Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 5 septembre 2013

Apprendre à être parent

Hier soir drame international, je vous resitue la scène:

Moi, parfaite mère indigne, je veux prendre un bain peinarde. Après la quiche, le bain de la petite, la mise de la table, l'appel de ma mère, le réglage "barbie rigolote"... Je pense que c'est bien mérité...

Je branche le soldat rose, Hop ni vu, no connu et youplaboum je m'embarque la tablette pour regarder les nouveaux numéro de c'est à vous, et surtout ne pas louper Mathieu Noël qui me fait mourir de rire.


Sauf que ma fille a bien vu, bien connu, et qu'elle m'a vu embarquer la tablette...

Donc je plonge dans mon bain et dans les yeux bleus de Mathieu Noël quand une petite tête vient s'interposer entre lui, et moi...

"Non mais moi je veux pas regarder le soldat rose sur l'ordinateur mais sur la tablette"

Miss caprice a pris possession du corps de ma fille. Pire: là où d'habitude elle lâche le morceau au premier "oui bah c'est comme ça et pas autrement", ce soir couette-couette a prit l'option pittbull...

Elle se plante devant Mathieu qui a déjà fini de nous parler de Claire Chazal, en tordant sa bouche façon "nonmétucroipaketuvatensortircomssa" et part en hurlant qu'elle veut la tablette...

Et là, je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé en moi mais j'en ai eu marre. Un espèce de burn out du caprice enfantin et j'ai vu ma fille en espèce de petit monstre pourrie gatée qui ralait à la moindre frustration... Merde. On était quand même loin de la petite fille maltraitée...

Alors, je suis sortie en trombe de la salle de bain, j'ai enfilé un peignoir, j'ai foncé au bureau, laissant seul Mathieu Noël finir sa chronique, et j'ai dit à Eloïse "Viens. je vais t'apprendre quelque chose!"

- A moi? me dit elle en souriant
- Oui.
- Sur la tablette? précise t-elle un brin provocatrice...
- Je vais te montrer quelque chose, il est temps que tu comprennes.

Et je lui ai montré ça:


"Regarde. Ces enfants là ils n'ont pas de maison, pas de lits, ils fouillent dans les poubelles pour trouver quelque chose à manger, ils n'ont même pas de vêtements des fois..."

Eloïse regarde la vidéo et perd peu à peu son sourire. La vidéo dure moins de deux minutes.

"Tu comprends ce que je veux te dire? Ces enfants là, ils ne se plaignent pas pour une tablette ou un ordinateur. Ces enfant-là, ils aimeraient bien avoir les tomates que tu refuses de manger, ton toit et tes vêtements... Toi tu as beaucoup de chance et tu te plains.... Je voulais juste te montrer que c'est pas bien Eloïse de faire ça... Parce qu'il y a des enfants qui n'ont rien, eux."

Eloïse, se couche sur le canapé.

"Oui quand même les poubelles c'est pas bon..."

Puis s'adressant à son amie imaginaire "Tu vois ces enfants, ils ont rien et ils mangent les poubelles, et moi j'ai de la chance parce que j'ai une maison et une tablette..."

Un peu choquée, Eloïse a regardé la fin du soldat rose, et a mangé tout son plat lors du diner venu...

Je m'en veut un peu de cette methode choc, mais je crois qu'à bientôt quatre ans, ma fille a aussi le droit de comprendre qu'elle fait partie des privilégiés de ce monde. Elle part en vacances, a à manger tous les soirs dans son assiette, va à l'école, et a les mêmes chances que les garçons de son âge.

Bien sur, je veux la protéger des horreurs du monde. Mais en même temps, je suis partagée avec l'envie qu'elle prenne conscience de cette chance... 

Je perçois aujourd'hui une difficulté dans l'éducation à laquelle je n'avais jamais pensé... Je dois l'éduquer en tant que citoyenne, et en même temps la protéger de ce qui pourrait la perturber. Je dois lui donner des valeurs, tout en respectant son âge et sa liberté de penser. 

Ma fille est une autre en construction. Je dois être vigilante à ce qu'elle va devenir et lui fournir des armes sans savoir ce qu'elle va en faire, et enfin respecter son âge et sa pensée. Et lui transmettre ce qui est important pour moi!

Oui... Ce soir je comprends qu'il est bien difficile d'être parent et d'avoir des valeurs essentielles à ma vie...