Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mercredi 5 novembre 2014

Le billet qui n'arrivera qu'une fois...

Je lis en ce moment Ceux qui tombent de Mickael Connelly. Oui bah, je sais hier de Maximy, aujourd'hui Conelly. Que voulez vous? Ceci est le miracle de la free library.... Bref revenons à nos moutons.

Donc je lis en ce moment ce Conelly, qui est comme son auteur nous l'indique, un très bon polar. Dans ce roman, le héros, Bosh, enquête sur un cold case: un meurtre précédé d'un viol. Je ne vous raconte pas le déroulement de l'affaire mais très vite il se retrouve confronté à un type, enfermé dans un hôpital, qui a purgé une peine de prison pour des viols sur mineurs. Là se pose alors pour l'inspecteur, et le médecin qui suit ce jeune homme, la question de l'inné et l'acquis...

En lisant ce passage me revient en tête une autre question. Une autre question qui me taraude depuis TRES longtemps, je crois même que c'est la première question philosophique, théologique , que je me suis posée. Attention, je parle de ma foi, alors anti-cléricale en tout genre je vous invite à tapez là avec votre souris:



Continuons pour les autres. Donc je lisais ceci, et l'histoire de ce jeune homme me rappelait Etienne, un petit gars qui était dans mon groupe lors de ma première année d'éduc. Et la question renaissait comme il y a dix ans:

"Pourquoi ai-je cette chance?"

Je crois profondément en Dieu (oui, c'est là ta dernière chance anticlérical) je l'ai déjà dit ici. Cette croyance est l'aboutissement d'un long cheminement, où ce sont croisés les questionnements, les remises en questions. J'en suis arrivée à la conclusion que je croyais en Dieu et pas en la religion. En tout cas pour Dieu, je ne suis pas tout à fait sure, mais je crois.

Le plus gros doute que je ressens, et qui m'empêche d'être dans la certitude de Dieu c'est ma chance ("ton appétit, ton essence...", je m'égare...). Pourquoi ai-je droit, moi à toute cette chance là? Comment ai-je été "choisie" pour avoir une vie facile?

Je suis née dans un pays civilisé, sans guerre, libre, où mon égalité avec mes frères n'est pas, pour l'instant, remise en question, dans une famille aimante, unie, chaleureuse, avec des valeurs, je suis allé à l'école, j'ai fais des études (pleins, aidée par mes parents)... S'il y a un Dieu, pourquoi m'a t-il choisi pour être protégée, loin de ces risques, de ces peines?

J'ai toujours imaginé Dieu plus comme un Père universel, que comme un superman réglant tous les problèmes d'un coup de baguette magique. Le bonheur et le malheur des hommes, n'est que de leur sfaits et Dieu n'a rien à voir dans la bêtise de ses enfants... Certes. Mais en tant que Père, pourquoi ne protège t-il pas les plus fragiles?

Voilà où butte ma foi... Je pense que je crois très fort en Dieu. En tout cas son existence est pour moi probable. Même parfois, je me dis que, puisque j'y crois, quelque part il existe au moins pour moi.

Mais ce mystère là est trop grand et peut me paraitre parfois angoissant. Et je crois que jusqu'à ma mort je me poserais cette question: pourquoi moi?


Et puis m'est revenu cette chanson de Laurent Voulzy... Je ne suis visiblement pas la seule à me poser la question