Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 8 décembre 2016

Le battement d'aile du papillon

Mon livre phare, celui que je conseille à tout le monde c'est les 5 personnes que j'ai rencontré là-haut de Mitch Album. C'est l'histoire d'un homme qui meurt dans une fête foraine en sauvant une petite fille d'une mort certaine, et qui découvre en arrivant au paradis, qu'il a changé la vie de 5 personnes, sans le savoir.

Ce livre a changé ma vision des choses, et j'ai toujours eu cette ligne de conduite d'apporter ma brique à l'édifice pour une société plus belle (oui je sais on dit pierre à l'édifice... Mais bon. Ce ne serait pas totalement moi sans fautes hein...).

Ce que je découvre en ce moment, c'est que ce battement d'aile du papillon, ça peut être toi, ta famille, tes enfants, les destinataires...


Il y a quelques temps ma super copine la mère Cane (mon Amoooooooour de copine!!) m'a proposer de venir à un cour de cuisine donné par le chef Damien. 

Attends arrêt sur image... Le chef Damien qui c'est??? Bon attends je te montre sa tête (private joke: cousine, c'est pour toi... fais toi plais'), et après je continue mon histoire...


Donc oui, avec le chef Damien: créateur de 750g, propriétaire de trois restaurants à Paris (750g la table, j'en parle en fin d'article), parisien la semaine, soissonnien (oui j'ai la flemme de chercher le gentillet de Soisson) le week-end... Bref LE chef Damien quoi.

Bon donc on part voir le chef Damien et apprendre une recette. Moi, je suis plus du genre à tourner  sept fois ma langue dans la bouche du voisin que dans la mienne, mais quand j'arrive dans un endroit ou je connais pas ou peu les gens je suis du genre... observatrice. Et là, j'avoue que j'étais un peu impressionnée par le décalage entre la coolitude des blogueuses présentes et le charisme imposant de notre hôte. Donc je ferme ma gueule et je regarde le chef faire (bon ok, un verre à la main mais quand même).

Au bout d'une heure, on est là, à enrouler nos chorizo, autour de notre poisson quand je dois aller demander au chef, de m'allumer un four pour faire cuire mon poisson. Bon comme je suis là en train de lui parler, je lui demande si des fois, il donnerait des cours pour les enfants (Eloïse a demandé pour son anniversaire "un cours de cuisine avec un chef". L'année où je suis au chômage, t'as envie de pleurer.). En 12 secondes, il me propose le mercredi suivant son anniversaire, un cours particulier pour ma fille dans son resto. 

Imagine ma tronche. 

Maintenant imagine la tronche de ma fille quand je lui ai annoncé" le lendemain. 

Je crois que la phrase que nous avons le plus entendu après "c'est quand noël?" c'est "c'est quand mon cours avec le chef?".

Bref. Finalement, le mercredi après son anniversaire c'était hier. A 18h, tapante (ou presque... On n'avait pas prévu la gratuité des transports et l'interdiction de prendre sa voiture...), on passait la porte du 75 rue Turbigo dans le 3eme (métro Temple). Après, une grenadine offerte, et un livre "Passer son CAP pâtisserie en candidat libre" offert par le chef, après être accueillies comme des reines par des cuistos, (si tu regardes la série Chefs moi je te dis, Clovis Cornillac, il peut aller se rhabiller...) plus souriant, gentils, accueillants, classes (oui, bon mignons d'accord... on se calme les filles...) les uns que les autres... Eloïse a déboulé dans la cuisine pour faire son cake au citron...

Ma fille, tient de moi pour le non expansif... Elle est du genre à dire qu'elle est contente mais sans plus, puis à hurler de joie une fois le pied dehors. Donc la voilà à faire son cake... écoutant tranquillement ce qu'on lui dit. Ce que j'ai apprécié c'est que c'était à la fois "comme à la maison", mais en même temps technique: Eloïse a appris une recette, comment tenir son fouet, ce qu'était une Maryse, du beurre pommade, pourquoi on met du beurre pommade et pas du beurre fondu. 



C'était très adapté à ma fille: 7 ans, pas besoin de plus, pas académique... et un coté très bienveillant avec ma fille. Pourtant Eloïse, une fois à l'aise, c'est le genre punchline sur pattes, mais lui, il a toujours été très à l'écoute et cadrant suffisamment pour que ma fille reste concentré sur sa pâtisserie...

Et puis tout le monde s'y met... Le second prend le relais avec la même bienveillance. Il parle avec Eloïse, lui montre les bon gestes, et lui parle de son propre fils...



Il y a eu un coté très humain et très "familial" dans cet atelier. J'avoue en avoir été émue, de voir ma fille si concentrée sur ce moment "à elle".


























Ensuite, chéri nous a rejoint, et nous avons pu profiter du restaurant. Un menu simple. Au choix: 3 entrées, 3 plats, 3 désert. 24 EUROS. Dans Paris c'est juste inimaginable. 

Mais attends c'est pas tout. Parce qu'en plus d'être très abordable c'est juste... wahou...

En entrée on a prit du céviche. On avait commandé une soupe pour Eloïse, qui finalement m'a piqué mon entrée, donc j'ai mangé la soupe. Mais j'avoue je n'ai pas regretté... Mais je reviendrai pour le ceviche. 


Puis... Pendant que chéri se régalait de sa blanquette de veau (oui, je n'arrive pas à manger de veau, encore moins à le cuisiner. Chéri est au bord du divorce), avec Eloïse nous avons mangé un onglet de boeuf et sa compote d'oignon.. 

Tu vois la meilleure viande que tu ais mangé de ta vie. Bah cette viande c'est le niveau juste au dessus. Et crois moi, je descends d'une lignée de boucher. Je sais de quoi je parle.



Pour finir, nous avons mangé un tiramisu glacé au café. Bon là je n'ai même pas eu le temps de prendre une photo... Tu vois c'était déjà avalé...



Pour tout dire, au delà de l'émotion de voir ma fille faire, de manger comme quatre une cuisine juste parfaite, je voulais remercier le restaurant pour toute cette soirée. D'abord je sais qu'en ce moment, entre l'ouverture du restaurant, le nouveau livre, le prochain etc... ce n'était pas simple de préserver la promesse faite à Eloïse. Et il l'a fait.

Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que je crois que ça doit faire trois ans, qu'on a pas fait un truc en famille: le concours, mes deux année à l'éducation nationale, mon licenciement... tout ça a fait qu'on s'était un peu oubliés, nous petite cellule familiale... Pour la première fois j'ai depuis longtemps j'ai vu chéri sourire. Pendant toute une soirée, je ne l'ai plus entendu soupirer ou s'inquiéter de ça ou de ci. J'ai vu Eloïse s'épanouir auprès d'autres, crier sa joie à la sortie du restaurant, garder un cake pour la maîtresse, fière comme un pan. Pour la première fois depuis deux ans j'ai vu ma famille heureuse.

Là en écrivant tout ça, j'ai les larmes qui me montent aux yeux. J'ai perdu un peu de temps à snapper et à prendre des photos mais c'était tellement génial de les voir tous les deux heureux, que je voulais garder des images... là aussi ...

Je sais que j'ai trop dit "merci" hier soir, mais cette soirée a été une vraie soirée de renouveau, et c'était mon battement d'aile du papillon... Alors même si je l'ai trop dit: merci chef Damien, merci la super équipe de 750g, et maintenant on va emmener tout Thomery, Lyon, la France. Tout le monde se doit de goûter votre cuisine et rencontrer un homme plein d'humanité.