Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

lundi 20 juin 2016

Chère Safia Vendome

Chère Safia,

Je n'avais pas prévue de t'écrire ce matin. Moi aussi j'ai beaucoup de choses à faire, mais voilà hier soir je t'ai écoutée sur youtube.

Pour tout te dire, je ne regardais pas youtube avant. Je ne suis pas dans la classe d'âge. A 37 ans, je travaille, j'ai un enfant, je n'ai pas beaucoup de temps.

Puis une copine à qui je parlais de livres m'a conseillé de faire des vidéos sur youtube pour en parler aux autres. Je trouvais ça marrant, j'ai cherché des youtubers connus pour en connaitre les codes. C'était au moment de ta brouille avec Caroline, vous étiez partout, alors je t'ai regardé. Je t'ai trouvé fraiche, jolie, j'adore Barcelone, tu montrais de jolis paysage et les images étaient superbes alors je suis revenue...

J'ai regardé d'autres youtubers mais je t'ai gardé dans mes abonnements. Hier soir, entre dirty dancing et le foot, j'ai choisi Safia. Il y avait beaucoup de monde, et des questions que j'ai trouvé très ... jeunes...

Puis à un moment j'entends cette phrase "Non, je ne suis pas féministe. Je suis l'égale de l'homme, j'ai l'impression qu'être féministe c'est être au dessus de l'homme et j'ai pas envie".

Ça m'a un peu énervée, parce que beaucoup de gens pensent ça.  Mais le féminisme c'est bien penser que la femme doit être l'égale de l'homme et penser que le combat est gagné ça m'inquiète toujours un peu... attends ne pars pas, je voudrais juste de donner une autre image du féminisme: la mienne.



Mais j'ai vite oublié. Puis ce matin je me lève et je trouve ce texte sur facebook:

"A l’espèce d’empaffé de 45 balais qui, hier soir, m’a suivi pendant 20 minutes à vélo en me soutenant que c’était pas lui qui me harcelait, non non, c’était moi qui faisait du racolage : JE T’EMMERDE BIEN PROFOND ! Aux groupes de chiens galeux qui m’ont sifflé comme si j’étais du bétail ou regardé comme si j’étais de la viande : JE VOUS EMMERDE ÉGALEMENT ! A ce chauffeur de taxi qui à ouvert sa porte et m’a dit « Allez viens ma belle, j’te paye! » mais alors toi mais MANGE TES MORTS ! Aux X blaireaux qui ont insisté « Allez mais mademoiselle franchement t’es trop charmante/sexy/bonne/etc s’teuplai vas y donne moi ton numéro/viens prendre un verre/ tu veux pas m’suçer? » (WHAT THE FUCK ?!) ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE BIEN CORDIALEMENT ça vous détendra. Et à celles et ceux qui ne sont pas intervenus pour m’aider quand l’un d’entre ces joyeux connards à essayé de m’en coller une : vous êtes aussi minables que ces pauvres types. 
 
J’aimerai que tout le monde s’entende bien la dessus : je suis parfaitement en droit de venir tranquillement manger ma glace en bord de mer seule avec ma musique dans les oreilles sans avoir a subir les intrusions incessantes de 80 sacs a merde en manque de cul. Manger une glace n’est pas un appel au mâle, j’aime juste la pistache ! Le fait que je marche seule sur la promenade des anglais ne signifie pas que je suis en attente de quoi que ce soit de la part de qui que ce soit, ni que je dois quoi que ce soit à qui que ce soit, ou même que je propose quoi que ce soit à qui que ce soit ! Ça ne ne vous permet donc pas de venir me traiter comme de la merde : tenter sa chance, pas de soucis, mais quand la réponse est non CASSEZ VOUS ! Ma tenue (jean t-shirt basket) n’avait RIEN de provocant, et quand bien même j’aurai voulu me balader avec une mini jupe et un décolleté jusqu’au nombril : NON C’EST NON. Le mot NON sort de ma BOUCHE, pas de mes vêtements. Et il en va de mon cas comme de celui de n’importe quelle autre femme.

Alors je vois déjà venir les « ah mais si on peut plus draguer » ou les « oh mais tu devrais être flattée, c’est que tu dois être jolie ! » ou les « mais tu crois pas que t’en fais un peu trop là ? » :

NON.
 La drague, c’est un jeu de séduction entre deux personnes (ou plus hein, je vous juge pas) qui ont toutes les deux ENVIE de jouer. Quand un tocard persiste à essayer de trouver une faille alors que l’on a manifestement AUCUNE envie de jouer à ça avec lui : ce n’est pas de la drague, C’EST DU HARCÈLEMENT. Siffler une nana dans la rue, ça n’a rien de flatteur : c’est la réduire à l’état de bétail, c’est humiliant. C’est la réduire au simple attrait de son physique, au simple fait qu’elle possède une paire de nichons et un vagin, mais note à la gent masculine : NOUS NE SOMMES PAS DES VAGINS SUR PATTES. 

C’est un fait isolé sur Nice en général (heureusement) ça se limite a deux ou trois relous perdus dans leur vie sur une journée. Mais faut quand même reconnaitre qu’avec l’euro on à une sacré concentration de tocards. De tout âge/classe sociale/origine ethnique, c’est très cosmopolite les sociologues auraient une belle étude à faire, certains on même pas besoin d’avoir bu pour être casses couilles dis donc ! 

L’humanité me dégoute.

Je suis une jeune femme de 22 ans, et quand je suis seule dans la rue/dans le bus/dans un parking/etc.. , j'ai PEUR. Peur de me faire emmerder/suivre/insulter/frapper/violer... Je suis une femme de 22 ans, et J'AI PEUR. Quand cesserez-vous de trouvez cela normal ?!
dégoûtée.

Et j'ai pensé à toi.

Puis j'ai pensé à ma fille de 6 ans. 

Dés fois je la regarde et je me demande si un jour je vais devoir lui apprendre à se défendre face aux "relous", lui dire de se méfier des chauffeurs de taxi, de chercher du secours dans les magasins quand un mec la suit, d'oser demander de l'aide même si la situation, pour l'instant, ne parait pas "si dangereuse". Comme moi je l'ai fait. Comme moi je l'ai vécu. Et comme la plupart de mes copines l'ont vécu.

Mes copines n'enseignent pas cela à leurs garçons. Et tu vois, moi ça me fait chier d'avoir un peu plus peur que mes copines tous les jours, parce que j'ai une fille et pas un garçon. 

Tu vois, Safia, je suis féministe. Pas parce que je veux être supérieur à mon mec, loin de là...

Mais parce qu'un jour j'espère que ma fille aura une fille et qu'elle n'aura plus peur. Parce qu'un jour, son mari emmènera sa fille à l'école et que personne en lui dira "tu as de la chance".

Parce que dans son futur il n'y aura plus, 3 petites filles sur 10 en France qui seront touchées par le viol avant 12 ans.

Je n'ai plus envie de devoir répondre à une entretient d'embauche et de devoir me justifier sur mon désir d'enfant. Je n'ai plus envie de devoir réfléchir à la longueur de ma jupe, la hauteur de mes talons, quand j'emmène ma fille à l'école. 

Je voudrais pouvoir aller travailler quand mon mec prend un congé parentale sans qu'on trouve ça "curieux" ou "formidable". D'ailleurs je voudrais pouvoir choisir qui reste sans dire automatiquement "c'est moi" parce que je suis femme et qu'il y a toutes les chances pour que je gagne moins que mon mec...

Voilà, Safia. Je ne sais pas si tu liras ma lettre jusqu'au bout mais pense toujours que tu as de la chance, que tu es protégée, et que ça devrait être normale, pas une chance.

J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir interpelée sur la place publique. Mais c'est justement parce que tu es belle, jeune, fraiche, que tu montres de jolies paysages, que tu peux alerter les filles sur ce genre de discours....

Je t'embrasse.

Continue ce que tu fais, aussi bien que tu le fais. Et de temps en temps, va voir ce que disait Olympe de Gouge.... Juste pour te souvenir que l'égalité, c'est un long chemin.

"Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose, il est en votre pouvoir de vous en affranchir, vous n'avez qu'à le vouloir."
Olympe de Gouge