Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

samedi 18 février 2017

De l'art de ne pas répondre.

En tant que blogueuse depuis 6 ans, j'ai une utilisation de Facebook fréquente et utile.

Comme toutes, je suis tombée dans tous les écueils: répondre, polémiquer, discuter, chercher à convaincre, défendre et m'entêter. 

Je me suis disputée, j'ai récolter une "réputation" et récolter des lecteurs pour toutes ces mauvaises raisons.

Un jour j'ai été blessée par un propos. Une vraie blessure dure. Alors j'ai viré tout le monde un soir, j'ai créé une page pour mon blog et basta. Puis j'ai été voir un psy pour comprendre pourquoi je réagissais comme ça... (Bon pas que pour ça mais c'est arrivé dans la conversation). Et il m'a répondu: "qui cherchez vous à convaincre et pourquoi? Qu'est-ce que vous voulez prouver?"

J'ai trouver mes propres réponses.

Alors, quand j'entends parler des disputes, que je vois les gens qui s'étripent sur facebook, je me pose la question. "Mais à quoi ça sert??? Que cherchent-elles???".

Personne ne vous demande votre avis, pourquoi le donner?

En plus sur facebook, si quelqu'un vous gonfle vous pouvez le virer plus vite que Angelina n'a virer Brad, et vous n'avez même pas la garde des enfants et la case juge des familles à cocher. Donc pourquoi se faire chier.

Parmi toutes les blogueuses/mamans, il n'y en a qu'une où je ne peux pas (bon deux). Elle se plaint sans cesse, elle est un peu parano, intervient tout le temps pour dire qu'elle n'est pas d'accord et qu'on critique... Elle me gonfle. 

J'ai le droit de le penser et de le dire ici? Oui. Maintenant, elle me gonfle. Je vais aller sur un statut pour la pourrir et me foutre de sa gueule??? Non je ne pense pas. Je vais guetter toutes ses interventions pour lui sauter sur le paletot et la renvoyer dans ses filets? Toujours pas. 

Non. J'ai pris mon courage à deux mains. Je l'ai virée de mes contacts et je l'ai bloquée pour ne plus voir ses interventions.

Quand quelqu'un me rapporte ses propos en MP, je languedepute 5 min et je passe à autre chose. Vous savez pourquoi? Parce que m'énerver ça me prends du temps et de l'énergie.

L'autre jour, j'ai appris qu'une blogueuse que je connais suffisamment bien a un cancer du col de l'utérus. J'ai réalisé que j'étais très en retard dans mes rdv gynéco, et je me suis pris une angoisse version XXL pendant 2 heures. 

Alors quand je lis ça, je me dis: "putain, imagine le temps qu'elles perdent, l'énergie qu'elles usent, et peut être que demain tout ça, ce sera du temps perdu à ne pas dire aux siens qu'on les aime, ou à ne pas réaliser ses rêves".

Hey, les filles. On n'est pas obligée de s'aimer. Mais on n'est pas obligée non plus de chercher sur qui taper. Ça ne résout aucun de vos problèmes et ça fait chier tout le monde. Si vous êtes énervées, allez courir, faites de la boxe, créez,  languedeputer, cuisinez.  Au pire faites un article. Mais sérieux, larguez les amarres et facebook. Au bout d'un moment, ça ressemble à de l'acharnement, voir à du harcèlement. Puis l'autre reviendra vous faire chier parce qu'il a un compte à régler. Et ça finira comme à Colombine: celle qui aura été la plus fragile, finira par tirer sur tout le monde sans sommation. Le plus intelligent est celui qui s'arrête en premier.

Bon.

Je sais ce que tu lis-là, tu l'as lu 100 fois sur d'autre blog. En 6 ans, je pense que oui, je l'ai lu 1OOO fois. Mais so what? C'est comme les restos du coeur.. Si ça continue d'exister c'est que les crêpages de chignons insupportables continuent d'exister. Donc je vais vous dire ce que je dis aux gamins dont je m'occupe: "chacun dans un coin de la cour et vous ne vous parlez plus".

Oui parce que vous êtes aussi ridicules que ces deux là....