Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 10 février 2014

Ma fille est parfaitement normale

Un jour je me promenais dans une librairie pour enfant dans la ville à coté de chez moi, quand j'entends une dame s'adresser à la vendeuse. 
"- Bonjour, je voudrais un livre sur les avions
- Oui, bien sur c'est pour un enfant de quel âge?
- Il a 4 ans mais il est très en avance sur son âge, donc n'hésitez pas à me vendre un livre pour les 5-6 ans
- Ne vous en faites pas madame, ici on ne vend que des livres pour les enfants en avance sur leur âge....

Derrière l'humour de ma libraire préférée, me révélait une vérité qui aujourd'hui m'affole: nous scrutons nos enfants comme des petits génies, à l'affut du premier signe de précocité, dès qu'ils sont un peu en avance sur le langage ou un peu plus malin que la moyenne.

Bon soyons claire, déjà il n'y que 2% d'enfants en France qui sont diagnostiqués précoces, ça reste quand même une infime minorité.  Mais après tout si on a envie de penser que son enfant est précoce parce qu'il comprend plus vite que ses camarades, si on estime qu'il est nécessaire de lui faire sauter deux classes parce qu'il sait lire à 4 ans, ce n'est pas mon problème. Je constate juste que beaucoup d'enfant sont hypers motivés par leur parents, à savoir faire tout plus vite que les autres, et qu'un enfant, a envie de faire plaisirs à ses parents donc répond à leurs demandes. Mais soit, je n'ai pas à juger des methodes d'éducation de mes collègues parents, chacun fait comme il peut avec ses propres angoisses et sa propre histoire.

Toujours est il que.

Toujours est il qu'à force de mettre la pression à nos enfants comme ça, bah un jour, la mienne ou celui de ma copine Mère Cane,  se retrouvent à être des enfants normaux. Je vais prendre exemple sur la mienne.

Eloïse parle depuis sa 1ere année. A 2 ans déjà, elle était parfaitement compréhensible, racontait qu'elle jouait de la guitare et qu'elle avait pour copine Mickey et Minnie (sauf qu'elle hurlait "Tou' niqué" au lieu de "tourniquet" et que quand on passait devant chez les bonnes sœurs ça ne le faisait moyen... Mais bon. C'est une autre histoire). Donc, nous parents méga fiers, on l'envoit à l'école, qui nous dit que son langage est exceptionnel, touçatouça. Tu prend ta minute de fierté en pleine tronche et tu la gardes pour plus tard parce que c'est pas le tout ma bonne dame mais il y a le double effet kisscool.

Bah oui. Parce que nos enfants, c'est comme les fleurs, ça sort pas les pétales et la tiges au même moment. Donc pendant qu'elle apprenait à dire "tou'niqué' ma fille n'a pas eu le temps d'apprendre dans le même temps à parler à ses petits copains. Et du coup bah la première année, la maitresse m'a aussi fait remarquer, qu'elle parlait bien mais... toute seule. En gros, ma fille restait dans son coin, ne se mêlait pas à la classe, ne se faisait pas de copains et préférait lire un livre ou parler à ses copains imaginaires plutôt que de se risquer à une vie sociale...

Donc, on est passé par la case "faut peut-être aller voir un psy", puis "et si elle était associable?", puis "va t-elle arriver un jour à s'adapter à l'école un jour?"... Bref. Angoisse ultime, au bout de trois mois ma fille de trois ans tout juste ne se faisait pas à l'école. Pire, au mois de juin, la maîtresse nous disait qu'elle commençait à s'ouvrir (j'étais au bord du suicide sociale...)

Et puis, tout à coup je me suis arrêtée trois secondes. A force d'avoir eu une dizaine de copines qui avaient diagnostiqués ma fille comme précoce, ou leur enfant comme surdoué, ... J'angoissais parce que ma fille était banalement.... NORMALE????

Bah oué. Ma fille avait du mal avec l'apprentissage sociale. Comme j'avais du mal à apprendre à conduire... Rien de dramatique. Juste, elle était pas prête pour ça... Il fallait lui laisser du temps. déception: ma fille n'était pas une surdouée.

Ma fille ne parlait pas anglais, ne savait pas totalement lire à 3 ans, ne demandait pas à ce qu'on lui enseigne les pays ou les additions. Bref. Ma fille était d'une banalité affligeante. Elle prenait son temps.

Mais dans cette course à celui qui est le plus fort, qui sait le plus de savoir,  j'ai fini par apprendre une chose. Quand au mois de novembre la maîtresse m'a dit "ça y est elle commence à me raconter des trucs.", et bah j'étais super fière d'elle. Et quand il y a eu écrit sur son carnet "Eloïse devient peu à peu élève", mon coeur a sauter de joie. Alors même si son copain Baptiste sait écrire tout seul, rien qu'avec les sons certains mots, et bien tant mieux pour lui. Ma fille apprendra en temps et en heure à le faire et tant pis si ça prend 6 mois de plus. Ma fille n'est pas un petit génie, elle est juste parfaite à mes yeux et surtout bien dans sa peau. Et c'est tout ce que je demande....

Alors arrêtons de demander à des enfants de 3,4,5 ou 6 ans d'être "sudoué". Arrêtons de leur demander 4 mois après la rentrée de se faire des copains, d’arrêter de pleurer, de savoir parler, dessiner des bonhommes patate, de savoir mettre leur blousons et maitriser leurs sphincters. Nos enfants, ils ont surtout besoins qu'on croit en eux, qu'on leur fasse confiance, et qu'on les encourage à grandir. Mais pas trop vite...