Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 5 décembre 2012

Le livre de la semaine

Sur le même principe que les séries, je voudrais vous parler des livres que je lis... Chaque mercredi, je vous présente le livre que je viens de finir en essayant de vous convaincre (ou pas) de dévorer mes petits poches....

Aujourd'hui parlons de "Je m'appelle América" de ER Frank

America se retrouve dans un centre pour jeunes malades, un hôpital psychiatrique pour adolescents suite à une tentative de suicide. Il se doit coverser face au docteur B. devant qui il reste mutique. Mais peu à peu, pétri d'humanité, le médecin va lui faire trouver les mots pour raconter sa terrible histoire...



Ce que j'ai aimé?

Difficile en tant qu'éduc de ne pas faire des liens avec des histoires, connues, croisés... On prend des leçons, on retrouve les mauvais professionnels qui soignent pour s'aimer, les horreurs connues trop jeune, les résiliants et les autres... pudique et direct, ce livre parle merveilleusement de mes "clients"... et des autres. de ceux qui ont moins de chance que nous... Un livre qui te remet les idées en place...

Ce que je n'ai pas aimé... 
C'est un livre écrit pour les ados... l'écriture ressemble à une écriture adulte... Je pense en effet que même si le héros est un ado, il s'adresse quand même à un public avertit. "A partir de 12 ans"??? Bof quoi...

Un extrait?
Je suis mort de trouille. j'ai peur de dormir à cause des rêves et j'ai peur d'être réveillé à cause de tous ces souvenirs qui s'infiltrent. Je n'arrive pas à les repousser comme avant. J'ai peur de ne jamais pouvoir monter là-haut, sur l'Everest. Ou j'ai peur d'y arriver et de ne pas savoir redescendre. Il sait des choses. J'ai peur de rester coincé ici pour toujours et j'ai peur d'en partir. Je suis  une vraie gonzesse et je crève de trouille.

Une note?
  19/20
Appréciation générale?

Certes, je ne suis pas bien objective puisqu'il parle de mon travail, du fantasme du patient qui s'en sort. Mais rares sont les romans qui  parlent aussi bien de la résilience, de la capacité à s'en sortir quand on est une capacité à saisir les mains tendues. Mais que tout dépend de soi....
Une visite dans la pauvreté américaine, au sein des services sociaux de là-bas. América est un métisse de ce monde là... A lire en écoutant Bruce Springteen à fond et en buvant un coca pure sucre bien frais...