi aussi j'ai vu les stats descendrent... Tout à coup ça ne parlait à plus personne.

Je me suis dit qu'en proposant un solution et une fin au débat sur l'allaitement sans doute, on pourrait passer à autre chose. Mais peu sont venus...

Et même quand j'aborde un sujet de société sous un axe différent, sans amertume, sans haine, mais avec un autre point de vue, on me fait gentiment revenir sur le sujet principal...

Quand j'ai ouvert mon blog, j'ai pensait que j'allais rencontrer des filles comme moi, qui se sentent un peu à part, parce que le sort des filles afghanes, la faim en Afrique, le sort des femmes au Vietnam ou encore les réfugiés politiques de Chine les intéressaient. Je me suis dit que peut-être, moi qui me sentais seule dans mon coin sans trop savoir quoi faire, je pourrais trouver des "comme moi" qui serait prête à se bouger pour changer les choses à notre niveau.

Oui. J'y ai cru, et j'en suis revenu. La majorité sont bien plus passionnée par mon sein, mon tire-lait et le premier caca de ma fille et ça me désole.

Et puis j'ai mieux regardé. 

Il y a toi, qui parle de Mala....
Il y a Marilou qui nous parle des ses élèves en difficultés, et qui a envie de se battre pour eux.
Il y a la mère Cane qui se réjouit que ses élèves ait réussit à passer leur examen pour obtenir leur nationalité française
Il y a sparkling mummy qui témoigne du racisme quotidien de France qu'elle reçoit dans ses bureaux
Il y a Marion qui parle de mon combat auprès de ses amis journalistes, pour faire avancer le smilblick...

Et puis il y a les autres... Celles qui ne surfent pas sur la vague du "bébé a un mois et je plane au pays des anges..." pour attirer du monde...

Et puis il y a le 300 ou 400 lecteurs, lectrices, qui reviennent, qui s’intéressent à ce que je dis sur le handicap, sur Mala, sur les filles en Afghanistan, qui laissent des commentaires, auquels je n'ai pas le temps de répondre.

Aors oui, c'est vrai que parfois ça me fout en rogne de voir qu'un pauvre article sur "je vais au toilettes toute seule", ramène plus de lectrice... Mais en même temps, je me dis que pour ces 300 là je dois continuer.

Parce que Catwoman, même si on en touche 5, si on les touche vraiment, elles en parleront. Et si elles touchent 5 personnes, alors on en touchera 25. Je sais que c'est maintenant, on voudrait changer les choses là tout de suite, mais des fois les combats sont longs.

On est des petits grains de sables perdues Catwoman, mais si un grain de sable peut foutre sa merde, une pognée de sable peut enrayer la machine. Et regarde, on commence à être nombreuses... On va pouvoir changer les choses...

PS: Moi je lis causette et rue89 c'est pas mal non plus...