Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 12 novembre 2012

Un jour, je ne pleurerais plus

Il y a une an je disais au revoir à ma mamie.

Une année est passée et se souvenir me fait encore monter les larmes aux yeux. Je n'ai pourtant pas l'impression d'avoir eu des "loupés" avec elle, mais il m'arrive encore de regretter mes sorties du travail où je cherchais "mamie" dans mon répertoire et où à la 5eme sonnerie j'entendais "oui, j'écoute".

Je sais que cette année je n'aurais personne à qui offrir des pralines, les dernières trainant peut-être encore quelque part sur sa tombe.
Parfois, quand on passe devant une chocolaterie ou même au supermarché, Éloïse me réclame ces "bonbons roses". Et puis il y a ces soirs où elle retrouve une photo  qu'elle me tend en me disant "regarde c'est Maminou". Dans ces moments là Eloïse ignore la boule qui se serre dans ma gorge . Une boule qui se nourri d'émotion et de tristesse...

Je reconnais parfois en ma fille, le coté buté de son arrière-grand-mère. Ces têtes de mules qui sont le sang, les racines, des femmes de cette lignée. Elle a sans nul doute hérité des gênes savoyards, que ma grand-mère portait en fierté.

Je cultive ce souvenir comme un jardin précieux, pour qu’Éloïse se souvienne de sa délicieuse maminou, Maminou qui ne cessait de me dire avec lucidité "je n'ai qu'un regret ma chérie, c'est que je ne la verrais pas grandir..." et moi, qui refusais de voir l'évidence de son âge et de sa santé et qui lui assurais qu'elle en profiterait...

Ces souvenirs, si fort encore, sa voix chevrotante comme des grelots à mes oreilles, ses mimiques et ses sourires à ma fille... me font encore venir les larmes, moins grosses et moins nombreuse mais qui roulent encore sur mes joues. Les torrents ont laissé place à la pluie, un jour viendra l'averse...

Je sais qu'un jour, un souvenir d'elle ne me fera plus pleurer... Je sais qu'un jour je pourrais parler d'elle sans pleurer... Dans quelques mois, je pourrais accepter qu'elle soit partie sans qu'elle ne me manque autant... Mais je redoute ce jour bien plus que je ne le voudrais....