Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 20 février 2013

Crier plus fort que les autres

Ah! Les guerres de la Blogo! Je ne m'en lasserai jamais !

Il fut un temps, ou à la moindre opinion différente de la mienne, je ruait les brancards.

J'étais une sorte de mauvais argument sur pates, une miss de la bonne répartie 2011. J'avais largement ma place chez Ruquier et aux grosses têtes le tout assaisonné d'une bonne dose d'arguments de politiquard.

Et puis un jour je suis allé voir un psychiatre. Et il m'a posé cette question là: "Vous n'en avez pas marre d'être tout le temps en colère ? »

Oui. C'était vrai. Je devais me rendre à l'évidence, j'etais toujours en colère. Même pour défencre mes combats les plus fondée, je les trahissais par des gueulantes et des insultes. Je participais toujours au débat, ou je ne savais très bien qu'il n'y aurais  pas de suite. Et où finalement ça se finissait par des tirages de chignons digne d'une dispute de maternelle.



Alors, bien plus tard, je suis revenu en lui disant que si, j'étais fatiguée. Et puis, il m'a dit cette chose encore très intelligente : « hurler, ce n'est pas une preuve d'intelligence, c'est juste essayer de se convaincre soi-même. »

Et là j'ai réfléchis. Que retenais-je des comportements de ceux que j'admirais. De ce qui avait mené leur combat jusqu'au bout. Gandi ? Luther King ? Victor Gugo? Olympe de Gouges? Tous ceux-là n'avaient jamais élevé la voix mais avait agi par l'écrit par le silence. Et tout était toujours ^pndéré et réfléchi. Les jeux de mots étaient mis en valeur par leur talent, et le reste est marqué dans la pierre. Le calme et le silence, ça s'écoute beaucoup plus que les hurlements d'une furie voire d'une hystérique.

On ne peut tenter de convaincre, en accusant, montrant du doigt ou en culpabilisant l'autre. La conviction si elle vient du fond de soi, doit être efficace pour donner le bon argument. Si on ne sait pas faire ça, c'est peut-être que le fondement de nos convictions ne sont pas si sûr que cela. Demander aux autres de réfléchir sur eux-même, c'est avant tout réfléchir constamment sur soi-même.

À bon entendeur…

et toujours penser à quoi on ressemble quand on hurle...