Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 26 septembre 2013

Comment tuer des amis imaginaires?

Un matin j'entends ma fille crier dans le salon. Elle devait avoir environ deux ans. En bonne mère déterrée au fond de moi je lui demande ce qu'il se passe.

"Plutot il veut pas me laisser jouer au piano"

L'ami imaginaire avait débarqué. Un peu déboussolée j'ai fait appelle à la mauvaise mère qui a  mauvaise réponse à tout.

"Tu n'as qu'à lui dire que c'est chacun son tour"

Voilà comment j'ai mis le doigt dans l'engrenage....
 Très vite Eddie et Juliette ont fait leurs apparitions. Si son père la voyait déjà schizophrène (voir ici), moi, je ne me suis pas tout de suite inquiétée. 

Puis elle a commencé à rire sans raison, un truc genre super effrayant... Genre ça... Le pire a été quand ça arrivait en voiture... je félicite chéri d'avoir gardé son calme, parce que tu avais vraiment l'impression que chucky avait envahit le corps de ma crevette. Je crois que je n'ai jamais eu moins peur... A part peut être le jour où j'ai découvert qu'une femme cherchait à se transformé en tigre mais c'est un autre débat/

Bref, je commençais à me dire que les choses s’envenimaient. Mais ça c'était avant qu'elle ne rentre à l'école... Parce que, sans doute pour se rassurer, Juliette et Eddie  l'accompagnait partout: elle se promenait les deux points serrés parce que elle leur donnait la main, elle leur parlait, il fallait attendre avant de fermer la porte de la voiture pour leur laisser le temps de rentrer, j'ai vu le moment où il allait falloir aussi leur torcher les fesses...

La chose à commencé à m'inquiéter quand la crevette, se mettait à discuter avec ses amis tout le temps, que ce soit à l'école ou à IKEA, bref les choses ne s’arrêtaient pas. Et plus on avançait dans le temps, plus je me disais qu'il fallait faire quelque chose. Le pire était quand elle me disait que c'était ses soeurs... je t'explique pas la claque....

Et il y a quinze jours j'ai craqué. On rentrait chez le suédois (Le magasin hein! Pas Bjorn Borg), et elle engueulait Juliette qui avait marché dans une flaque d'eau alors qu'elle n'avait pas ses bottes. Pendant ce temps là je bataillais pour lui demander de quelle couleur elle voulait sa nouvelle chambre. J'avais juste envie de tuer la Juliette, de l'enfermer dans un frigo imaginaire que ma fille n'aurait jamais retrouvé... 

Du coup, plutôt que d'abandonner les deux gamines à des vendeurs d'enfants en voiture noirs qui sévissent chez Ikéa et sur facebook et dans l'imaginaire de personnes très crédules et avides de faits divers glauques, je me suis arrétée au milieu du rayon cuisine (un samedi après midi chez ikéa, autant dire que les gens non plus n'aimaient pas Juliette et Eddie à ce moment là...), et je lui ai dit:

- Ecoute ça fait dix minutes que je te parle et tu ne me réponds pas
- Oui mais Juliette...
- Oui mais Juliette elle est dans ta tête.
- Je sais maman, c'est pour rire...
- Oui mais tu vois, ça m'embête parce que tu préfères parler avec Juliette et Eddie plutôt qu'avec moi qui suis vraiment là. Du coup, c'est un peu triste pour moi qui suis ta maman, tu parles avec des gens qui n'existent pas alors que moi, j'ai envie de parler avec toi... Moi, ce que je voudrais c'est que tu joues avec Eddie et Juliette quand tu es toute seule mais quand tu es avec d'autre gens, tu parles avec ceux qui sont présents...

Du fait, je pense que ma fille a enfermé ses copines dans sa chambre. Je n'en ai pas entendu parler...  A moins qu'elles aient trouvé une autre petite fille à vamper. là je dirais au parents "bon courage et chacun sa merde"

Par contre elle m'a avoué qu'elle pourrait regarder le Soldat Rose pendant toute sa vie... Ok... Et la vie normale non???

Chez Mathou et ses crayons d'humeur l'ami imaginaire est une source de création...