Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 2 janvier 2013

le livre de la semaine

Sur le même principe que les séries, je voudrais vous parler des livres que je lis... Chaque mercredi, je vous présente le livre que je viens de finir en essayant de vous convaincre (ou pas) de dévorer mes petits poches....

Aujourd'hui parlons de "La liste de mes envies" de Grégoire Delacourt

Jocelyne a une vie qui ne lui a jamais posé question. Elle est heureuse avec Jocelyn, même si cet amour a connu des accidents, elles voient ses enfants s'éloigner avec un sentiment de sagesse mêlé d'inquiétude, elle anime son blog et sa mercerie avec bonheur. Aussi quand elle gagne au loto, elle se voit déboussolée. Là où tout le monde lui promet bonheur et liberté, elle voit ce gain lui pourrir la vie. Alors, elle va commencer à faire la liste de ses envies, liste qui va lui permettre de faire le point sur sa vie...




Ce que j'ai aimé?
Je sais que personne ne me croira mais je sais que si je gagnais au loto, voilà tout à fait comment je réagirais. Elle sait que ce qu'elle a de plus précieux est là ou déjà parti... Elle sait que ces 18 milions lui offriront du matériel et du confort. Mais cela, elle n'en rêve même pas... Ce qu'elle veut retrouver, l'argent ne l'achète pas... Et si ce livre marche c'est par ce que tout le monde l'admire. Dommage que peu ne le comprenne...

Ce que je n'ai pas aimé... 
La conclusion. Sans trop en révéler... Tout le monde pouvait la trahir...
Un extrait? 

Ma mère me manque autant qu'au jour de sa chute. J'ai toujours froid autour d'elle. Je pleures toujours. A qui dois-je donner dix-huit millions cinq cent quarante sept mille trois cent un euros et quatre vingt huit centimes pour qu'elle revienne?

Une note?
  16/20
Appréciation générale?

Ce livre est une ode à la simplicité. Dans une société en crise où parce qu'on nous dit que l'argent manque, on court après, Jocelyne nous dit son bonheur et celui qu'elle a perdu. Jocelyne est simple mais loin d'être bête, elle admire sa fille qui écoute malher et veut témoigner du boléro aux sourds, elle est sensible et lucide. Sa vie c'est les autres, et peu importe du moment qu'elle peut vivre avec l'argent qu'elle a. Elle n'a pas bsoin de plus puisqu'elle a assez. Le reste c'est le monde qui l'entoure qui lui amène.
Ce qui est beau dans ce livre c'est que ce n'est pas un livre de morale, ou dégoulinant de bon sentiment. Elle a pu être faible parfois. Ce n'est pas une mère courage non plus. Juste, elle nous raconte "c'est comme ça, c'est mon choix". Elle comprend ceux qui ne vivraient pas comme ça. Elle s'étonne même parfois de ne pas en avoir envie. Mais voilà, c'est comme ça....

A lire avec la bande son du livre et en buvant un petit sauternes pas trop liquoreux...