Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 27 octobre 2016

Je suis une maman normale et qui l'assume (et je vais me faire detester)

Mes chères copines,

Est-ce que c'est le temps? La fatigue? Le surmenage?

Voilà trois jours que je vous croise sur snapchat, dans la vie, sur facebook, avec cette même phrase: "j'ai l'impression que j'assure pas une cacahuète en tant que mère".

Bon les meufs, là, il nous faut une piqure de rappelle.

Donc, vous vous servez un mojito et vous m'écoutez.

Quand Eloïse est née, la "mode" était la "bad mom'. On écrivait des livres, des blogs, sur tout ce qu'on faisait de mal avec nos enfants, on déculpabilisait, "libération" qu'on disait!

Puis je ne sais pas ce qu'il s'est passé, l'éducation bienveillante est arrivée et soudainement, les mamans parfaites ont suivies.

Non. Baisse ton doigt.

J'ai pas fini.

Je ne critique pas l'éducation bienveillante.

Baisse ton doigt, je t'ai dit.

Tu peux sortir. Si, si je te vire. Tu peux aller avec tes copines mamans parfaites pour aller me critiquer et dire à quel point je crains du boudin. Je sais. Tu ne m'apprends rien. Je crains. Allez, au revoir.

Pour celle qui sont restées. On continue. 

Je dis juste qu'à force de s'entendre dire qu'il ne fait pas punir, crier, taper (ce qui est bien) sans proposer d'autres solutions, bah nous les meufs, on s'est mise la pression toute seules. Tout à coup, il fallait faire des activités, plus de télé, manger bio, sain, faire les vaccins à l'heure, puis plus faire de vaccins, mettre des couches lavables etc... Baiser, cuisiner, travailler, sourire, faire de jolis photos sur instagram qui pue le bonheur.... Et si tu ne répondais pas à tout ça, pas besoin d'un autre pour te dire que ça va pas... Tu t'auto-flageolet toute seule (et c'est la fin des haricots.)

Alors on arrête de déconner.

De toute façon je vous rassure tout de suite: vos enfants, quand ils auront quinze ans (oui, parce qu'ils auront quinze ans un jour) vont penser que vous craigniez. Et adultes, il penseront que vous n'étiez pas des parents parfaits. C'est une quête illusoire.

Donc, il y a un moment, faut faire comme vous le sentez, et comme vous le pouvez.

Vous êtes malade?

Une journée télé n'a jamais tué personne. Je vous conseille même un chocolat maison, un plaid, et des câlins sur le canapé. Oui, ça aussi c'est du temps passé ensemble.

Vous bosser beaucoup et ne passez que 2h par jours avec votre enfant? Et dans ce temps il y a bain, repas, devoir?

Et votre mari? Il se prends autant la tête? Sinon je préfère passer deux heures à jouer dans le bain, discuter autour d'un repas, regarder une croute, avec plein de petits rituels que de passer une journée à lui demander de ranger sa chambre...

Vous criez? Menacez? Perdez patience?

So what? Vous êtes humain. Vous avez le droit de ne pas être parfait et de montrer le mauvais exemple. Puis vous pouvez reprendre avec votre enfant aussi "je suis fatiguée, malade, énervée... Du coup, j'ai plus de mal à patienter pour que tu obéisses. Tu fais un effort et je fais un effort ok?"

Profitez en pour lui montrer que vous êtes humain et que la tolérance c'est aussi accepter que l'autre ne fasse pas bien comme il faut...



Et puis il y a autre chose que je voulais vous dire. Si j'ai appris une chose de mes études d'histoire de l'art et en particulier d'histoire de la photographie, c'est qu'une photo ne reflète pas la réalité. Elle est l'expression de ce que l'on veut en dire (lisez la Chambre Claire de Roland Barthes).


Alors derrière des Ig, plein de fleurs, de sourires, de papa qui fait la cuisine, et d'une maman qui fait des bisous et qui a des fous rires, il y a souvent :
  • des fleurs achetées à la dernière minute et tournées du coté du mur parce que 4 roses ont perdues leurs pétales quand on a voulu rattraper Gaspard qui traversait sans regarder.
  • Des enfants à qui on a promis 10 min de tablette contre dix min de sourires contre un double bisous à 14h52 parce qu'il faut publier l'article à 16h...
  • Un papa qui laisse tout en plan après le gâteau au yaourt parce que c'est l'heure de stade2. Une maman qui range tout, derrière puis qui fait cuire des pâtes parce qu'après sa journée elle est fatiguée
  • Et puis il y a souvent une femme de ménage le mardi à 14h, comme ça, à 16h on peut faire des photos tranquilou...

Voilà les filles. On se détend. On a le droit de ne pas être parfaites. Ce qui fait de nous de supers mamans, ce n'est pas le "no TV", le "no gluten", le "no milk", le "5 fruits et légumes par jours", le "no cris" et "le no punition".

Ce qui fait maman normal, c'est le "oui à l'amour", le "tiens ça fait un bout de temps qu'on n'est pas allé au ciné", le "viens on se fait un repas n'importe quoi", le "tiens si on jouait à croque carotte", ou encore le "Viens on va voir si on trouve des fées des bois dans la forêt"....

CE QUI FAIT DE NOUS DE SUPERS MAMANS C'EST JUSTE LEUR DONNER BEAUCOUP D'AMOUR, DE L'ATTENTION, ET DE LEUR CRÉER DES SOUVENIRS...

C'est ma copine super Mathou qui a tout compris. Je suis pas une super maman. J'ai des cernes.