Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 18 décembre 2013

Devenir moi

Quand j'ai ouvert mon blog il y a trois ans, j'avais envie de parler de moi, de cette expérience incroyable qu'est la maternité mais aussi comment chacun s'en méfiait avant même de se poser la question de savoir si vous étiez d'accord. Alors que j'avais l'impression de pas trop mal m'en sortir, tout le monde est venu m'expliquer comment faire et petit à petit, j'ai perdu pied.

Mon blog s'adressait à moi, paradoxalement, puis petit à petit j'ai rencontré d'autre maman, qui se sont senties concernées. Et puis je râlais, en riait, en pleurait, en criait et visiblement je le faisais aussi pour les autres qui venaient tour à tour me dire qu'elles se reconnaissaient là. 

Je n'ai jamais changer. Juste Eloïse a changer et mes interêt se sont  sans doute décaler du "moi et ma fille" à "ce monde dans lequel elle rentre et qui m'inquiète". Et j'ai commencé à parler de moi, de mon métier, de la société. J'ai moins ri, moins tourné le monde en dérision. J'ai perdu des lectrice mais je trouve que j'ai gagné en qualité. Et en honnêteté. 

Alors que je me questionnais sur tout ça, l'avenir de mon blog, ce qu'il m'apporte, dans quel étagère... Je rencontre Lili Blabla et Maman poussinou aux effluent-mum. Et elles me disent ceci:

"Mowgouaille, j'adore te lire. Tes billets me font réfléchir et évoluer dans ma façon de voir les choses"

Et c'est là toute la curiosité d'un blog. Là, où j'écrivais sur ma propre réfléxion, là où j'ai besoin de confronter ma pensé à l'autre, je découvre que je touche, questionne voire que d'autres pensent comme moi...

Ce blog a agis au delà de mes espérance. Il m'a fait devenir moi. J'ai fait une analyse mais ce blog a dépassé ça. Il m'a obligé à voir ce que je ne voulais pas voir, à être honnête avec moi-même, à changer, ou plutôt à devenir moi. Bien sur le fait que ne hurle plus, que je ne cherche pas à jouer les justiciaires, à ne plus accepter l'inacceptable parce que je voulais être aimer n'a pas plus à certains. Mais quand j'entends ce genre de compliments, alors oui, je sais que je suis devenue moi. Enfin (à 35 ans il était temps).

Alors merci beaucoup, Lili et maman Poussinou... Votre joli compliment m'a fait grandir et m'a permis de me rendre compte d'une chose essentielle: Je suis devenue Moi.