Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 4 février 2013

Et si on était tous coupable de la mort de ce bébé à Port Royal?

Moi aussi j'ai lu cette horrible nouvelle. Moi aussi j'ai penser "et si c'était moi?". Moi aussi j'ai été horrifiée...

Et puis j'ai pensé...

On ne veut pas augmenter les impôts, on ferme les maternités pour en faire de grandes structures qui coutent moins cher, on ne renouvelle pas les postes de sage-femme, d'infirmière... qui font des heures à rallonge, qui fatiguent, font des fautes professionnelles...

A force de penser que les gros s'enrichissent et qu'il n'est pas juste de payer tant d’impôt, de défendre les Depardieu et autres Aznavour qui, parce qu'ils sont riches ont le droit de penser qu'ils peuvent se protéger un peu (oui, j'ai entendu ce discours, et de la part d'éducs...), à force de ne pas avoir envie de froisser Mrs Lagardere et Bolloré... On en arrive à ça.

Bien sur, je peux cracher sur les riches, les politiques, les choix économiques et sociales. Et moi?

Moi. Qu'est-ce que j'ai fait pour que cet femme ne perde pas cet enfant? Me suis-je mobiliser au moment où les infirmières envoyaient des appelles aux femmes de France à venir se mobiliser pour ne pas que tel ou tel hôpital ferme?

Oh j'ai bien laisser une signature ici ou là... Mais après?

Nous sommes tous responsables de ce terrible fait. Nous somme tous coupables, et nous laisserons cette pauvre sage-femme prendre à notre place. Pire. Je sais qu'aujourd'hui, je verrais fleurir sur les blogs des critiques contre ce monde hospitalier qui n'écoute pas les femmes, qui ne prend pas bien en charge les futurs mères...

Les cliniques vont voir leur chiffres d'affaire s'épanouir, mais au premier pépin vous serez transférer dans l’hôpital le plus proche, surchargé, qui vous prendra en charge dès qu'il pourra...

Nous somme tous coupables de cette déchéance. N'oublions pas que le pouvoir c'est nous qui l'avons. Le vote, la rue. A nous de prendre les choses en main pour que les choses changent....

Et toi tu étais où?