Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 26 mars 2014

Etre mère c'est penser à soi... #1

Oui, ça faisait longtemps que je pensais participer aux #Etremère de Badidji, et puis je ne savais jamais le jour, ni la date, ni l'heure et pas forcément l'idée non plus. Et puis ce soir, tout à coup, après cet entretien avec la famille de Philippine, moi, de retour à la maison, la petite chez ses grand parents, l'ordinateur déjà branché sur Drop dead Diva, ... J'ai eu cette pensée: Je pense enfin à moi.

Quand on est parent, on pense avant tout à sa progéniture: on se pose beaucoup de question, on se culpabilise pas mal et surtout on "coooooooooooourt toute la journée, on coooooooooooooourt de decembre en été". Pas le temps de se poser. Au boulot vous entendez sans cesse "Oui, moi je ne part pas à 17h00 tapante hein!!! Ce sont toujours les même qui sont les premiers partis"... Et puis vous courrez pour attrapper votre train, puis vous courrez pour arriver à 17H00 pile à l'école, vous rentrez, bain, repas, couché... Repas pour vous et chéri et à 22h00 il n'y a plus personne....

La tête dans le guidon, les parents sont pris dans l'urgence, la course et l'inquiétude pour la petite qui déprime, les notes du deuxième et le nez qui coule de l'ainé. Visiblement, on n'en fait jamais assez, la preuve: le boulot trouve que vous n'êtes pas assez impliquée, chéri trouve que vous vous enervez trop vite, et même vos enfants ont l'air de penser que franchement....

Et puis un soir, vous rentrez, il fait beau, votre fille est chez ses grands-parents, ou vous avez embauché la fille d'une copine pour deux heures pour s'en occuper. Ce soir là vous sortez plus tôt, et dans un premier temps, vous avez ce reflexe habituel de prendre le téléphone et de dire à papé et mamé "je suis rentrez plus tôt, ramenez la moi si vous voulez". Et puis là, vous vous dites "non".

Ce non au début, il se cache, c'est comme une toute petite voix tout au fond. Mais si vous écoutez bien, il est bien là "J'ai dis non".

En fait cette voix, elle me rappelle soudainement ce que j'ai dit à la maman de Philippine, cette après-midi: "Il faut vous octroyer du temps pour vous. On ne peut pas être tout le temps présent pour ses enfants. Pour être bien avec eux, il faut être bien avec soi. Et pour être bien avec soi, il faut apprendre à se séparer, pour mieux se retrouver. Et surtout faire des chose pour soi. Même si ce n'est rien".
 

Alors vous reposez le téléphone, et la voix s'impose, plus sure d'elle. Et là soudainement, vous vous étonnez de ne pas souffrir de cette culpabilité. Vous vous allongez sur le canapé et une question s'impose à vous: "ça fait combien de temps que je ne me suis pas arrétée? Juste comme ça, à regarder par la fenêtre et à écouter le silence." 





Tiens soudainement, vous vous rendez compte que vous avez des acouphènes à l'oreille gauche... c'est dire depuis combien de temps...

Ce soir, j'ai compris qu'être mère c'est aussi savoir prendre du temps pour soi, pour être plus disponible et plus à l'écoute.  Et c'est aussi penser que son enfant peut aussi être heureux ailleurs avec d'autre.

Etre mère c'est aussi savoir se mettre sur pause. Accepter que la maison soit en bazar et remettre à plus tard, parce que là, là tout de suite il faut penser à soi, pour mieux prendre soin d'elle. Parce qu'au fond, quand on est mère, même ce qu'on fait pour nous, on le fait aussi pour eux....

Et c'est mon premier Etre mère pour Badidji