Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

vendredi 6 janvier 2017

Lettre à Elsa

 Chère Elsa,

Voilà quelques temps, que je vous laisse quelques mots sur instagram, comme ça, parce que vous me touchez.

Le fait qu'on soit de la même génération, que l'on ait des filles sensiblement du même âge et que pour nous, la vie, est un peu plus difficile que pour les autres parce qu'on est plus sensibles, plus fragiles derrière nos airs de grosse dures "viens là la vie que tu me fais même pas peur"...


Des fois je me reconnais dans l'impossibilité d'affronter la vie plus lentement, dans cette force et cette fragilité... ça doit vous paraitre bizarre que je me reconnaisse dans vos petites vidéos de quelques secondes... Mais lisez jusqu'au bout. Je suis complétement folle. Mais pas du tout dangereuse. Après, je vous laisse, et ne vous embête plus.

Alors la lettre, je l'écris pour vous. Mais aussi pour moi. Parce que c'est plus facile de parler à un autre dans lequel on se reconnait qu'à soi-même non?

Bref. Je voulais vous dire, la vie m'a obligé à m'arrêter, parce que j'ai voulu vivre vite et que je ne me suis pas arrêté quand la vie n'était pas rigolote avec moi... Alors 5 ans plus tard, bah tout m'est tombé sur la tête. Je me suis plantée dans le boulot de mes rêves, je suis passé à coté de ma fille et surtout j'ai pris une bonne grosse dépression dans la gueule.

Alors oui, ça fait 6 mois que je suis au chômage. Pas d'arrêts de travail, moi j'ai pris l'option plus de travail du tout. Et là, bah j'ai été obligé de prendre le temps et de réfléchir sur moi, ce que j'avais envie, et surtout d'arrêter de foncer mais d'avancer... La première chose que j'ai découvert, c'est que j'avais beaucoup de gens autour de moi qui m'aimaient. Quand on est dans le speed, on prend pas le temps de le savoir.

J'ai appris à me lever juste pour amener ma fille à l'école. A prendre du temps pour ranger ma maison, à prendre du temps dans la salle de bain et même à prendre du temps pour déjeuner. Je me suis remise à lire, beaucoup. J'en ai fait des vidéos sur youtube. J'ai ouvert une boite à livres devant chez moi, j'ai rencontré des gens de mon village, ma voisine surtout. J'ai découvert qu'elle vivait toute seule, et du coup des fois on prends le temps de papoter et de boire un thé. J'ai écris un livre pour enfant que j'avais commencé pendant ma grossesse, j'ai rêvé un voyage à New-York...

J'ai réappris à faire des projets, et à faire machine arrière pour mieux faire ce que j'aime. Et j'ai redécouvert ce que c'est que prendre son temps.

Alors vous voyez, lundi je vais reprendre mes stages parce que j'ai un grand projet qui m'attend et j'ai très peur de reprendre cette vie "d'avant". C'est un peu dur de mettre sa vie sur pause et réappuyer sur "lecture" et de remettre le train en marche...  Mais je suis tellement contente d'avoir eu ce temps d"arrêt" qui m'a permis de me rappeler ce qui était essentiel pour moi, et tout ce que j'avais oublié depuis tant de temps à force de courir après... après quoi d'ailleurs???

Je retourne me frotter au monde extérieur. Je suis terrifiée et excitée. Mais maintenant j'avance. Je ne fuis plus.

Voilà, je voulais vous dire juste (oui, je parle trop. Mais je tiens mes promesses. Après j'arrête.), qu'il faut profiter de ces moments Elsa. Emmerdez-vous pour mieux recréez. Prenez le temps de l'ennuie et de la détresse. C'est la seule façon qu'on a de passer les épreuves. Puis vous savez quoi? Quand je me sens un peu fragile, je regarde derrière moi et je me dis... "Au moins ma fille, l'exemple qu'elle a, c'est une maman qui affronte les épreuves avec courage!!!".

Bon, allez un petit verre de vin rouge pour lever nos coudes au bonheur, au bien-être et à nos filles qui seront des femmes géniales!



PS: J'ai toujours pas jeté mon sapin et ma fille vient de faire une cabane dans ma bibliothèque... ça vaut bien une boite de nuit dans le couloir....